Voyage Way
Blog voyage > Destinations > France > Que faire en Martinique ?

Que faire en Martinique ?

Que faire en Martinique

Visiter la Martinique est souvent résumé aux plages paradisiaques et aux distilleries de rhum. Et pourtant, cette île des Antilles françaises a bien d’autres choses à offrir aux voyageurs. Mais alors que faire en Martinique ?

Dans cet article du blog, nous allons répondre en détails à cette question. Lieux d’intérêt à visiter, expériences à vivre, randonnées ou activités, nous allons faire le tour des choses à voir ou à faire en Martinique. Et vous le verrez sur ce blog, les expériences sont multiples et variées.

Sommaire

 

Visiter la Martinique : lieux d’intérêt & choses à faire

Vous vous demandez quoi faire en Martinique ? Vous pensez que l’île se limite aux plages paradisiaques et aux rhumeries ? Si c’est le cas, vous devriez trouver de nombreuses idées de visite ou activité dans la première partie de ce guide pratique.

Ici, je vais partager ce que je considère comme les meilleures expériences ou choses à faire sur l’île de la Martinique. Et la liste est longue ! Je ne vais donc pas forcément entrer dans les détails pour chaque randonnée, ville ou activité. Sur le blog, vous trouverez d’autres articles qui viennent compléter et préciser cette liste de choses à faire.

Visiter Fort-de-France, principale ville de l’île de la Martinique

Principale ville de l’île, un passage par Fort-de-France s’impose. Ce n’est pas forcément l’endroit le plus charmant mais on y trouve logiquement quelques lieux d’intérêt à voir. Et c’est aussi un endroit incontournable pour faire quelques achats ou pour profiter de bonnes adresses.

Fort-de-France en Martinique

Cet article n’a pas vocation à entrer dans les détails concernant la visite de Fort-de-France. Néanmoins, je vais donner ici quelques idées d’endroits à découvrir et d’expériences à vivre.

  • fort Saint-Louis, fort militaire de type Vauban qui est l’incontournable de la ville
  • cathédrale Saint-Louis, au coeur du centre historique
  • bibliothèque Schœlcher, un bâtiment du XIXème siècle classé monument historique
  • visiter un ou plusieurs musées comme le musée d’archéologie et de préhistoire ou le musée régional d’histoire et d’ethnographie de Martinique
  • se balader en bord de mer sur la promenade surnommée Malecon (très animé les week-ends en fin d’après-midi)
  • un passage par le marché couvert pour un repas ou pour quelques achats
  • admirer les fresques murales de street art, un peu partout dans le centre-ville
  • découvrir l’espace muséal Aimé Césaire pour en savoir plus sur l’écrivain et sa vie

Cathédrale Saint-Louis de Fort-de-France

Il faut à mon avis consacrer une bonne journée à Fort-de-France. Soit une journée entière lors de votre séjour, soit en découpant votre visite sur plusieurs jours.

Nager avec des tortues

Si vous aimez la mer, parmi les choses à faire en Martinique, il y a une expérience à ne pas manquer : nager avec des tortues. Impossible de ne pas évoquer ceci sur le blog. En effet, il est possible d’en observer depuis plusieurs plages de l’île, au niveau de la côte caribéenne (ouest).

Nager avec des tortues en Martinique

Parmi les endroits les plus populaires pour les observer, on peut citer (par ordre de popularité / probabilité d’en voir) :

  • l’Anse Noire et l’Anse Dufour, 2 plages toute proches (accessibles depuis un même parking) où l’on peut en apercevoir à chaque passage ou presque. La première est plus petite et de sable noire. La seconde, plus grande et est une plage de sable blanc et on y trouve de quoi se restaurer
  • la Grande Anse d’Arlet ou la plage de l’Anse d’Arlet sont également de bons spots pour l’observation sous-marine
  • tout au nord de la côte Caraïbe, l’Anse Céron et l’Anse Couleuvre sont également 2 endroits réputés pour être fréquentés par les tortues marines

Anse Noire en Martinique

Au delà de ces plages qui sont les plus populaires pour observer des tortues sous l’eau, il est possible d’en croiser depuis bien d’autres plages de la côte ouest de l’île de la Martinique.

3 espèces fréquentent les côtes de la Martinique : la tortue verte, la tortue imbriquée ainsi que la tortue Luth. La dernière est bien plus imposante : elle pèse généralement 400 kg environ. En plus de sa taille, on l’identifie rapidement grâce à son dos en forme de coque de bateau retournée et sa couleur très foncée.

Bref, si vous aimez le snorkeling et ce type d’expérience, c’est forcément quelques chose à prévoir si vous partez visiter la Martinique. Et d’ailleurs à prévoir à différents endroits sur l’île pour renouveler l’expérience.

Admirer le rocher du Diamant depuis le morne Larcher

Le rocher du Diamant est l’un des symboles de la Martinique. C’est l’une des photographies que l’on voit le plus ! Il se situe au large de la plage du Diamant. On peut donc bien sûr l’admirer depuis cette plage ou lors d’une sortie en mer pour de la plongée par exemple.

Mais pour profiter de l’un des plus beaux panoramas sur ce rocher, c’est au sommet du morne Larcher qu’il faut se rendre. L’ascension peut se faire depuis Petite Anse (à l’ouest du morne) ou depuis l’Anse Cafard (à l’est). Il y a environ 400 mètres de dénivelé positif pour grimper au sommet. Le chemin est raide et se fait principalement sur un chaos de rocher avec quelques racines … Comptez entre 45 minutes et une heure pour arrive au sommet. L’idéal étant bien sûr d’y aller en fin de journée, pour assister au coucher de soleil. Prévoir dans ce cas une lampe frontale pour la descente.

Panorama depuis le sommet du Morne Larcher

A noter, il est possible de faire une boucle en redescendant par l’autre côté. La durée globale est alors plus longue car il faudra revenir au point de départ pour récupérer votre véhicule (prévoir 4 heures au total contre 2 heures environ si vous redescendez par le même côté).

Enfin, il faut savoir que la plage du Diamant est aussi un excellent spot pour profiter du coucher de soleil. La vue sera juste plus classique !

Plage du Diamant en Martinique

Visiter une distillerie de rhum

L’une des expériences incontournables en Martinique. Que l’on soit amateur de rhum ou non, aller voir une distillerie est forcément un passage obligé. La question à se poser porte plutôt sur celle qu’il faut visiter …

Rhumerie JM

En effet, il y a de nombreuses distilleries sur l’île et la majorité d’entre elles (toutes ?) proposent des visites, parfois libres, parfois guidées. Et bien sûr, pour les connaisseurs ou pour ceux qui veulent goûter au rhum martiniquais, elles se terminent à chaque fois par une dégustation. Dillon, JM, Saint James, Trois Rivières ou encore Depaz, les rhumeries ne manquent. Et j’aurai pu en citer encore bien d’autres.

Sans forcément rentrer dans les détails, je recommande d’aller en voir 2 différentes. Celle de Trois Rivières car la visite se fait avec un guide. C’est sans aucun doute l’option à préférer pour en apprendre plus sur le rhum et le processus qui mène de la canne à sucre à la célèbre boisson. Néanmoins, le site de production n’est plus utilisé. La production Trois Rivières se fait dans une autre distillerie.

Rhum JM à Macouba

Je recommande donc d’en visiter une seconde, la distillerie JM situé à Macouba dans le nord de l’île. C’est pour moi celle qui offre le plus beau cadre. Littéralement entourée de mornes, le site est magnifique. A noter, la récolte des cannes à sucre débute généralement vers la fin janvier / début février pour se finir au mois de juin. Si vous allez visiter la Martinique durant cette période, vous aurez surement la chance de voir la distillerie en plein fonctionnement.

Gravir la montagne Pelée, le célèbre volcan

Si vous vous demandez que faire en Martinique et que vous aimez la randonnée, c’est clairement celle à faire en Martinique ! Situé dans le nord de l’île, ce volcan actif est aussi le plus haut sommet. L’ascension est assez physique car le dénivelé est tout de même conséquent. Mais surtout, certaines parties sont très raides et se grimpent avec l’aide des mains sur les rochers. De plus, il est fortement déconseillée d’y aller sous la pluie (ou juste après une pluie). De nombreuses parties du chemin sont alors très glissantes.

Montagne Pelée

Pour gravir la montagne Pelée, 3 chemins permettent de rejoindre la caldeira puis d’aller jusqu’au sommet appelé le Chinois :

  • via le sentier de l’Aileron, le plus populaire. Il débute au nord du Morne Rouge. Ce chemin est assez exigeant car les pentes sont assez raides. C’est aussi la voie la plus empruntée pour monter au sommet
  • depuis Le Prêcheur au départ de Grande Savane
  • depuis le nord de l’île, de Grand’Rivière (Beauséjour) ou de Macouba (Desiles). Ces chemins sont plus longs et la pente y est plus progressive

Randonnée sur la montagne Pelée

Une fois arrivé sur la caldeira, il est possible de descendre au fond du cratère pour ensuite le remonter vers le point culminent surnommé le Chinois. Il correspond au sommet du cône de l’éruption de 1929. Son altitude est de 1397 mètres. La descente / remontée du cratère ainsi que l’ascension vers le Chinois sont les parties les plus délicates qui vous n’êtes pas habitué aux randonnées. Également, pour le chemin du retour, il est possible de faire le tour de la caldeira afin de profiter d’une sublime vue sur la côte.

Panorama depuis le Chinois, sommet de la montagne Pelée

Pour en savoir plus sur cette ascension, vous pouvez vous référer à mon article consacré à la randonnée sur la montagne Pelée. Dans cet autre article du blog, je partage un retour d’expérience plus détaillé mais aussi des conseils pour préparer cette montée sur le toit de la Martinique.

Plage des Salines, la plus célèbre plage de l’île

La plage des Salines est surement la plus réputée. Située au sud de l’île, à proximité de Sainte-Anne, elle est longue de plus d’un kilomètre et demi. Bordée de cocotiers et avec du sable blanc, c’est surement l’une des plages martiniquais qui symbolisent le mieux les îles paradisiaques des Caraïbes.

Plage des Salines

Avec quelques boutiques et snacks de plage en bordure, c’est un bon endroit où passer une journée. On peut rester sur la plage la journée entière ou alors en profiter pour alterner plage et balade dans les alentours. En effet, depuis cette plage, on peut également faire la randonnée de la Savane des Pétrifications. Une belle randonnée, en bord de mer et sans dénivelé. Nous en reparlerons dans la suite de cet article car c’est là encore clairement une chose à faire en Martinique. On peut aussi noter l’étang des Salines, tout proche où l’on peut observer quelques espèces d’oiseaux.

Étang des Salines

Enfin, avec son orientation tournée vers le sud-ouest, la plage des Salines est un bon endroit où admirer le coucher de soleil.

Survoler l’île en ULM : une expérience unique

Pour admirer les reliefs, les baies et plages de la Martinique, rien de tel qu’un survol. Il n’est, à ma connaissance, pas possible de faire cela en hélicoptère ou à bord d’un petit avion. La seule possibilité est d’opter pour un vol en ULM (à réserver ici). Les tarifs commencent à 75 euros par personne pour un vol d’une durée de 15 à 20 minutes. Il peut être préférable d’opter pour une sortie plus longue afin de pouvoir survoler une plus vaste partie de l’île.

Si vous vous demandez quoi faire en Martinique, cela fait partie des expériences originales et qui sortent des classiques plages / randonnées. De plus, pour une activité de survol, les tarifs restent tout à fait correct.

Grand’Rivière, l’un des plus charmants villages martiniquais

Grand’Rivière est un village situé à l’extrême nord de l’île. Une seule et unique route y mène, la D10. L’arrivée donne une impression de bout du monde. Dans un magnifique cadre, on passe 2 ponts juste avant d’y arriver. Et la route se termine ici. En effet, il n’est pas possible de poursuivre son chemin, il n’y a plus de route sur l’extrême nord de l’île. Bref, on ne traverse pas ce village comme on peut en traverser d’autres. On s’y rend volontairement et de ce fait, Grand’Rivière est calme, bien plus calme que d’autres communes martiniquaises.

Grand'Rivière

Au delà de cette situation géographique particulière, Grand’Rivière mérite clairement le détour. Plusieurs endroits sont à voir :

  • rue principale où l’on trouve plusieurs maisons typiques des Antilles
  • balade sur le jetée où l’on peut admirer la mer et la côte vierge
  • admirer un coucher de soleil depuis la magnifique plage de Grand’Rivière
  • visite de l’église Sainte-Catherine
  • se balader en bordure de la rivière qui traverse le village

Coucher de soleil à Grand'Rivière

Visiter la Martinique doit forcément passer par cette partie de l’île, ne serait-ce que pour passer par Grand’Rivière. Idéalement, je recommande d’y aller en fin de journée. Il faudra prévoir pas mal de route pour le retour mais vous profiterez du village en étant quasiment seul. Peu de touristes y restent en fin de journée pour le coucher de soleil car son isolement implique souvent de faire une bonne heure de route pour repartir (à moins de loger dans les environs).

Coucher de soleil sur la plage de Grand'Rivière

Plongée, snorkeling, fonds blancs : de nombreuses activités en mer

Qui dit île dit activités nautiques ou aquatiques. Et encore plus dans les Caraïbes. Avec une température qui tourne autour de 28°C toute l’année, on ne peut qu’avoir envie de profiter des plages ou des activités en mer. Mais alors quoi faire en Martinique en mer ?

Les activités y sont nombreuses et variées. Précédemment, nous avons évoqué l’une des expériences à vivre sur cette île des Antilles françaises, à savoir nager avec des tortues. Mais il y en a bien d’autres. Voici quelques autres expériences que l’on peut vivre en mer :

  • baptême de plongée (ici) ou excursion plongée (ici)
  • kayak de mer (à réserver ici) depuis Le Robert, l’endroit le plus populaire pour ce type de sortie en mer
  • sortie en voilier au niveau des îlets du Robert (réservation sur ce site)
  • sortie en bateau aux fonds blancs
  • excursion en mer en jet ski (ici)
  • sortie en mer pour observer des dauphins (depuis les Trois-Ilets, à réserver ici), l’excursion idéale en famille avec des enfants

Bien évidemment, si vous comptez visiter la Martinique en 10 ou 15 jours et que vous aimez ce type d’activité, il est tout à fait possible d’en planifier 2 différentes sur la durée de votre séjour.

Visiter l’habitation Céron au nord de l’île

L’habitation Céron se situe dans le nord de l’île, à proximité de la côte caribéenne. Fondée au milieu du XVIIème siècle, cette demeure se trouvait au coeur d’une exploitation de canne à sucre mais aussi de cacao et manioc. Cette visite peut être couplée par un passage par l’Anse Céron et l’Anse Couleuvre, très proches.

Habitation Céron

Le parc de l’habitation Céron est principalement connu pour abriter le plus vieil arbre de l’île, le Zamana. Âgé de plus de 350 ans, son feuillage très étendu couvre une zone de plus de 5000 mètres carrés. Il est véritablement impressionnant !

Arbre Zamana en Martinique

Et lors de votre balade dans le jardin de l’habitation, ouvrez les yeux ! C’est l’un des meilleurs endroits de l’île pour voir une matoutou falaise (ou aviculaire antillaise) aussi surnommée la mygale de la Martinique. En ouvrant bien les yeux, j’en ai vu 4 dans l’ensemble du jardin, dont 2 sur le tronc du Zamana !

Matoutou falaise, mygale martiniquaise

La visite du parc se fait par soi-même, sans guide. Il porte le label de jardin remarquable. Le prix de l’entrée est de 8 euros par personne. A noter, on peut également aller au restaurant de l’habitation Céron. Réservation fortement recommandée. On y sert une cuisine raffinée, avec des produits locaux et dans un cadre magique, au coeur de la forêt.

Quoi faire en Martinique : découvrir la ville de Saint-Pierre

La ville de Saint-Pierre est une étape incontournable lorsque l’on visite la Martinique. Avant l’éruption de la montagne Pelée de 1902, elle était la capitale économique et culturelle de l’île.

Saint-Pierre et la montagne Pelée

Terriblement endommagée par le volcan, elle a ensuite été progressivement  reconstruite. Mais de nos jours, on peut toujours en observer les séquelles. Saint-Pierre regroupe plusieurs choses à faire :

  • le Mémorial de la catastrophe de 1902 (également appelé Musée Franck A Perret) qui permet d’en savoir plus sur l’éruption et ses conséquences
  • le petit marché de Saint-Pierre qui règne au milieu de la ville
  • admirer la côte et la montagne Pelée depuis le ponton situé au centre du village
  • un rapide passage par la cathédrale Notre-Dame de l’Assomption
  • maison de la Bourse, reconstruite à l’identique, témoignage de l’architecture coloniale des Antilles
  • visite de l’ancien théâtre et du cachot de Cyparis
  • admirer Saint-Pierre et le panorama sur la mer des Caraïbes depuis les hauteurs de la ville
  • la distillerie Depaz se situe en bordure de la ville : un cadre magnifique entre la montagne Pelée et les cannes à sucre

Maison de la Bourse à Saint-Pierre

Il est possible de profiter de la ville en une grosse demi-journée. Le mémorial sur l’éruption de 1902 se visite assez rapidement.

Découvrir les spécialités culinaires martiniquaises

Forcément, visiter la Martinique doit passer par une découverte des mets antillais. Il y a bien des choses à goûter sur l’île et le patrimoine gastronomique ne se limite pas aux boudins et au rhum.

Où manger en Martinique

Sans forcément lister toutes les spécialités culinaires que l’on peut goûter en Martinique, voici quelques incontournables de la cuisine locale :

  • boudin antillais
  • acras de morue, beignet à base de morue
  • colombo de poulet ou de porc
  • poulet boucané, poulet “fumé”
  • féroce, à base d’avocat écrasé et de chaire de morue effilochée
  • les pâtes sucrés, une pâte fourrée à la confiture
  • le Robinson, un gâteau avec une pâte recouverte de confiture et de quatre-quart
  • le Planteur, un cocktail très populaire sur l’île, à base de rhum (forcément) et de jus de fruits notamment
  • gratin de bananes
  • blanc-manger coco, un dessert à base de noix de coco
  • et encore bien d’autres spécialités locales ou des Caraïbes

Poulet boucané, spécialité culinaire martiniquaise

Au delà des plats typiques de l’île, il y a bon nombre de produits exotiques que l’on n’a pas l’habitude de manger. En fonction de la saison à laquelle vous prévoyez d’y aller, vous pourrez profiter de délicieux fruits : mangues, avocats, maracuja (fruit de la passion), goyave, … Egalement, n’hésitez pas à sortir des classiques snacks de plage ou petits restaurants. On y trouve une cuisine très souvent assez similaire. Il y a d’autres adresses où l’on peut manger une cuisine plus variée et plus originale. Je pense par exemple au restaurant Galanga Fish Bar situé sur les hauteurs de Fort-de-France. Une cuisine originale et à base de produits locaux !

Randonner le long du canal des esclaves

C’est l’un de mes coups de coeur sur l’île. Si vous aimez la randonnée, c’est clairement un endroit à voir en Martinique. A noter tout de même, il ne faut être trop sujet au vertige car il peut y avoir quelques passages impressionnants.

Randonnée du canal des esclaves en Martinique

En effet, la randonnée se déroule en bordure d’un canal, le canal de Beauregard, au coeur de l’île. On marche donc principalement sur un muret étroit bordé par, d’un côté, l’eau du canal et de l’autre, la végétation ou parfois le vide !

Canal de Beauregard

Cependant, la randonnée est très facile, il n’y a pas de dénivelé et c’est une superbe balade au coeur de la jungle, des lianes et des bananiers. La randonnée ne forme pas une boucle. Le canal se situe entre Fonds-Saint-Denis et Le Carbet. 2 points de départ sont possibles et il faut rejoindre l’autre extrémité avant de faire demi-tour. Cela se fait facilement car la randonnée est très facile. Comptez entre 2 et 3 heures en fonction de votre rythme et des arrêts photos ! Je vous recommande de partir de Fonds-Saint-Denis. Le départ se situe au niveau du Relais de la Maison Rousse. Vous pourrez alors vous y arrêter au retour pour boire un verre avant de repartir (très belle vue et cadre magnifique).

Faire du canyoning

Si vous n’avez jamais entendu parler du canyoning, l’île de la Martinique peut être le bon endroit pour découvrir cette activité. Cela consiste à remonter un cours d’eau dans des gorges ou dans un canyon étroit. L’activité se fait principalement à pied avec parfois nage, descente en rappel ou encore progression avec une corde. Il existe des randonnées en canyoning de différents niveaux. Les plus simples sont très faciles, même si l’on n’a aucune expérience.

  • le canyon de la rivière Mitan (réservation ici) est un excellent endroit pour débuter et découvrir le canyoning pour la première fois. Le parcours est vraiment simple. Et accessoirement, il est réputé pour être l’un des plus beaux canyons de la Martinique. Il faut compter une demi-journée pour l’activité, le parcours en lui-même dure environ 2h30 à 3 heures. Point de départ au Morne Vert. Au niveau du tarif, il faut compter 55 euros par personne
  • pour plus de sensations, si vous avez une bonne expérience en canyoning, vous pouvez vous tourner vers le canyon de l’Alma ou le canyon des Soeurs (réservation à faire ici). Le prix est ici de 85 euros car l’activité vous prendra la journée entière

Si vous êtes un minimum sportif et que vous recherchez que faire en Martinique pour varier les expériences, le canyoning est clairement une activité à envisager. L’idéal pour varier entre les découvertes culturelles, la plage et les randonnées pédestres.

Aller à Case-Pilote, en fin de journée, au coucher de soleil

Case-Pilote se situe sur la côte caribéenne, légèrement au nord de Schoelcher et Fort-de-France. Ce petit village est charmant. Un bel endroit où aller en fin de journée pour boire un verre face à la mer et profiter du coucher de soleil. J’y ai d’ailleurs passé mes derniers instants sur l’île avant de repartir vers l’aéroport.

Case-Pilote

Avec pas mal de chance, je suis tombé par hasard sur la remontée d’un filet de pêche, directement jusqu’à la plage. Et au moment du coucher de soleil. Des instants magiques ! Prenez également le temps de vous balader en bord de mer, vers le port ou dans les ruelles du village.

Pêcheurs à Case-Pilote

Habitation Clément, une visite culturelle incontournable

L’habitation Clément figure parmi les lieux d’intérêt majeurs de la Martinique. Cette ancienne habitation sucrière se situe dans la commune du François, du côté de la façade Atlantique. Une distillerie y a été fondée à la toute fin du XIXème siècle. De nos jours, la production du rhum n’est plus réalisé sur ce site mais le rhum Clément existe toujours. Et c’est d’ailleurs l’un des plus connus de cette île des Antilles françaises. Le vieillissement du rhum se fait toujours sur le site et on peut d’ailleurs voir les chais lors de la visite.

Habitation Clément

La visite offre des expériences variées :

  • balade dans un parc labellisé jardin remarquable avec des oeuvres / sculptures contemporaines
  • visite de l’ancien site de production du rhum
  • passage par les chais de vieillissement du rhum
  • anciennes bâtisses coloniales
  • petit musée où sont exposées des oeuvres d’art moderne / contemporain
  • dégustation de plusieurs rhums en fin de parcours

Tonneaux de rhum à l'Habitation Clément

Pour l’ensemble de la découverte, il faut compter entre une heure et demie et 2 heures. Le tarif de l’entrée est de 13 euros par personne. Comme je l’indiquais plus haut dans la partie consacrée aux distilleries de rhum, ce n’est pas l’endroit à privilégier pour en savoir plus sur la processus de production du rhum. Il s’agit d’une visite plus large et qui ne se résume pas à cela.

Route de la Trace, la plus belle route de l’île !

La route de la Trace (une portion de la N3) est réputée pour être l’une des plus belles routes martiniquaises. Si ce n’est la plus belle. Longue de près d’une trentaine de kilomètres, elle s’étire entre le nord de Fort-de-France et Le Morne Rouge.

Au coeur de la forêt tropicale, cette route offre de sublimes panoramas notamment sur les Pitons du Carbet et ses mornes qui culminent à plus de 1000 mètres d’altitude. Au delà de la beauté de la route, il y a plusieurs lieux d’intérêt qui peuvent justifier des arrêts.

  • jardins de Balata, un endroit incontournable de l’île ! Nous l’évoquerons un peu plus en détails dans la suite de ce guide
  • église du Sacré-Cœur de Balata, toute proche. Un monument fortement inspiré de la célèbre basilique parisienne
  • plusieurs cascades comme celle du Saut Gendarme ou de la Ravine Baron
  • quelques superbes points de vue sur les Pitons du Carbet (attention, les arrêts photos ne sont pas toujours faciles)
  • le Domaine de l’Émeraude, quelques kilomètres avant Morne Rouge. Un autre parc / jardin qui mérite une visite

Si vous comptez aller dans le nord de l’île lors de votre visite de la Martinique, vous aurez très certainement l’occasion de parcourir cette route. Plusieurs lieux d’intérêt cités sur le blog sont accessibles en empruntant la route de la Trace.

Savane des Pétrifications : une randonnée à faire en Martinique

A l’extrémité sud de l’île, la Savane des Pétrifications offre des paysages étonnants ! On ne s’attend clairement pas à voir ce type de paysage sur une île des Antilles : paysages arides, peu de végétation.

Une randonnée très facile permet d’en profiter. Il n’y a aucune dénivelé et c’est tout à fait quelque chose que l’on peut faire lors d’un voyage en Martinique en famille. Vous pouvez rejoindre le début de la randonnée à pied depuis la plage des Salines ou alors vous gardez directement plus vers l’est, à proximité du début du sentier.

Savane des pétrifications en Martinique

La seule randonnée au coeur de la savane des Pétrifications fait environ 4 à 5 kilomètres, avec un retour au point de départ. Il est possible de prolonger sa balade avant de faire demi-tour, notamment pour rejoindre l’Anse Trabaud. Du fait de son accès peu aisé, cette vaste plage est très peu fréquentée. Un bon endroit pour pique-niquer avant de retourner vers la plage des Salines.

Randonnée en Martinique

Au niveau pratique, il peut y avoir un peu d’eau à traverser (hauteur mi-mollet / genoux) au début du parcours. Également, il n’y a absolument pas d’ombre sur le parcours. Pensez donc à prendre de la crème solaire mais aussi suffisamment d’eau. C’est l’un des endroits les plus chauds de l’île.

Les Anses-d’Arlet, son église et son ponton

Dans le sud de l’île, les Anses-d’Arlet figure parmi les endroits à voir. C’est pour moi l’un des villages les plus charmants de l’île. Avant tout connu pour son église qui fait face à un ponton, les Anses-d’Arlet méritent bien plus qu’un arrêt photo !

Anses-d'Arlet

On peut s’y balader, dans les rues ou en bord de mer. La plage est aussi un spot réputé pour observer des tortues ! Vous y verrez notamment de nombreux touristes avec masque et tuba, à quelques dizaines de mètres du ponton.

Eglise des Anses-d'Arlet

L’église Saint-Henri des Anses-d’Arlet (XVIIème siècle) figure logiquement parmi les lieux d’intérêt à visiter. L’accès y est libre bien sûr.

Aller dans un ou plusieurs marchés de l’île

Chaque commune de l’île ou presque dispose d’un marché. Il sont parfois vraiment petits et se résument à une poignée d’étales. Ces marchés, vivants et colorés, sont l’occasion d’acheter des fruits locaux, des souvenirs ou parfois de prendre un repas. Ils restent cependant très touristiques.

Marchés sur l'île de la Martinique

Parmi les plus dynamiques, on peut citer celui de Fort-de-France ou celui de Saint-Pierre. A noter, il est préférable d’y aller en matinée pour y voir plus d’animation.

Presqu’île de la Caravelle

La presqu’île de la Caravelle se situe sur la côte Atlantique, au niveau de la Trinité. Elle abrite l’une des randonnées les plus populaires de la Martinique. Très facile, le dénivelé y est très faible. Le point de départ se situe tout au bout de la route qui mène vers l’extrémité de la presqu’île.

Phare de la Caravelle

De là, plusieurs chemins sont possibles, soit en aller-retour soit sous forme de boucle. L’idéal est de prendre le chemin allant vers le phare de la Caravelle. Pour le retour, vous pouvez soit longer la côte pour revenir au château Dubuc, soit longer une partie de l’extrémité est de la presqu’île avant de retourner vers le château en bifurquant. Avec le plan situé à l’entrée (ou avec maps.me), vous n’aurez aucun mal à identifier ces quelques possibilités de chemin de randonnée. En fonction de l’itinéraire choisi, vous pouvez y passer 2 à 4 heures.

Randonnée à faire sur la presqu'île de la Caravelle

A noter, la portion la plus intéressante de la randonnée se situe logiquement sur la côte. Les passages dans les terres offrent très peu de panoramas dégagés. Enfin, le château Dubuc est une ancienne habitation agricole qui est en ruines de nos jours. Il est possible de la visiter (entrée payante).

Admirer les jardins de Balata

Si vous vous demandez quoi faire en Martinique en bordure de Fort-de-France, vous pouvez aller faire un tour aux jardins de Balata. Situés au nord de la principale ville, c’est un endroit incontournable. Rares sont les voyageurs qui découvrent l’île pour la première fois et qui ne s’y rendent pas. Avant de lire cet article du blog, vous deviez certainement déjà avoir en tête ce lieu d’intérêt martiniquais.

Jardins de Balata

Il faut dire que le charme de ce jardin botanique opère très rapidement. Etendu sur une superficie de 2 hectares environ, on peut y observer de nombreuses espèces de plante tropicale : balisier, hibiscus, broméliacée, rose de porcelaine, héliconia, orchidée sauvage, …

Au delà de la balade dans le jardin, il y a aussi une balade à faire sur des ponts suspendus, à environ 15 mètres au dessus du sol. Totalement sécurisée, celle-ci se fait sans harnais de sécurité. Elle permet d’avoir un autre point de vue sur le jardins mais aussi sur les paysages environnants.

Pont suspendu dans les jardins de Balata

Pour cette visite, il faut compter une heure environ. Un bémol pour le prix, assez élevé pour ce type de visite : 14 euros par personne.

Visiter la Savane des Esclaves pour en savoir plus sur l’histoire de l’île

La savane des esclaves se situe sur la commune des Trois Ilets. On peut assimiler ce site à un musée qui se présente sous la forme d’un grand jardin où l’on trouve des cabanes traditionnelles accueillant des reconstitutions ou petites expositions portant sur l’histoire de la Martinique et offrant une large place à l’histoire de l’esclavage.

On y trouve aussi des explications sur la flore locale, les plantes médicinales ou autres sujets faisant lien avec l’histoire de l’île. Il faut compter une bonne heure pour cette visite.

A noter, dans les environs, on trouve quelques endroits touristiques qui peuvent intéresser certains voyageurs. Par exemple, le village de la poterie qui regroupe de nombreuses petits boutiques avec des produits plus ou moins locaux. On peut aussi évoquer la maison de la canne, un petit musée sur l’histoire de la canne à sucre sur l’île.

Profiter des petites villes du sud de l’île de la Martinique

La partie sud de l’île est la plus fréquentée par les touristes. C’est aussi l’endroit où aller en Martinique pour profiter des atouts que l’on a en tête concernant les Antilles : plages, soleil et cocotiers.

Anse Dufour

Pour profiter de la plage mais aussi pour se balader dans les villages du sud de l’île, il y a plusieurs endroits où l’on peut aller. Voici les meilleurs endroits de la partie sud de l’île :

  • les Anses-d’Arlet pour sa plage, son ponton et son église
  • le Diamant, l’un de mes coups de coeur dans le sud de l’île. Une belle plage, des petits restaurants sympa dans le bourg mais aussi des snacks sympa sur la plage, à côté du marché
  • Sainte-Luce, un village charmant, une belle plage et un marché agréable pour prendre un repas sur le pouce dans l’un des 2 snacks
  • Sainte-Anne est un autre endroit où aller en Martinique. Un arrêt s’impose ici, avant ou après être allé à la plage des Salines, l’une des plus belles de l’île
  • la Pointe du Bout et les Trois Ilets sont également des endroits très fréquentés par les voyageurs. Mais à éviter si vous n’aimez pas trop les endroits hyper-touristiques

Villages dans le sud de l'île de la Martinique

Mémorial Cap 110 & Maison du Bagnard : 2 curiosités à voir

Dans le sud de l’île, il y a 2 lieux d’intérêt à voir sur la route côtière qui sépare les Anses-d’Arlet et le Diamant :

  • Mémorial Cap 110 : un mémorial consacré à l’esclavage. On peut y voir plusieurs sculptures réalisées par un artiste martiniquais. Le mémorial se situe au niveau de l’Anse Caffard au niveau du lieu présumé du naufrage d’un navire négrier en 1830

Mémorial Cap 110

  • la maison du Bagnard : une petite cabane construite par un ancien bagnard. Elle dispose d’une superbe vue sur la mer et c’est l’une des curiosités à voir dans cette partie de la l’île de la Martinique

Maison du Bagnard

Ces 2 sites ne vous prendront que quelques minutes, le temps d’un arrêt. Ils sont d’ailleurs visibles directement depuis la route D37 qui longe la côte.

Tartane, sa plage et ses bateaux de pêche

Sur la presqu’île de la Caravelle, avant de faire la célèbre randonnée vers l’extrémité est, un arrêt à Tartane s’impose. Sur la route qui mène au point de départ de la randonnée, vous pourrez déjà voir la magnifique plage de Tartane.

Plage de Tartane

On peut y voir de nombreux bateaux de pêche, très colorés. Une balade s’impose ! Vous pouvez aussi déjeuner dans l’un des petits restaurants qui se trouvent ici. Ne manquez pas non plus un arrêt par Ti Kafé, un torréfacteur qui se situe à Tartane. Vous pouvez y boire un très bon café, fraichement torréfié.

Curiosité à voir : l’îlet Sainte Marie et son tombolo

L’îlet Sainte-Marie figure parmi les lieux d’intérêt à voir en Martinique. Cette toute petite île est située à moins de 200 mètres de la côte et de la commune de Sainte-Marie. Un tombolo permet de s’y rendre à pied (banc de sable avec 0 à 5 cm d’eau).

Tombolo et îlet Sainte-Marie

Sur l’îlet, une petite balade est possible. On peut également grimper au sommet pour observer Sainte-Marie ou, de l’autre côté, l’océan Atlantique. Et si vous logez sur la côte est de l’île, c’est un bon endroit pour assister au coucher de soleil. En effet, depuis l’îlet, vous pouvez admirer le soleil qui se couche derrière Sainte-Anne.

Coucher de soleil sur Sainte-Marie

Si vous avez un timing serré et que vous comptez visiter la Martinique en 7 jours par exemple, cet endroit ne vous prendra que peu de temps. L’idéal étant pour moi d’y aller pour une à deux heures de balade, en toute fin de journée.

Musée de la banane

Parmi les visites culturelles que l’on peut faire en Martinique, on peut citer le musée de la Banane. Il se trouve en bordure de Sainte-Anne, à 2 ou 3 kilomètres du centre. Un endroit intéressant où l’on apprend beaucoup de choses sur ce fruit très populaire. On peut voir de nombreuses espèces de bananiers mais aussi en savoir plus sur les différences entre les plus de 2000 espèces de bananes. Un passage par ici permet aussi d’en savoir plus sur la culture de la banane sur l’île ainsi que son histoire.

Dégustation incluse dans le prix du musée (8 euros). Une visite intéressante, que l’on peut faire en famille. Enfin, la boutique propose de nombreux produits dérivés à base de banane, dont certains très originaux !

Que faire en Martinique : aller à la plage du Carbet

Le Carbet mérite également un petit arrêt. Cette plage de sable noir est celle qui a vu Christophe Colomb arriver sur l’île de la Martinique. Moins touristique que la côte sud, c’est un endroit agréable pour profiter du bord de mer. Orientée vers l’ouest, la plage est aussi un superbe endroit pour admirer le coucher de soleil.

Le Carbet

Au nord du Carbet, on peut aussi aller découvrir le centre d’interprétation Paul Gauguin. L’endroit permet d’en savoir plus sur le séjour au Carbet du célèbre peintre. Le centre permet également de découvrir l’influence que ce séjour a eu sur ses oeuvres.

 

Que faire en Martinique en 7, 10 ou 15 jours ?

Une fois en tête les activités possibles ou les lieux d’intérêt de l’île, on se demande forcément ce qu’il est possible de faire sur une durée d’une semaine, de 10 jours ou plus. En effet, certaines visites ou activités sont assez rapides. Mais d’autres vous prendront vite une demi-journée voire même une journée entière.

Avant de construire un planning pour un séjour en Martinique, je recommande de séparer les jours “repos / farniente” des jours de randonnée / vadrouille sur l’île. En effet, si vous partez 10 jours pour visiter la Martinique sur l’ensemble du séjour, vous aurez bien plus de marge de manoeuvre que sur la même durée avec 4 ou 5 jours de pur repos en bord de mer.

Dans cette partie du guide publié sur le blog voyage, je vais partager mes suggestions de planning pour 7, 10 jours et 2 semaines en Martinique. Cela vous donnera mes recommandations, les choses à faire qui sont à prioriser selon moi. Egalement, ces plannings vous donneront une idée de ce que l’on peut faire sur de telles durées de voyage.

Suggestion de planning pour 7 jours / une semaine sur l’île

Vous vous demandez que faire en Martinique en 7 jours ? N’ayez crainte, vous trouverez largement de quoi vous occuper. Une difficile sélection s’imposera à vous. Vous ne pourrez pas profiter de l’ensemble de l’île sur un voyage aussi court. Mais nul doute que ce séjour vous donnera l’envie d’y retourner …

Si vous comptez mêler détente à la plage et visite, vous n’allez que survoler l’île. Il faudra alors choisir 3 expériences incontournables. Voici les expériences que je recommande en priorité si vous comptez visiter la Martinique en 7 jours :

  • une randonnée : soit la montagne Pelée soit le canal des esclaves si la météo ou votre condition physique ne vous permet pas l’ascension du volcan
  • visite d’une distillerie de rhum JM au cours d’une journée de vadrouille dans le nord de l’île
  • une sortie en mer pour de la plongée ou une sortie en voilier en fonction de vos envies

7 jours en Martinique

Cela vous permettra d’avoir un séjour équitablement réparti entre découverte (ou activités) et détente.

10 jours en Martinique : quoi faire ?

Là encore, la réponse sera différente en fonction de la répartition plage / visite. Si vous ne comptez pas passer des journées entières à la plage ou au bord d’une piscine, vous devriez pouvoir profiter de la majorité des expériences possibles sur l’île. Bien sûr, il ne sera pas possible de faire toutes les randonnées de l’île ou de faire 4 excursions en mer.

Néanmoins, vous devriez avoir le temps de profiter de chacune des expériences à vivre. Dans le cas où vous comptez alterner plage et visite, là encore, même sur 10 jours en Martinique, des choix s’imposeront. En plus des expériences cités pour une semaine sur l’île, vous pouvez y ajouter :

  • une journée à Fort-de-France pour visiter le fort Saint-Louis ainsi qu’un musée et le marché. Et finir votre journée aux jardins de Balata sur les hauteurs de la ville
  • une journée du côté de Saint-Pierre où il y a plusieurs lieux d’intérêt à voir. Avec un arrêt possible au retour, au Carbet ou à Case-Pilote

Visiter la Martinique en 10 jours

Ave un tel planning, vous devriez pouvoir avoir 4 ou 5 jours de vadrouille sur l’île. Et autant en bord de mer pour des journées plus orientées détente, plage, piscine. Si vous comptez visiter la Martinique en 10 jours, je vous recommande de séjourner dans 2 hôtels différents. Cela permettra d’éviter les temps de trajet trop longs. En effet, dans les suggestions d’activité ou visite, vous pourrez vite voir que bon nombre de ces choses à faire se situent au nord de Fort-de-France. Si vous logez dans le sud pour la plage, vous allez devoir multiplier les long trajets.

Visiter la Martinique en 15 jours

Vous partez 2 semaines en Martinique ? Vous vous demandez quoi faire sur 15 jours ? N’ayez crainte, sur une telle durée, vous trouverez largement de quoi vous occupez. Et il vous restera du temps pour profiter de la plage. Soit pour des journées entières, soit pour des moments plus courts en fonction de votre planning.

15 jours pour visiter la Martinique est une durée idéale pour en profiter sans pression. Pour jongler avec l’aléa de la météo. Vous devriez alors avoir le temps de rayonner aux 4 coins de l’île et de vous réfugier au sud de l’île si la météo est moins clémente dans le nord. C’est aussi l’un des atouts d’un séjour un peu plus long, vous serez plus flexible !

Que faire en Martinique en 15 jours

En résumé, sur 2 semaines, vous pourrez profiter des lieux d’intérêt évoqués ici sans devoir fixer un planning au millimètre.

Guide de voyage au format papier

En plus d’avoir préparé son voyage avec un blog, avoir un guide papier en poche peut toujours être utile pour vérifier rapidement des horaires d’ouverture, avoir quelques idées de choses à faire ou encore pour obtenir des informations culturelles ou historiques sur un endroit visité.

Guide de voyage pour la Martinique

Je recommande d’éviter les guides qui pullulent de “bonnes adresses” qui n’ont pas été vérifiées depuis des années et qui se résument à lister les 2 ou 3 restaurants les plus touristiques de chaque ville ou village … C’est la raison pour laquelle je conseille le Guide Voir Martinique (achat en ligne ici). Il regorge d’informations ayant une vraie valeur ajoutée : éléments historiques / culturels, informations sur la faune / flore pour une randonnée, … C’est celui que j’ai utilisé lors de mon voyage et je l’ai trouvé, comme souvent, très bien conçu.

 

Informations pratiques pour visiter la Martinique

A ce stade de l’article, vous devriez savoir quoi faire en Martinique. Et d’ailleurs, si vous ne partez que pour 7 ou 10 jours, vous devriez avoir bien trop d’idées d’endroits à voir ou à visiter.

Néanmoins, quelques questions pratiques peuvent se poser avant un premier voyage sur l’île de la Martinique. Nous allons tenter d’y répondre dans cette dernière partie.

Quelle est la meilleure période pour y voyager ?

Très souvent, pour la saison à privilégier, on s’intéresse à la météo. Sur ce point bien précis, il faut noter que la meilleure période s’étale de mi-décembre au mois de mai. Cette saison est appelé la saison sèche ou carême. Ce sont les mois où les précipitations sont les plus basses. Et c’est aussi la haute saison : fréquentation plus élevé et prix également.

Quand partir en Martinique

Au delà de cette période, il faut savoir qu’il est possible de visiter la Martinique toute l’année. Comme souvent lorsque l’on se rapproche de l’équateur, les pluies sont intenses mais relativement courtes. A l’exception des cyclones qui peuvent toucher l’île ponctuellement. Aller sur cette île des Antilles françaises durant l’été reste envisageable. Et beaucoup de voyageurs y vont durant cette période d’ailleurs !

Pour avoir plus de précisions sur le climat et sur les avantages / inconvénients des différentes périodes de l’année, vous pouvez vous référer à un autre article du blog consacré à cette question. Il s’intitule quand partir en Martinique.

Où dormir en Martinique

C’est l’une des questions à étudier en priorité. Il n’y a pas selon moi un meilleur endroit où séjourner sur l’île. La réponse dépendra de plusieurs critères : durée du séjour, centres d’intérêt, budget, …

Si vous partez en voyage en Martinique principalement pour la plage et le bord de mer, c’est clairement vers le sud de l’île qu’il faudra vous tourner. Si vous prévoyez de visiter la Martinique dans sa globalité, si vous y passez plus d’une semaine, je recommande de privilégier 2 hébergements différents pour rayonner dans le nord puis dans le sud (ou vice versa).

Où dormir pour visiter la Martinique

Au delà du choix de l’emplacement, voici quelques bonnes adresses que je recommande pour séjourner sur l’île :

  • avec un budget serré, il est certainement préférable d’opter pour une location de type Airbnb. De nombreuses offres sont également disponibles sur Booking.com où la politique d’annulation est plus claire. Vous pouvez par exemple jeter un oeil à cet appartement situé à Sainte-Luce ou à celui-ci au Diamant
  • à Fort-de-France, cet hébergement est très bien situé, plutôt abordable et bien adapté à une ou deux nuits dans la principale ville de l’île. Pratique, si votre vol arrive tard en soirée, vous pouvez faire votre check-in 24/7
  • dans un budget intermédiaire, vous pouvez vous tourner vers ces appartements Pierre & Vacances à Sainte-Luce pour le sud. Ou alors vers cet hôtel plus dans le nord de l’île (presqu’île de la Caravelle)
  • pour un budget plus large, mes 2 gros coups de coeur sont : la résidence hôtelière Diamant les Bains qui offre un cadre superbe en bord de mer ainsi que la Maison Clémentine, une maison d’hôte située sur les hauteurs de Fort-de-France

Pour en savoir plus sur le meilleur endroit où loger sur l’île ou sur mes recommandations d’hébergement, je vous recommande de lire l’article du blog intitulé où dormir en Martinique. Vous y trouverez bien plus de détails sur ces différents aspects. Et si vous n’avez pas forcément en tête la géographique de l’île, il vous permettra de mieux comprendre les différences entre le nord et le sud de l’île.

Comment se déplacer sur l’île

Avoir une voiture est vraiment indispensable pour rayonner et découvrir pleinement l’île. Sans quoi, vous serez clairement limité ! Et il faut noter que le coût du taxi est très élevé.

A moins de partir en Martinique pour un séjour 100% farniente, il me parait indispensable de louer une voiture. C’est en tout cas le choix que j’ai effectué. Je recommande de prendre la voiture du début à la fin du voyage. Vous pouvez la récupérer à l’aéroport et la restituer quelques heures avant votre vol.

Se déplacer en Martinique

Sur l’île, les routes sont plutôt en bonne état. Pour les endroits touristiques, la quasi-totalité des routes est goudronnée. Il est donc possible de louer une voiture type citadine. Pour une location au meilleur prix, je recommande de passer par RentalCars. Ce site permet d’obtenir un tarif négocié auprès des grandes sociétés de location.

Pour avoir plus de conseils et avis sur le sujet, vous pouvez lire mon guide pratique sur la location de voiture en Martinique.

Quel budget pour visiter la Martinique ?

L’île de la Martinique n’est pas forcément une destination très abordable. Même si le prix du billet d’avion peut être correct en dehors des vacances scolaires, sur place, le coût de la vie est plus élevé qu’en métropole. Ceci est vrai pour les hébergements, la location de voiture, les restaurants mais aussi pour les produits alimentaires achetés en supermarché.

Si vous avez un budget serré, il convient de se renseigner sur le sujet afin d’estimer le coût global de votre séjour. Sur le blog, je ne donne jamais de budget global pour un voyage d’une semaine ou de 10 jours par exemple. Cela n’a pas vraiment de sens car de multiples critères peuvent fortement impacter le budget : nombre de personnes, type d’hébergement, saison, anticipation des réservations, …

Quel budget pour visiter la Martinique

Afin de vous aider à calculer votre budget, je vais partager ici quelques exemples de prix.

  • billet d’avion de Paris à Fort-de-France (aller-retour) : entre 400 et 650 euros par personne
  • trajet en taxi de l’aéroport au centre de Fort-de-France : 20 à 30 euros (en fonction de la circulation & heure)
  • location d’un véhicule : environ 40 à 60 euros par jour pour un véhicule basique (anticiper si possible la réservation)
  • hébergement dans un hôtel basique : autour de 80 euros la nuitée en chambre double
  • hébergement dans un hôtel type 3 ou 4 étoiles : entre 130 et 200 euros la nuitée (en fonction de la saison / localisation)
  • repas dans un restaurant type cantine / snack de bord de mer : menu basique autour de 20 euros
  • repas dans un restaurant classique : compter entre 30 et 40 euros par personne
  • péage : aucun sur les routes de l’île
  • carburant : un peu plus cher qu’en métropole mais sensiblement dans le même budget
  • dépenses alimentaires en supermarché : en moyenne 30% plus cher qu’en métropole (très variable en fonction des produits)
  • entrée pour la visite de l’habitation Clément : 13 euros par personne (adulte)
  • visite d’une rhumerie : gratuit à un peu moins de 10 euros en fonction de la distillerie choisie
  • activité de canyoning : environ 50 euros par personne

Bien évidemment ces prix sont indicatifs, notamment pour l’hébergement ou le vol. Anticipation et flexibilité sur les dates permettent de réduire les dépenses pour ces 2 points.

 

 

J’espère que cet article vous donnera l’envie de voyager sur cette île des Antilles françaises. Les choses à faire en Martinique sont variées. Et chaque voyageur pourra y trouver de nombreuses visites ou activités en accord avec ses centres d’intérêt. Séjour en famille, voyage entre amis ou en couple, c’est une destination vraiment adaptée à tous.

Pour un séjour réussi, je vous recommande de visiter la Martinique en variant et multipliant les activités et découvertes : plages, découvertes culinaires, randonnées ou visites culturelles. Comme toujours sur le blog, si vous avez des questions ou remarques, n’hésitez pas à réagir en utilisant les commentaires. Nos échanges serviront surement à d’autres lecteurs qui se demandent également quoi faire en Martinique !

Aurélien

Je voyage de nombreuses fois par an, du city trip de 4/5 jours au séjour de plusieurs semaines à l'autre bout du monde. Je partage sur mon blog voyage, mes avis, mes coups de coeur et mes conseils pour mieux voyager en indépendant.

Une question ? Laissez un commentaire ...