Voyage Way
Home > Destinations > Liban > Voyage au Liban : récit et conseils pour visiter le Liban

Voyage au Liban : récit et conseils pour visiter le Liban

Voyage au Liban

Le Liban, un pays que j’avais envie de visiter en profondeur depuis longtemps ! Pour ce voyage au Liban, j’ai passé 10 jours à visiter le Liban. Et malgré sa petite taille, le pays a beaucoup de lieux d’intérêt à visiter. 10 jours pour visiter le Liban, c’est loin d’être trop long … Si vous vous demandez que faire au Liban et que vous n’avez en tête que Beyrouth, vous verrez que le tourisme au Liban est loin de se limiter à la visite de la capitale !

Dans ce carnet de voyage au Liban, je reviens donc sur mes 10 jours passés aux 4 coins du pays. Ou presque. Egalement au programme de ce récit de voyage,  de nombreux conseils pour préparer son voyage au Liban. Ce voyage a été effectué fin mai / début juin 2017. Saison idéale pour visiter le Liban ! Le temps fut parfait, ni trop chaud ni trop froid.

Si vous préparez un voyage au Liban et que vous avez des questions, n’hésitez pas à commenter ce billet. Je répondrai à vos questions le plus rapidement possible. Ce carnet de voyage au Liban devrait, logiquement, vous apporter pas mal de réponses pour visiter le Liban.

 

Voyage au Liban : informations pratiques

Avant de vous parler de ma visite du Liban et de l’itinéraire de mon voyage, je vais vous donner quelques informations pratiques à connaitre pour un voyage au Liban.

Ces informations portent sur les différents aspects des préparatifs d’un séjour : visa, billet d’avion, comment se déplacer dans le pays, …

J’enchaînerai ensuite le récit de ce voyage au Liban sur mon itinéraire et sur les différents lieux d’intérêt que j’ai pu visiter au Liban.

Mosquée à Tripoli

Billet d’avion pour un voyage au Liban

C’est avec l’excellente compagnie aérienne Turkish Airlines que je m’envole pour ce voyage au Liban. Un stop rapide à Istanbul lors du vol aller et j’arrive à Beyrouth au beau milieu de la nuit ! 3h35 du matin …

Turkish Airlines est imbattable sur ce vol Paris / Beyrouth qui m’aura coûté à peine plus de 200 euros. Et Turkish Airlines est en plus une excellente compagnie.

Si votre priorité porte sur le prix du billet d’avion, je vous recommande d’utiliser l’excellent comparateur Budgetair. Ce comparateur permet de réserver directement son vol sur le site, sans avoir de frais de paiement ou frais cachés qui apparaissent à la dernière minute …

Côté prix, l’amplitude peut être importante en fonction de la date de votre voyage au Liban. En effet, le prix grimpent souvent autour de 400 euros voire plus si vous souhaitez un vol direct Paris / Beyrouth. En dehors de l’été et des fêtes de fin d’année, il est tout à fait possible de trouver un vol avec escale autour de 230/260 euros.

Trouver un billet d'avion pas cher

Comment se déplacer pour visiter le Liban ?

La meilleur moyen de visiter le Liban est d’avoir sa propre voiture. Il y a beaucoup de choses à voir et certains sites touristiques peuvent être en dehors des villes.

Bien qu’il soit possible de rejoindre les différentes villes du Liban depuis Beyrouth, ces trajets vous prendront du temps. La voiture de location sera bien plus confortable pour un voyage au Liban.

Soyons honnête, la conduite au Liban n’est pas facile. C’est d’ailleurs le pays qui m’a le plus marqué pour la conduite. Alors certes il y a moins de moyens de transport hétéroclites qu’en Inde mais il n’y a absolument aucune règle. En plein Beyrouth, certains conducteurs s’étonnent de vous voir respecter les feux rouges. Se garer au milieu d’un rond point peut arriver. Remonter l’autoroute en sens opposé sur la bande d’arrêt d’urgence semble monnaie courante.

Entrée dans le sud Liban

Si vous n’êtes pas à l’aise au volant, je vous déconseille de conduire au Liban. Dans le cas contraire, on s’habitue tout de même assez vite à la seule et unique règle du Liban concernant la conduite, à savoir : il n’y a pas de règle.

Pour louer une voiture au Liban au meilleur prix, je vous recommande RentalCars. J’utilise toujours ce site pour mes locations de voiture car il permet de bénéficier d’un tarif négocié, plus intéressant qu’une réservation en direct auprès du loueur.

Côté tarif, une petite citadine coûte environ 15/20 euros par jour. Pour un berline de taille moyenne, il faut compter environ 30 euros la journée. Pour le budget de votre voyage au Liban, le coût de la voiture de location reste donc très mesuré.

Faut-il un visa pour un voyage au Liban ?

En arrivant à l’aéroport de Beyrouth, j’ai découvert une autre aberration du ministère des Affaires Etrangères français (la première étant la sur-exagération des risques sécuritaires).
Extrait de leur site :

Visa on arrival au Liban

Et pourtant, ce fut certainement le passage à l’immigration et contrôles les plus rapides que j’ai connu … A peine 20 minutes après l’atterrissage, j’avais passé tous les contrôles, visa en poche et bagages avec moi.

Ce fut tellement rapide que j’ai eu le temps de prendre un bon petit déjeuner avant d’aller profiter de la corniche de Beyrouth au lever de soleil !

30 jours pour les ressortissants français

Le site du ministère des Affaires Etrangères parle d’un visa délivré à l’aéroport, valable 30 jours pour les ressortissants français.

Il ne s’agit pas réellement d’un visa mais juste un tampon. De ce fait, à votre arrivée à l’aéroport Rafik Hariri de Beyrouth, inutile de vous diriger vers les files « visa ». Vous pouvez directement aller aux contrôles d’immigration.

Ruines de Byblos

 

Visiter le Liban : récit de mon voyage, où aller au Liban ?

Après ces premiers conseils pratiques, place au récit de mon voyage au Liban. Dans cette seconde partie du carnet de voyage, je vous parle en détails de ma visite du Liban. Vous y trouverez des idées de visite, les principaux lieux d’intérêt du tourisme au Liban et des conseils ponctuels.

Cette partie du récit de voyage ne rentre pas forcément dans les détails. En effet, je compte publier sur le blog d’autres billets consacré à mon voyage au Liban en faisant des focus sur certaines villes ou régions à ne pas rater. Je publierai par exemple un guide dédié à Beyrouth ou encore un article consacré à la magnifique vallée de la Qadisha, une étape pour moi incontournable lors d’un voyage au Liban.

Voyage au Liban : vallée de la Qadisha dans le nord du pays

Ce voyage au Liban débute donc dans la vallée de la Qadisha ainsi que la forêt des cèdres de Dieu (Horsh Arz el-Rab). Ces deux endroits sont classés à l’UNESCO. Dans la vallée de Qadisha, on trouve de nombreux villages et villes. La population est à écrasante majorité chrétienne.

Localisée dans le nord du Liban, la vallée de la Qadisha se situe au sein de la chaîne du Mont-Liban. L’altitude oscille entre 500 et 1700 mètres.

Vallée de la Qadisha au Liban

La Vallée de la Qadisha est l’un des principaux sites d’établissement des tous premiers monastères chrétiens dans le monde. On en recense plusieurs dans cette vallée du Liban. D’ailleurs, le mot qadisha signifie saint en syriaque.

Au delà de ses monastères, la vallée offre des paysages magnifiques. Les pentes y sont particulièrement raides. C’est d’ailleurs pour cela que des monastères y ont été construits. Les pentes raides faisaient offices de remparts naturels pour protéger les monastères.

Monastère au Liban

Parmi ces monastères, j’ai visité le monastère de Qozhaya également appelé couvent Saint Antoine de Qozhaya. Fondé au IVème siècle, ce monastère semble réellement incrusté dans la roche ! Ces monastères sont bien évidemment toujours habités, comme partout dans le reste de la vallée et du Liban.

Monastère dans la vallée de la Qadisha au Liban

Un peu plus en altitude (autour de 2000 mètres), la forêt des cèdres de Dieu recense encore quelques cèdres. Auparavant, les cèdres couvraient une partie bien plus importante de cette région montagneuse.

Forêt des cèdres de Dieu au Liban

Au cours de ces 2 jours dans la vallée de la Qadisha, j’ai également eu l’occasion de visiter d’autres monastères et petits villages, ainsi que la ville de Bcharré, principale ville de la vallée.

A noter, en hiver, il est possible de skier dans les environs de Bcharré.

Conseils pratiques pour la vallée de la Qadisha

Pour bien visiter cette partie du Liban, il est nécessaire d’y passer 2 jours. Il y a beaucoup de monastère et de petits villages. Il est bien sûr possible d’y passer plus de temps. Néanmoins, pour un voyage de 10 / 12 jours au Liban, je vous recommande d’y passer 2 jours. Visiter le Liban vous fera passer par de nombreux autres lieux d’intérêt et sur un voyage de cette durée, il est nécessaire de faire des choix.

Pour dormir dans la vallée de la Qadisha, je vous recommande d’aller à au White Cedar Hotel.

Tripoli au Liban, un petit air de ressemblance avec Le Caire

Après la vallée de la Qadisha, retour sur la côte, pour visiter Tripoli. Tripoli est la dernière grande ville au nord du Liban avant la frontière avec la Syrie. Cette ville du Liban est à majorité musulmane (sunnite).

Changement de planète ! Là où la vallée de la Qadisha était calme et reposante, Tripoli grouille d’activité. Routes encombrées, vieille ville sur-animée, Tripoli ressemble clairement au Caire, en plus petit. D’ailleurs, Tripoli est considérée comme l’une des villes où l’influence mamelouk est la plus visible.

Entrée d'une mosquée de Tripoli au Liban

C’est l’un des gros coups de coeur de ce voyage au Liban ! Une ville à ne pas manquer lors d’un premier voyage au Liban. Tripoli ne pourra que séduire ceux qui aiment les vieilles villes arabes. La vieille ville de Tripoli, labyrinthe de ruelles recensent de nombreux trésors :

  • mosquée Al Mansouri
  • la citadelle de Tripoli (قلعة طرابلس  en arabe) également appelée château Saint-Gilles ou forteresse du Mont-Pelerin
  • de nombreux caravansérails
  • khan al saboun où l’on y vend / fabrique des savons à base d’huile d’olive et de laurier (savon d’Alep)
  • de nombreuses autres mosquées, hammam ou écoles religieuses

Souk de Tripoli au Liban

A Tripoli, il faut prendre le temps de se perdre dans les ruelles des souq de la vieille ville.

Savon dans un souq de Tripoli au Liban

Je parlerai en détails de Tripoli dans un prochain billet qui sera consacré à ce coup de coeur au Liban !

Conseils pratiques pour Tripoli

Si vous aimez les villes arabes qui grouillent d’activité, prenez le temps de vous poser quelques jours à Tripoli. La vieille ville est vraiment magnifique et il y a pas mal d’endroits à visiter. En fonction de la durée de votre voyage et de ce que vous souhaitez visiter au Liban, je vous recommande d’y passer une à deux journées.

Tripoli fait partie des villes les plus agitées du Liban. Des affrontements y ont parfois lieux. Néamoins, depuis le début de l’année 2017, le calme semble régner à Tripoli. Pensez à vérifier l’actualité avant de vous y rendre. 

Sur la côte : de Batroun à Jounieh en passant par Byblos

En retournant vers Beyrouth, plusieurs villes intéressantes peuvent être visitées comme Batroun, Jounieh ou la plus connue Byblos.

Ces villes sont plutôt petites et il est tout à fait possible de visiter plusieurs villes sur une même journée. Byblos reste la ville la plus intéressante sur cette partie de la côte. Entre les souks rénovés de la vieille ville et les ruines de Byblos, on peut facilement passer une journée à visiter la ville et profiter des restaurants / cafés. J’aurai l’occasion de vous reparler de Byblos sur le blog, dans un futur billet dédié à la ville. Cette ville fait pour moi partie des incontournables d’un voyage au Liban.

Byblos au Liban

En arabe, Byblos est appelée Jbeil. A noter, pour la plupart des villes, vous aurez l’occasion lors de votre voyage au Liban de voir qu’il existe 2 noms de ville, un nom historique et un nom en arabe.

Port phénicien de Byblos au Liban

Batroun est plus petite mais mérite vraiment une halte. Les ruelles du vieux Batroun sont charmantes. On y trouve des petits boutiques et des restaurants vraiment sympa.

Chapelle à Batroun au Liban

A Batroun, ne manquez pas les visites suivantes :

  • cathédrale Saint-Étienne (Mar Estephan)
  • les vieux souks de Batroun
  • Saydet al Bahr aussi appelée Lady of the Sea chapel, une chapelle construite sur les ruines d’une église byzantine, en bord de mer
  • depuis cette chapelle, vous pouvez voir les ruines des remparts phéniciens
  • Makaad El Mir et les ruelles proches qui sont très charmantes
  • la plage El Bahsa juste à côté de Makaad El Mir

Remparts phénicien à Batroun

Jounieh se situe plus au sud, à une vingtaine de kilomètres au nord de Beyrouth. Le centre historique de Jounieh a été très bien rénové tout en gardant le charme des petites villes du Liban. Un arrêt à Jounieh peut être intéressant avec de retourner sur Beyrouth. Parmi les 3 villes citées ici, si le timing de votre voyage au Liban est serré, je vous recommande de privilégier plutôt Batroun et Byblos qui sont les 2 villes que j’ai préféré sur cette partie de la côte libanaise.

A noter, ces 3 villes sont à majorité chrétienne.

Conseils pratiques pour Byblos et Batroun

Pour construire votre itinéraire de voyage au Liban, je vous recommande de visiter ces 2 villes sur une journée (ou une journée et demi si vous êtes un peu plus large).

Côté hébergement, vous pouvez dormir à l’hôtel Aleph Boutique Hotel. Bien situé, très propre, c’est un très bon rapport qualité / prix. Si votre budget vous le permet, optez plutôt pour l’hôtel Byblos sur Mer. Certainement l’une des meilleures adresses pour dormir à Byblos.

Visiter le Liban : la région montagneuse du Chouf

La région du Chouf se situe au nord de Saïda. Cette région montagneuse du Liban concentre la plus grande partie de la population druze. La région s’étend sur la partie sud du massif du Mont Liban.

Montagnes du Chouf au Liban

Sur les routes montagneuses du Chouf, on peut observer de très beaux paysages. Au cours de ma visite de cette partie du Liban, j’ai eu l’occasion de visiter plusieurs endroits ou villes :

  • palais de Beiteddine (dans la ville de Beiteddine). Prévoir près de 2 heures pour la visite du palais et des jardins
  • Deir El Qamar, une charmante petite ville qui mérite une courte pause. Son nom signifie le couvent de la lune. La ville a été nommée ainsi car elle abritait un temple romain dédié à la lune.

Une journée peut être suffisante pour visiter cette partie du Liban. Si vous partez tôt de Beyrouth pour éviter les bouchons, il est tout à fait possible de visiter le Chouf à la journée partant et en revenant sur Beyrouth.

Palais de Beiteddine

Où aller au Liban : Sidon (ou Saïda), ville incontournable lors d’un voyage au Liban

Sidon, appelée Saïda en arabe, est une autre ville à visiter au Liban. Elle se situe sur la côte, au sud de Beyrouth. 40 kilomètres séparent Beyrouth de Saïda. Cette ville est à dominante sunnite.

Avec Tripoli, Sidon est l’autre ville du Liban où l’on retrouve une vieille ville étendue et typique du monde arabe. C’est un vrai plaisir que de se balader dans les ruelles de Saïda. Une bonne partie de la vieille ville de Sidon est très dynamique et on y trouve de nombreuses échoppes.

Souq de Saïda au Liban

A ne pas manquer lors de la visite de Sidon :

  • le château de Sidon qui est le monument majeur de la ville (aussi appelé forteresse de Sidon ou forteresse de la mer). Ce château date du début du XIIIème siècle et a été construit sur une presqu’île.
  • le château Saint Louis (aussi appelé château de la terre ou Qala’t al Mu’izz en arabe)
  • la vieille ville et son dédale de ruelle
  • le fish market qui se situe sur le port, à environ 250 mètres au sud du château de Sidon
  • ruines du temple d’Echmoun au nord de la ville (ruines phéniciennes)

Forteresse de Sidon au Liban

Il faut consacrer au minimum une grosse demi-journée à la visite de Saïda. Si vous avez un timing un peu plus large pour votre visite du Liban, je vous recommande de rester une journée entière à Sidon.

Four à pain à Saïda au Liban

Conseils pratiques pour la visite de Saïda

Je vous recommande de passer une journée entière à Saïda. L’idéal est de partir de Beyrouth tôt le matin pour éviter les bouchons. Visitez ensuite Saïda sur la journée et passez-y la nuit avant d’aller à Tyr le lendemain.

Pour dormir à Saïda, je vous conseille l’hôtel Al Qualaa Boutique Hotel qui offre une superbe vue sur la forteresse de Sidon. Il est idéalement situé, en plein coeur de la ville.

Tyr (ou Sour) dans le sud Liban, aux portes de la Palestine

L’extrémité sud du Liban est essentiellement habitée par des musulmans chiites. C’est notamment le cas de la ville de Tyr ou Sour (صُوْر) en arabe. Tyr était une importante cité phénicienne.

La ville de Tyr mérite vraiment une visite. Vieille ville charmante, 2 sites de ruines antiques, mer magnifique, c’est une étape à ne pas manquer lors d’un voyage au Liban.

Ruines de Tyr au sud Liban

Si vous comptez visiter le Liban prochainement, voici les lieux d’intérêt à ne pas manquer à Tyr :

  • le principale site archéologique se situe à l’est du centre historique de Tyr. On y trouve un hippodrome impressionnant
  • un autre site de ruine antique se trouve en plein coeur de la ville, à proximité de la mer
  • la vieille de Tyr, ses ruelles étroites et son souk
  • phare de Tyr
  • Tyr est entourée par 2 plages, au nord et au sud de la ville. La plage qui se trouve au sud de Tyr en direction de la Palestine est magnifique ! La plus belle plage que j’ai pu voir lors de ce voyage au Liban

Visiter le Liban : ruines de Tyr

Il est vrai que lorsque l’on se demande que faire au Liban, on ne pense pas forcément à Tyr, une ville plutôt méconnu lorsque l’on ne connait pas le Liban. Et pourtant, ce sera à coup sûr une belle surprise lors d’une première visite du Liban.

Religieux chiite à Tyr

Conseils pratiques pour la visite de Tyr au Liban

Une journée suffit pour visiter Tyr. Si vous venez de Sidon, je vous conseille de visiter Tyr dès votre arrivée et de profiter ensuite de la plage, vraiment belle. Vous pouvez ensuite y passer la nuit avant de repartir le lendemain sur Beyrouth.

Dar Alma est sans l’ombre d’un doute l’adresse à retenir pour dormir à Tyr. L’endroit est vraiment charmant. Un de mes coups de coeur concernant l’hébergement au Liban.

A noter, il est tout à fait possible de finir son voyage au Liban par la visite de Tyr. C’est aussi le bon endroit pour passer quelques jours dans une petite ville paisible et de profiter du bord de mer. Il est donc possible de finir son voyage au Liban par 2 ou 3 nuits dans la ville de Tyr.

Dernière étape de ce voyage au Liban : Beyrouth !

Je ne vais pas m’attarder trop longtemps sur Beyrouth dans le récit de mon voyage au Liban. Un billet à part entière est nécessaire pour vous parler de la capitale du pays, une étape majeure lorsque l’on souhaite visiter le Liban.

Lever de soleil sur la grotte aux pigeons à Beyrouth au Liban

Beyrouth est immense, la circulation y est dense, très dense. On y ressent encore la dureté du passé du pays. Passé proche. Pourtant, la ville a un charme certain. Fortement endommagé durant la guerre civile, il n’y a plus énormément d’anciens édifices. Néanmoins, le charme des villes arabes est bien présent dans la capitale libanaise.

Beyrouth et l’impressionnant brassage culturel

Avec 18 confessions reconnues par le Liban, le brassage culturel est impressionnant. Lors d’un voyage au Liban, on aperçoit souvent ces religions dans différentes régions. L’extrémité sud du pays est à dominante chiite, le nord à est dominante sunnite (avec notamment Tripoli), la côte entre Byblos et Beyrouth est chrétienne comme la vallée de la Qadisha.

 

Plafond d'une mosquée de Beyrouth au LibanA Beyrouth, on peut observer cet impressionnant mélange de religion. Même si dans les grandes villes on retrouve souvent les différentes religions, c’est à Beyrouth que l’on se rend compte de l’impressionnante richesse cultuelle du pays.

Après avoir lu ce billet, si vous vous demandiez que faire au Liban, vous devriez maintenant comprendre qu’il y a beaucoup de choses à visiter dans le pays. Et pourtant, il sera nécessaire de caser au moins 2 ou 3 jours pour la visite de Beyrouth. Il serait vraiment dommage de visiter la capitale au pas de course. Il y a quelques visites intéressantes à faire. Mais aussi, c’est à Beyrouth que vous pourrez profiter de nombreux restaurants ou cafés, de balade sur la corniche et de bien d’autres choses encore.

Blue mosque à Beyrouth

En vrac, voici quelques choses à voir ou à faire dans la capitale du Liban :

  • balade sur la corniche de Beyrouth
  • grotte des Pigeons, l’endroit le plus photographié de la capitale du Liban
  • place des Martyrs (Sahet al-Shouhada en arabe) où l’on peut voir les traces de la guerre sur la statue des Martyrs au centre de l’immense place

Statue de la place des Martyrs à Beyrouth au Liban

  • musée national de Beyrouth, une visite incontournable à faire absolument lors d’un voyage au Liban
  • tour de l’horloge et les rues qui débouchent sur cette place
  • se régaler dans les bons restaurants ou les petites échoppes de Beyrouth
  • admirer le street art plutôt assez présent dans la capitale libanaise
  • visiter des églises / mosquées de Beyrouth comme la mosquée Mohammad Al Amine aussi appelée Blue Mosque ou l’impressionnante mosquée Al Omari (ancienne église transformée en mosquée par les mamelouks)
  • découvrir l’ambiance des différents quartiers de la ville comme à Bourj Hammoud (quartier arménien), à Hamra, à Achrafieh ou encore à Raouché

Musée national de Beyrouth au Liban

Comme indiqué plus haut dans ce carnet de voyage au Liban, je publierai par la suite sur le blog un billet dédié à la visite de Beyrouth. J’y partagerai mes conseils, visites à ne pas manquer et mes bonnes adresses pour profiter à 100% de la capitale libanaise.

Voyage au Liban : cuisine libanaise

Pour dormir à Beyouth, je vous recommande ces 2 adresses :

  • 35 Rooms situé en plein coeur du quartier Hamra. Beaucoup de restaurants et cafés à proximité immédiate. Quartier très dynamique. L’hôtel est très propre, les chambres sont spacieuses et le rapport qualité / prix est imbattable.
  • si votre budget est plus large, je vous conseille d’aller au Albergo Hotel. Un hôtel Relais & Châteaux dans un magnifique édifice de Beyrouth. L’adresse de charme à Beyrouth !

Voyage au Liban : street art

 

Voyage au Liban : quel itinéraire ?

Afin de vous aider à préparer votre visite du Liban, voici l’itinéraire de mon voyage :

  • arrivée à l’aéroport de Beyrouth
  • visite de la vallée de la Qadisha sur 2 jours
  • visite de Tripoli sur une journée
  • visite de Byblos et Batroun sur une journée
  • visite de Saïda sur une journée
  • visite de Tyr sur une journée
  • une journée dans la région du Chouf depuis Beyrouth
  • visite de Beyrouth sur 2/3 jours
  • départ depuis l’aéroport de Beyrouth

Cet itinéraire devrait vous permettre de visiter l’essentiel des lieux d’intérêt du tourisme au Liban.

Eglise à Byblos au Liban

A noter, Baalbek ne figure pas dans cet itinéraire car je n’ai pas pu y aller lors de mon séjour au Liban. En effet, en mai 2017, les conditions sécuritaires dans cette région du pays n’étaient pas forcément top. Je ne suis donc pas allé visiter cette ville qui se situe dans le nord de la plaine de la Békaa.

Baalbek est un site majeur du tourisme au Liban. La ville est surtout connue pour les ruines antiques (gréco-romaines) de la ville d’Héliopolis. Si les conditions sécuritaires le permettent, c’est clairement une étape à ajouter dans votre itinéraire pour visiter le Liban.

Visiter le Liban : quid de la sécurité en voyage ?

Le contexte politique intérieur et la géo-politique de la région influe souvent sur le climat sécuritaire du Liban.

Globalement, les périodes où il est réellement dangereux d’aller au Liban sont assez rares. La question porte plus sur où aller au Liban, en fonction de l’actualité.

Quelques mois avant mon voyage au Liban par exemple, des affrontements réguliers avaient lieu à Tripoli. Pourtant, lors de ma visite, la ville était tout à fait calme. Il convient donc de se renseigner avant son voyage, surtout pour Tripoli, Baalbek ou le sud Liban.

Voyager au Liban

Pour le reste, les régions à dominante chrétienne sont plus calmes.

Voici quelques conseils sur les aspects sécuritaires au Liban :

  • attention à la conduite au Liban, c’est certainement le risque numéro 1 pour le voyageur …
  • arrêtez vous aux différents checkpoints de l’armée libanaise, que ce soit dans les villes, aux abords des villes ou sur les routes
  • évitez les abords des camps palestiniens notamment près de Saïda
  • dans le sud de Beyrouth, les quartiers chiites sont contrôlées par le Hezbollah. Des barrages et contrôles y sont effectuées par la milice. Evitez d’entrer dans ces quartiers où de base le touriste n’a rien à y faire et attirera forcément plus l’attention

Pour le reste, je ne me suis absolument pas senti en insécurité au Liban et il est tout à fait possible d’y voyager par soi-même.

 

Liens utiles pour un voyage au Liban

Pour clore ce carnet de voyage au Liban, voici quelques liens qui peuvent s’avérer utiles.

Que faire au Liban : visiter des mosquées

Ce voyage au Liban a été à la hauteur de mes attentes. Un tout petit pays qui a pourtant des paysages variés et un patrimoine culturel impressionnant. Même si visiter le Liban n’est pas la destination la plus facile, il est tout à fait possible de planifier un voyage au Liban par soi-même. En se déplaçant en bus ou en louant une voiture.

Le Liban fait partie de ces destinations variées où l’on peut faire de nombreuses visites culturelles, profiter de la plage, de la montagne et de paysages variés pour un pays qui se limite à la taille d’une région française …

La diversité culturelle du pays est aussi un pays pour le tourisme au Liban. Au sein d’un même voyage, on a vraiment l’impression de visiter plusieurs pays.

C’est donc la fin de ce récit de voyage au Liban. Si vous avez des questions et/ou remarques concernant la visite du Liban, les choses à faire au Liban ou des questions sur les aspects plus pratiques de la préparation d’un voyage, n’hésitez pas à réagir en commentant ce billet. Je m’efforce de répondre le plus rapidement possible aux différents commentaires publiés sur le blog.

Nos échanges en commentaire seront certainement utiles à d’autres lecteurs du blog qui comptent visiter le Liban ou qui sont en plein préparatifs d’un voyage au Liban !

Cet article vous a été utile ? Prenez le temps de le noter !

Rating: 5.0/5. Basé sur 6 notes.
Please wait...

Aurélien

Passionné par les voyages, je voyage de nombreuses fois par an, du city trip de 4/5 jours au voyage de plusieurs semaines à l'autre bout du monde. Je partage sur mon blog voyage et sur les réseaux sociaux, mes avis, mes coups de coeur et mes conseils pour mieux voyager en indépendant.

5 commentaires

  • Merci beaucoup pour cet article ! Je pars pour une semaine au Liban dans 10 jours à l’occasion d’un mariage à Beyrouth et j’ai hâte ! Je vais surtout profiter de Beyrouth, mais aussi aller sur une journée à Byblos et alentours + 2 jours dans le Chouf (et Saïda si possble). Encore merci pour le partage ;)

  • Salut Aurélien,

    Je pars au Liban demain. Je voulais savoir si se déplacer d’une Ville à une autre était simple en transport ou s’il fallait louer une voiture.
    Aussi, je voyage seul, me conseillerais tu de prendre de l’espèce ou plutôt la carte bleue ??

    Merci beaucoup pour ton retour.

  • Hello Kamel,

    Il est tout à fait possible de se déplacer entre les villes du Liban sans voiture. Depuis Beyrouth, il y a de nombreuses possibilités vers le nord ou le sud.
    Je ne pourrais pas te renseigner précisément car j’avais opté pour la voiture de mon côté, plus facile dès lors que l’on souhaite sortir des villes et visiter d’autres endroits, profiter des routes / paysages, …

    Aurélien

  • Ce pays me fait rêver. Les conditions sécuritaires ont pas mal retardé mon voyage au Liban mais il faut vraiment que j’y aille l’année prochaine.
    Beyrouth ou Byblos sont des noms qui me font rêver et je rêve de visiter le Liban depuis des années. Tes photos donnent encore plus envie d’y aller. Ce pays semble vraiment magnifique. Merci pour ce beau partage !

  • Merci pour cet article. Je trouve que les blogs ne parlent que très peu du Liban et pourtant en lisant ce papier, c’est une belle destination !

Hey, tu peux me suivre sur Facebook !

Partenaires

  • LEC le spécialiste du séjour linguistique vous fait découvrir l’apprentissage des langues