Voyage Way
Home > Destinations > Corée du Sud > Parc national de Seoraksan, le plus beau parc de Corée !

Parc national de Seoraksan, le plus beau parc de Corée !

Seoraksan en Corée du Sud

Le parc national de Seoraksan est pour moi le plus beau des parcs de Corée du Sud. Et je ne dois pas être le seul à le penser … Situé au nord-est du pays, à proximité de la ville de Sokcho, c’est clairement une étape à ajouter à votre itinéraire de voyage en Corée du Sud.

Vous vous demandez certainement que faire à Seoraksan ? En effet, la Corée du Sud n’étant pas encore très connue dans notre pays, nous ne devez pas avoir en tête les choses à voir ou les randonnées à faire dans le parc Seoraksan.

Si vous comptez visiter Seoraksan lors de votre séjour en Coréen, ce guide pratique devrait vous être utile. Vous allez trouver ici tout ce qu’il faut savoir pour préparer votre visite du parc national de Seoraksan en Corée du Sud.

 

Seoraksan, l’un des plus beaux parcs de Corée du Sud

Seoraksan, 설악산 en coréen, est le massif le plus élevé des monts Taebaek. La chaîne de montagne des monts Taebaek traverse la péninsule coréenne, du nord au sud, le long de sa côte est. Le parc national de Seoraksan se situe dans le nord-est de la Corée du Sud, à proximité de la ville de Sokcho.

Le massif de Seoraksan regroupe une trentaine de sommet. Le plus haut d’entre eux est le Daecheongbong (1708 mètres).

Randonnée dans le parc Seoraksan en Corée du Sud

Alors que peu d’endroits restent vraiment sauvages en Corée du Sud, le parc national de Seoraksan est surement l’un des endroits où la nature règne encore dans le pays. Et c’est surement ce qui fait du parc Seoraksan l’un des plus beaux parcs de Corée du Sud.

Plusieurs options sont possibles pour visiter Seoraksan :

  • y aller par soi-même en voiture
  • se rendre dans le parc en transport en commun
  • opter pour une excursion à la journée depuis Séoul (réservation ici)

Si vous n’avez jamais trop entendu parler du parc national de Seoraksan, voici un court résumé de ce qui vous attend, voici que faire à Seoraksan :

  • randonnée jusqu’au sommet d’Ulsanbawi pour profiter d’une vue à 360°
  • voir la grande statue en bronze de Bouddha dans la vallée
  • visiter le temple Sinheungsa ainsi que le petit mais charmante temple Gyejo-am
  • prendre le téléphérique pour monter à la forteresse de Gwongeumseong
  • une autre randonnée menant à des chutes d’eau

Que faire à Seoraksan

Après avoir évoqué quelques aspects pratiques utiles pour préparer sa visite du parc de Seoraksan, je reviendrai dans la suite du billet sur les choses à faire à Seoraksan. En rentrant plus dans les détails, vous verrez qu’il y a vraiment pas mal de choses à voir ou à faire à Seoraksan !

 

Visiter le parc national de Seoraksan : préparer sa visite

Préparer sa visite du parc Seoraksan est assez utile. En effet, il y a pas mal de choses à voir dans le parc. Pour bien faire ses choix, il est primordial de préparer un minimum son passage dans ce parc national de Corée du Sud.

Dans cette partie du billet, nous verrons comment aller à Seoraksan, combien de temps prévoir pour visiter le parc et où dormir à Seoraksan. En effet, pour profiter pleinement du parc, je vous recommande d’y passer une nuit. C’est ce que j’ai fait et cela permet de débuter une randonnée tôt le matin et de profiter du calme de Seoraksan … avant l’arrivée des nombreux touristes ou randonneurs.

Excursion à Seoraksan depuis Séoul

Si vous ne souhaitez pas aller à Seoraksan par vous-même, sachez qu’il existe des excursions à la journée depuis Séoul. L’excursion à Seoraksan depuis Séoul est assez longue car le temps de route n’est pas négligeable.

Le départ se fait vers 8 heures à Séoul pour un retour en début de soirée. Vous pouvez réserver votre excursion (ici) pour environ 50 euros par personne. Ce prix inclut le transport, le guide ainsi que le billet d’entrée pour le parc national. Vous n’aurez donc aucun supplément à prévoir sur place en dehors du repas du midi bien sûr.

Chutes d'eau dans le parc Seoraksan

Si vous partez sur une excursion à Seoraksan depuis Séoul, vous n’avez donc rien à préparer. Néanmoins, la suite du billet peut vous donner un avant goût de ce que vous allez pouvoir voir dans le parc de Seoraksan en Corée du Sud.

Aller à Seoraksan par soi-même

Si vous n’optez pas pour cette excursion à la journée depuis Séoul, il faudra vous rendre à Seoraksan par vous-même.

Lors de mes différents voyages en Corée du Sud, je me suis toujours déplacé principalement en voiture car c’est plus pratique / rapide pour visiter les endroits qui se trouvent en dehors des villes. C’est donc la solution que je recommande. Vous pouvez louer une voiture sur RentalCars (attention, permis international requis) afin de bénéficier du meilleur prix tout en passant par une société de location sérieuse.
Depuis Séoul, il faut compter environ 2h30 de route, sans les bouchons pour sortir de Séoul (dépendant de l’heure de votre départ).

Montagnes du parc national de Seoraksan

Si vous n’avez pas de voiture de location et que vous souhaitez tout de même aller à Seoraksan, pas de souci, une solution existe ! Il faudra vous y rendre en bus car le train ne dessert pas cette partie du pays. Voici le trajet à suivre pour aller à Seoraksan en bus :

  • prendre le bus pour Sokcho depuis le terminal de bus Dong Station à Séoul ou depuis Express Bus Terminal (proche Gangnam)
  • comptez environ 3 heures de trajet en bus
  • une fois arrivé au Sokcho Express Bus Terminal, il faut prendre un autre bus pour Seoraksan
  • il suffit de traverser la rue (cf. plan ci-dessous) pour prendre le bus 7 ou 7-1
  • comptez près d’une heure de trajet jusqu’au parc (qui est le terminus de la ligne)

Pour trouver les horaires de bus et voir l’itinéraire, je vous recommande d’utiliser l’application mobile Naver Map. L’app nécessite une connexion 3G (carte SIM pas cher disponible ici avec retrait à l’aéroport). Vous l’aurez compris, en bus, avec les temps de correspondance, il faut compter près de 4h30 pour aller à Seoraksan depuis Séoul.

Combien de temps pour visiter le parc Seoraksan ?

La réponse dépendra des randonnées que vous voulez faire à Seoraksan. A mon avis, il faut considérer qu’une journée est le minimum pour profiter du parc national de Seoraksan.

Si votre timing est serré, l’itinéraire idéal pour 2 jours avec les trajets est :

  • J1 : départ de Séoul le matin / courte randonnée et visite de la vallée du parc (statue Bouddha + temple Sinheungsa)
  • J2 : randonnée pour aller au sommet d’Ulsanbawi tôt le matin pour éviter le monde /  téléphérique / trajet retour vers Séoul ou poursuite du road trip

Ceci me semble être le minimum. Si vous n’avez pas ce temps à accorder à Seoraksan, optez pour une excursion type day tour depuis Séoul (ici). Juste après, je partage 2 bons plans pour gagner du temps en dormant dans des hôtels bien situés.

Visiter le parc Seoraksan

Avec un timing un peu plus large, l’idéal est d’avoir une journée entière sur place en y passant 2 nuits. Vous arrivez le J1 dans la journée (possibilité de visiter la vallée si vous arrivez tôt). J2 consacré aux randonnées. Départ le J3.

Pour résumer, 2 jours avec les trajets est un grand minimum. 3 jours avec les trajets est la durée idéale pour profiter des choses à voir à Seoraksan et des randonnées.

Billet d’entrée pour Seoraksan

Pour rentrer dans le parc national de Seoraksan, un billet est nécessaire. Il s’achète à l’entrée et coûte 3500 wons par personne. Il est valable pour une seule journée. Si vous passez 2 jours dans le parc, il faudra donc acheter un billet par jour. Vu le prix, rien de bien grave ;-)

Où dormir à Seoraksan

Pour éviter de perdre du temps, l’emplacement de l’hôtel où dormir à Seoraksan a son importance. En effet, il y a pas mal d’options pour dormir à Sokcho mais le temps de trajet entre le parc et la ville est tout de même assez long. Et c’est particulièrement vrai si vous vous déplacez en transport en commun.

La meilleure adresse pour dormir à Seoraksan est, selon moi, le Kensington Hotel Seorak. Avec la déco de l’hôtel, on se croit au fin fond du Royaume-Uni. Les atouts de l’hôtel sont tout autre :

  • c’est l’hôtel le plus proche de l’entrée du parc que l’on peut rejoindre à pied
  • vous pouvez laisser votre véhicule sur le parking de l’hôtel pour éviter de payer le parking du parc
  • sur Booking, vous pouvez opter pour la Special Offer avec 2 tickets d’entrée pour le parc inclus

Pour le reste, l’hôtel est très correct, très propre et avec une vue magnifique sur les montagnes de Seoraksan. Impossible de trouver un meilleure endroit pour dormir à Seoraksan.

Où dormir à Seoraksan

Si vous avez un petit budget et que vous cherchez un hôtel pas cher où dormir à Seoraksan, vous pouvez vous tourner vers le Smile Resort, qui n’a de resort que le nom d’ailleurs … C’est plus basique mais moins cher. Il reste bien placé car si vous n’avez pas de voiture, vous pourrez tout de même aller au parc à pied, il faudra juste marcher sur 2 bons kilomètres sur la ligne droite menant à l’entrée du parc Seoraksan.

Enfin, plutôt que de réserver un hôtel où dormir à Seoraksan, une alternative existe : passer la nuit à Sokcho. C’est envisageable si vous comptez visiter Seoraksan sur une journée. Sur 2 jours, vous allez perdre beaucoup de temps dans les trajets Sokcho / parc. L’hôtel With U est alors une bonne adresse. Et si vous arrivez à Sokcho en bus, il se trouve à 2 pas (vraiment !) du terminal de bus.

Dormir à Seoraksan reste tout de même ma recommandation. En dormant juste à la sortie du parc, vous pouvez profiter des levers / couchers de soleil à Seoraksan sans devoir faire de longs trajets avant / après. De plus, on trouve bon nombre de snacks / petits restaurants dans le parc, juste après l’entrée.

Quand visiter Seoraksan ?

Si vous avez un peu de latitude dans les jours possibles pour votre visite du parc de Seoraksan, je vous recommande de privilégier les jours de semaine. En effet, le parc est une destination populaire pour les coréens. De ce fait, durant les week-ends (samedis et dimanches), il y a bien plus de monde qu’en semaine.

Si vous avez la possibilité d’aller à Seoraksan en semaine, l’expérience sera meilleure !

Carte du parc national de Seoraksan

Pour mieux comprendre et localiser les différents lieux à voir dans le parc Seoraksan, vous trouverez ci-dessous une carte où j’ai ajouté les principaux endroits à voir mais aussi les infos pratiques (terminal de bus, parking, hébergement, …).

 

Les chemins de randonnée n’étant pas visibles sur Google Maps, je vous recommande d’installer l’application Maps.me. Vous pouvez télécharger les cartes de la Corée du Sud. Vous pourrez alors consulter la carte et les chemins de rando sans avoir de connexion 3G/4G lors de votre voyage.

 

Que faire à Seoraksan : randonnées et lieux d’intérêt à voir à Seoraksan

Pour cette dernière partie du billet sur le parc national Seoraksan, je vais vous parler en détails des lieux d’intérêt du parc mais aussi des magnifiques randonnées que l’on peut faire à Seoraksan. Si vous vous demandez encore que faire à Seoraksan, vous devriez trouver vos réponses ici !

Ulsanbawi, la randonnée à faire dans le parc national de Seoraksan

Ulsanbawi se traduit par les rochers d’Ulsan. Et lorsque l’on arrive au sommet, on comprend bien l’origine de ce nom. La randonnée qui mène au sommet est pour moi l’incontournable de Seoraksan. Il me semble dommage d’aller visiter le parc sans faire – au moins – cette randonnée. De plus, comme nous le verrons plus loin dans ce guide, la randonnée passe par de nombreux lieux d’intérêt du parc national de Seoraksan.

Statue de Bouddha à Seoraksan

Le point de vue d’Ulsanbawi est le plus célèbre du parc Seoraksan. D’ailleurs, lorsque l’on voit une image de ce parc national coréen, c’est dans 90% des cas celle d’Ulsanbawi.

Panorama depuis le sommet d'Ulsanbawi dans le parc Seoraksan

Concernant la randonnée en elle-même, il faut compter entre 7 et 8 kilomètres pour l’aller / retour. Sur les 4 kilomètres (aller simple), vous pouvez considérer que les 2 premiers tiers sont très faciles. Le chemin monte à peine. Pour la dernière partie, après une courte partie assez raide sur des rochers, il faut enchaîner plus de 800 marches ! Jamais très agréable …
Toute la difficulté de la randonnée se situe ici. Le dénivelé positif de la rando est de l’ordre de 580 mètres.

Randonnée vers Ulsanbawi à Seoraksan

Au final, la randonnée reste assez facile car la montée est relativement courte (même si physique) et il est donc possible de prendre son temps sans y passer des heures … Le temps à consacrer à cette rando de Seoraksan dépend fortement de votre condition physique. De mémoire, un panneau indique qu’il faut compter 3h30 pour la randonnée (aller / retour). Ce temps me semble vraiment large. Je n’ai pas noté le temps que j’ai mis mais c’était bien en dessous de cela.

Ulsanbawi, la randonnée la plus populaire de Seoraksan …

Ulsanbawi étant la plus célèbre des randonnées du parc, il y a du monde. Parfois même beaucoup de monde si vous y allez en journée, le week-end. De plus, de nombreux coréens grimpent au sommet pour ensuite aller escalader les rochers d’Ulsan.

Panorama depuis Ulsanbawi

Quelque soit le jour et la saison de votre visite, je ne peux que vous recommander d’y aller tôt le matin. Vous y croiserez beaucoup moins de monde et vous pourrez profiter de la magnifique vue, avec sérénité. C’est pour moi la première chose à faire en début de matinée.

Seoraksan et ses temples

Le temple Sinheungsa est le principal temple bouddhiste du parc national de Seoraksan. Il se situe sur les pentes d’une montagne du parc mais très proche de la vallée. Il est donc facilement accessible à pied, à environ 15 minutes de l’entrée du parc.

Temple Sinheungsa à Seoraksan

Ce temple a été fondée au VIIème siècle, en 653 plus précisément. Il est parfois considéré comme le plus vieux temple du bouddhisme son (plus ou moins un équivalent du bouddhisme zen japonais). La visite du temple est gratuite. Il se situe sur le chemin de randonnée qui mène au Ulsanbawi. Un arrêt s’impose selon moi pour le visiter. Avec un peu de chance, vous pourrez y voir des moines ou des fidèles en train d’y prier.

On trouve plusieurs autres petits temples dans les hauteurs du parc Seoraksan. Ils sont appelés hermitage.

Statue de Bouddha dans l'hermitage Gyejo-am à Seoraksan

D’ailleurs, si vous faites la randonnée de Seoraksan qui monte au Ulsanbawi, vous passerez devant l’hermitage Gyejo-am où se trouve aussi l’Heundeul Bawi (cf. paragraphe suivant). Ce petit temple est vraiment charmant !

Hermitage bouddhiste Gyejo-am à Seoraksan National Park

Le parc national de Seoraksan abrite aussi l’hermitage situé le plus en altitude du pays : Pongjeong-am. Il se trouve à plus de 1220 mètres d’altitude. Hélas, je n’ai pas eu le temps de faire la randonnée qui y mène.

Heundeul Bawi

A deux pas de l’hermitage (Gyejo-am) qui se trouve sur le chemin menant à Ulsanbawi, vous pourrez voir l’Heundeul Bawi. Ce rocher est célèbre car malgré sa taille imposante, il est possible de le faire bouger légèrement. Et ce, grâce à sa position en équilibre.

Il est vraiment tout proche de l’hermitage et sur le chemin de la randonnée. Ce n’est pas forcément le genre de chose pour lesquelles je fais un détour. Mais si cela vous intéresse …

Téléphérique de Seoraksan vers les ruines de la forteresse de Gwongeunseong

Depuis la vallée du parc Seoraksan, il est possible de prendre un téléphérique menant au sommet d’une montagne du parc. Arrivé au sommet, une courte montée permet d’arriver à un point de vue assez impressionnant. La vue est pour moi moins belle que celle depuis Ulsanbawi. Mais l’endroit reste vraiment sympa !

Téléphérique de Seoraksan

De ce point de vue, on peut également voir les ruines de la forteresse de Gwongeunseong. Franchement, pour le coup, ces ruines sont vraiment sans intérêt, il ne reste vraiment pas grand chose … Cette forteresse avait été construite comme refuge lors d’une invasion mongole au XIIIème siècle.

Le billet pour le téléphérique coûte 10 000 wons soit environ 8 euros pour l’aller / retour.

Réservez votre billet pour le téléphérique

Je vous recommande vivement de réserver votre billet pour prendre le téléphérique. Si vous arrivez à l’ouverture ou si vous vous y rendez en basse saison, vous n’aurez peut être pas trop de souci. Néanmoins, il y a très souvent de l’attente sur place si vous n’avez pas réservé vos billets …

Vous pouvez par exemple acheter vos billets pour un créneau horaire puis poursuivre vos visites dans la vallée (temple, Bouddha, courte randonnée) avant de prendre le téléphérique. Attention il est possible d’acheter uniquement des billets pour la journée et non pour les jours suivants.

Téléphérique du parc national de Seoraksan

Lorsque je m’y suis rendu, il y avait pas mal d’attente car tous les prochains créneaux horaires étaient complets.

Bouddha géant en bronze ou Tongildaebul

Dans ce que l’on peut considérer comme la vallée de Seoraksan se trouve une grande statue de Bouddha en bronze. Bien que située en contrebas du temple Sinheungsa, cette statue est rattachée au temple. Son nom en coréen est Tongildaebul. Appelée Bouddha de la grande réunification, cette statue témoigne du souhait des coréens de voir leur pays réunifié.

Grande statue de Bouddha en bronze à Seoraksan

La statue est assez proche de l’entrée et si vous comptez faire la randonnée vers Ulsanbawi, vous ne pourrez pas la rater. Vous passerez forcément devant. La statue mesure près de 15 mètres de hauteur.

Je n’ai malheureusement pas eu la chance de la voir en automne pour le moment. Avec les arbres colorées en jaune / orange / rouge en arrière plan, l’endroit doit être encore plus beau durant cette saison !

Randonnée menant aux chutes d’eau de Biryong

Une autre randonnée est intéressante à Seoraksan selon moi, celle qui mène aux Biryong Falls. Cette randonnée est vraiment facile et assez courte. Comptez 4.5 kilomètres d’aller / retour avec un dénivelé positif de 150 mètres environ. Vous pouvez tabler sur 1h30 en tout avec l’arrêt à la cascade.

Biryong Falls à Seoraksan

La chute d’eau Biryong est plutôt jolie mais assez petite. La partie la plus intéressante de la randonnée se situe avant cette cascade. En effet, un passage de la rando est vraiment magnifique, autour d’un pont suspendu. Le panorama est sublime et il y a plusieurs petites chutes d’eau (Yukdam Pokpo) en contrebas.

Yukdam Pokpo à Seoraksan

D’autres randonnées possibles dans le parc Seoraksan …

J’ai parlé dans ce guide sur Seoraksan des randonnées et lieux d’intérêt que j’ai pu voir dans le parc. Néanmoins, il y a encore d’autres randonnées possibles.

Si vous passez une à deux journées à Seoraksan, les lieux d’intérêt mentionnés ici devraient déjà combler votre planning. Dans le cas où vous comptez consacrer plus de temps à la visite du parc Seoraksan, vous pouvez vous intéresser à ces randonnées / lieux d’intérêt.

  • randonnée vers Towangsong Falls : la randonnée débute depuis celle qui mène à la chute d’eau Biryong. Je n’ai pas pu y aller par manque de temps mais cette cascade doit être impressionnante. Elle est découpée en 2 parties et dépasse les 200 mètres de hauteur au total !
  • Biseondae Rocks : j’ai vu des panneaux indiquant la randonnée vers cet endroit mais je ne sais pas exactement à quoi cela ressemble
  • ascension du Daecheongbong Peak (sommet du parc national de Seoraksan) : la plus longue randonnée du parc Seoraksan. 11 kilomètres (et pas mal de dénivelé) depuis l’entrée principale du parc. Un autre chemin est possible (5kms). Il est aussi possible de la faire en aller simple en partant d’Osaek par exemple et en arrivant à l’entrée principale du parc (16 kms)

C’est en tout cas les endroits où je compte aller lors de mon prochain passage dans le parc national de Seoraksan.

 

 

Ce guide pratique sur Seoraksan National Park touche à sa fin. Si vous vous demandiez que faire à Seoraksan, vous devriez maintenant être convaincu de l’intérêt d’aller visiter ce parc national de Corée du Sud. J’espère que ce billet du blog vous donnera envie de faire les belles randonnées de Seoraksan et d’y découvrir les différents lieux d’intérêt du parc national.

Même si le parc national de Seoraksan est un peu isolé au nord-est de la Corée du Sud, je vous recommande vivement de l’inclure dans votre périple dans le pays. Il faut compter 2 jours entiers – au minimum – en intégrant les temps de trajet. Mais vous le verrez, vous ne regretterez pas votre visite du parc Seoraksan. C’est clairement l’un des endroits les plus sauvages de Corée du Sud.

Vous partez en Corée du Sud prochainement ? Vous comptez visiter Seoraksan ? Si vous avez des questions qui restent sans réponse, n’hésitez pas à me les transmettre via la zone de commentaire située en bas de l’article. Nos échanges pourront peut-être également servir à d’autres voyageurs qui lisent le blog et qui se demandent que faire à Seoraksan et quelle randonnée privilégier.

Recherches effectuées amenant à ce billet du blog voyage

    blog voyage corée du sud
Rating: 5.0/5. Basé sur 3 notes.
Please wait...

Aurélien

Passionné par les voyages, je voyage de nombreuses fois par an, du city trip de 4/5 jours au voyage de plusieurs semaines à l'autre bout du monde. Je partage sur mon blog voyage et sur les réseaux sociaux, mes avis, mes coups de coeur et mes conseils pour mieux voyager en indépendant.

Un commentaire

  • J’ai bien apprécié ce parc que je visité il y a maintenant plusieurs années. En dormant à Sokcho plusieurs nuits, j’ai pu passer presque deux jours dans ce parc et faire différentes rando, ainsi que le trajet en téléphérique. Très sympa, et je recommande aussi. Sokcho est facilement atteignable en bus depuis Séoul, et au retour, je m’étais arrêté à Chuncheon.

Partenaires

  • LEC le spécialiste du séjour linguistique vous fait découvrir l’apprentissage des langues