Voyage Way
Blog voyage > Destinations > Norvège > Aurores boréales en Norvège

Aurores boréales en Norvège

Aurore boréale en Norvège

Voir une aurore boréale en Norvège figure souvent parmi les incontournables d’un voyage dans le nord du pays. Beaucoup de questions peuvent se poser sur leur observation en Norvège : où en voir, quelle est la période des aurores boréales, comment s’y prendre pour les observer, comment les photographier … Et ceci est particulièrement vrai si vous n’avez pas encore eu l’occasion d’en voir …

Dans ce guide complet sur les aurores boréales en Norvège, vous devriez trouver toutes les réponses à vos questions. Et vous devriez être prêt à observer une ou plusieurs aurores boréales lors de votre voyage en Laponie norvégienne dans les environs de Tromsø ou même un peu plus au sud, par exemple au niveau des îles Lofoten.

 

Aurore boréale en Norvège : l’essentiel à savoir !

Avant de rentrer dans les détails concernant l’observation de ce phénomène lumineux ou la technique à adopter pour les photographier, nous allons débuter par un résumé de l’essentiel à connaitre.

En effet, avant de partir en Norvège, plusieurs questions se posent sur ce phénomène naturel : où les voir, à quelle période de l’année peut-on espérer les apercevoir en Norvège, …

Comment aller voir des aurores boréales en Norvège ?

Première chose à savoir, pour observer des aurores boréales, que ce soit dans ce pays ou ailleurs dans le monde, il faut sortir des villes. En effet, lors de (rares) soirées où l’intensité de l’activité solaire est très élevée, il est possible de les observer et les photographier depuis les villes. En dehors de ces rares soirées, il faut sortir des villes et s’éloigner de la pollution lumineuse.

Il y a donc plusieurs options pour observer des aurores boréales en Norvège :

  • avoir une voiture et partir seul à la chasse des aurores boréales
  • réserver une excursion avec un guide (depuis les Lofoten ou ici pour Tromso par exemple)
  • réserver une sortie en mer pour les observer depuis un bateau (ici à Tromso)

Dans la suite du billet, je vous parlerai de mon expérience personnelle en Norvège où j’ai mêlé les 2 options à cause de conditions météo très moyennes, et dans différents endroits dans le pays.

Je vous expliquerai également comment choisir la bonne excursion aurore boréale si vous souhaitez partir sur cette option lors de votre voyage.

Quelle est la période des aurores boréales en Norvège ?

La période pour les aurores boréales en Norvège est assez large. En effet, la latitude du pays fait qu’il est possible d’en voir au cours des mois de septembre à mi-avril dans la partie du nord. En cas de forte activité solaire, il est même possible d’en voir en dehors de cette période, par exemple dès la fin du mois d’août et jusque fin avril. La saison des aurores boréales en Norvège est donc plutôt large.

Période des aurores boréales en Norvège

Si vous vous rendez donc en Norvège entre septembre et mi-avril, vous pouvez donc considérer que vous êtes dans la bonne période pour les aurores boréales. Ceci est vrai pour la partie nord du pays. Plus l’on descend vers le sud, plus il faut une activité solaire intense pour en voir. Nous y reviendrons dans la suite du billet.

Plus loin dans ce billet, j’explique que durant cette période, l’observation dépend également de la couverture nuageuse (il faut dans l’idéal aucun nuage) ainsi que de l’activité solaire. Néanmoins, sur un voyage de 5 à 7 jours en Norvège, la probabilité de voir une aurore boréale est plutôt assez élevée. Même si vous n’êtes pas à l’abri d’une semaine totalement nuageuse … Clairement, les nuages sont les pires ennemis sur le sujet ;-)

Quand voir des aurores boréales en Norvège : la meilleure saison ?

Parmi cette assez longue période des aurores boréales, quels sont les meilleurs mois pour partir en voyage dans ce pays scandinave ?
A mon avis, il ne faut pas considérer cette seule question. Il faut aussi prendre en compte le reste de votre voyage et ce que vous comptez faire.

Sur décembre et janvier, le soleil ne se lève pas ou la durée des journée est très courte. Cela peut donc limiter vos autres activités. Novembre, février et mars me semblent donc être de bons mois pour partir en voyage en Norvège pour les observer mais aussi pour en profiter pour vivre d’autres expériences.

Où voir des aurores boréales en Norvège ?

Les endroits où observer des aurores boréales en Norvège sont nombreux. Globalement, on peut considérer qu’il est possible de les observer dans les 3/4 nord du pays. Ce qui constitue une grande partie du pays. Néanmoins, plus vous êtes au sud du pays, plus il faudra une activité solaire intense pour qu’elles soient visibles.

Même avec une activité solaire relativement faible, vous pourrez en voir dans le nord du pays, comme à Alta ou à Tromso par exemple. Plus au sud, il faudra que l’activité solaire soit plus intense. Pour pouvoir savoir si elles sont observables là où vous comptez aller, il y a un indice à regarder, le Kp. Cet indice Kp (Planetary K-Index) permet de connaitre l’intensité de l’activité solaire. C’est l’un des indicateurs à regarder si vous souhaitez aller voir les aurores boréales en Norvège par vous-même.  J’en reparle en détails plus loin dans le billet.

Plus l’activité solaire est intense, plus l’indice aura une valeur élevée. Et plus on descend vers le sud, plus il faut une activité solaire intense. Dans le nord de la Norvège, un Kp à 2 (voire un poil moins) suffit pour voir des aurores (valeur atteinte presque tous les jours). Dans le sud du pays, à Oslo par exemple, il faudra un Kp de 4, ce qui est déjà bien plus rare.

Où voir des aurores boréales autour de Tromso en Norvège

Au delà de la latitude à laquelle vous vous trouvez, il y a d’autres facteurs à prendre en compte :

  • pas ou très peu de couverture nuageuse (les nuages les cachent)
  • être à l’écart de source de pollution lumineuse (d’où le fait de devoir sortir des villes)

Dans la partie suivante du guide pratique, je vais évoquer les excursions pour ceux qui souhaitent avoir un guide pour observer les northern lights, terme anglais pour désigner les aurores. Plus loin dans le billet, je reviendrai sur l’observation par soi-même en partageant toutes les liens utiles pour partir à la chasse par soi-même.

 

Excursion aurore boréale en Norvège : laquelle choisir ?

Avant de vous parler de mon expérience personnelle concernant l’observation des aurores boréales en Norvège et plus précisément à Tromso et ses environs, je vais vous parler des excursions. Même si la location de voiture et l’observation par soi-même est l’option que je recommande en priorité, tout le monde ne souhaite pas louer de voiture. Surtout qu’il faudra conduire de nuit et probablement sur des routes gelées / enneigées.

Dans ce cas, si vous ne souhaitez pas conduire ou que vous n’avez pas de véhicule, il vous faudra opter par une excursion avec un guide. Même pour un voyage en Laponie norvégienne, il faut sortir des villes pour pouvoir voir et photographier une aurore boréale. Ces excursions incluent le transport depuis la ville ainsi que le guide pour localiser les northern lights et vous expliquer plusieurs choses sur le sujet.

Meilleure excursion aurore boréale à Tromso ?

Dans cette partie, je vous parle des excursions aurore boréale depuis Tromso. C’est l’une des villes les plus populaires pour un séjour en Laponie norvégienne. Et c’est l’un des meilleurs endroits dans le pays pour les observer. Il y a de magnifiques fjords dans les environs qui offrent un cadre parfait pour admirer ce phénomène naturel.

Il existe principalement 2 types d’excursion :

  • excursion en bus / mini-bus avec plusieurs arrêts pour les observer / photographier
  • excursion dans un campement de base et observation depuis cet endroit (résa ici)

Clairement, je vous recommande la première option qui est pour moi la meilleure excursion pour voir des aurores boréales dans le pays.

En effet, la seconde option est trop touristique à mon avis. De plus, si la ciel est couvert ou en partie couvert, vous limitez fortement vos chances d’apercevoir. Contrairement à l’excursion en bus / mini-bus qui prévoit plusieurs arrêts à des endroits parfois assez éloignés afin de trouver les spots où la couverture nuageuse est nulle ou quasi-nulle. Pour en avoir discuté avec eux sur place, il arrive parfois qu’ils poussent jusqu’à la Finlande pour aller dans une zone où il n’y a pas de nuage et pouvoir ainsi observer les aurores boréales.

Excursion aurore boréale à Tromso en Norvège

L’idéal est d’opter pour l’excursion en mini-bus (à réserver ici). La taille du groupe sera plus limitée et l’expérience sera alors plus sympa. De même, pour les photographies, il est plus simple d’être dans un groupe de 6/10 personnes que 30 :) Si votre budget est limité, l’excursion aurore boréale à Tromso en bus est un poil moins cher (réservation ici).

Excursion en bateau pour les aurores boréales en Norvège : une bonne idée ?

Observer les aurores boréales depuis un bateau peut être une autre alternative. Assez originale, cette option permet de profiter d’une sortie en mer de nuit, tout en profitant de ces lumières nocturnes. Cela est possible dans les environs de la ville où l’on trouve beaucoup de fjords et îles.

Pour ceux qui ne font pas de photographies, c’est une alternative possible à l’observation depuis la terre ferme. Si vous souhaitez opter pour ce type d’excursion pour les aurores boréales, vous pouvez réserver votre sortie en mer sur internet ici.

A noter par contre, il ne sera pas possible de faire de photographies si vous optez pour ce type d’excursion. En effet, les photographies de ce phénomène nécessitent de temps de pose important et donc l’utilisation d’un trépied. A bord d’un bateau, vous n’arriverez donc pas à faire de belles photographies de ce phénomène lumineux naturel.

 

Mon expérience personnelle des aurores boréales en Norvège

Avant de vous donner mes conseils sur l’observation des aurores boréales en Norvège et sur comment mettre toutes les chances de son côté pour en voir par soi-même, je vais revenir sur mon expérience personnelle.

Lors de mon voyage en Laponie norvégienne, plus précisément autour de Tromso, voir des aurores boréales était l’un des objectifs du voyage. Sur un séjour d’environ une semaine, j’avais loué une voiture pour 4 jours.

Sur ces 4 jours où je disposais d’une voiture, la météo n’était pas au rendez-vous hélas. Voici le bilan de ces 4 jours autour de Tromso, à l’ouest (Sommaroy, Tromvik) ou à l’est de la ville (vers les Alpes de Lyngen) :

  • 3 jours avec des chutes de neige et une couverture nuageuse totale
  • une journée avec un ciel en partie découvert mais avec une observation très limitée des aurores boréales

Voir des aurores boréales en Norvège

Lors de mon avant-dernier jour, les prévisions météo étaient plus clémentes. Un ciel totalement découvert ou presque malgré une nuit de pleine lune (j’y reviens plus loin mais la pleine lune n’est pas le meilleur moment pour les observer, la lune agit comme une source de lumière …).

Impossible de louer une voiture à nouveau : aucune disponibilité en dernière minute. Du coup, je me suis rabattu sur une excursion au départ de la ville (celle-ci). La majorité des photographies de ce billet proviennent donc de cette sortie. Il n’était clairement pas possible de rentrer en France en ayant vu aussi peu d’aurore boréale en Norvège ;-)

N’oubliez donc pas que si vous comptez louer une voiture, il faut une période assez longue pour pouvoir avoir la garantie de voir des aurores boréales. Si vous louez une voiture pour un ou deux jours, le facteur météo pourra vous empêcher de les observer.

Mise à jour – Nouvelle expérience dans les îles Lofoten

Depuis la publication de ce billet, j’ai eu l’occasion de retourner en Norvège, plus au sud, dans l’archipel des Lofoten. Là aussi, il est tout à fait possible d’en voir en hiver. Ce fut le cas lors de mon séjour en février. Ayant loué une voiture du début à la fin de mon voyage, j’ai cette fois pu profiter des aurores boréales à plusieurs reprises lors de mon voyage. Même si certaines nuits étaient nuageuses / neigeuses.

Les îles Lofoten constituent un bon spot mais, à mon avis, moins intéressant que Tromso. En effet, l’archipel est très montagneux et les sommets cachent le phénomène. Il faut donc souvent rejoindre la côte nord des îles pour avoir un vue dégagée vers le nord. En effet, les aurores boréales apparaissent vers l’horizon nord et peuvent remonter en fonction de l’activité solaire.

Pour en savoir plus sur ce magnifique archipel où il y a bien des choses à faire, vous pouvez consulter mon guide pour voyager dans les îles Lofoten.

Quelques spots proches de Tromso pour en voir

Autour de la ville, les spots pour observer les aurores boréales sont nombreux. Voici quelques endroits qui mêlent absence de pollution lumineuse et cadre magnifique.

  • l’île de Sommaroy est réputée pour l’observation de ce phénomène. La pollution lumineuse y est très faible. A noter, en dormant dans le Sommaroy Artic Hotel, vous pourrez allez les voir et les photographier à pied depuis l’hôtel !
  • Ersfjordbotn est un endroit réputé pour photographier les aurores boréales à proximité du village

Ersfjordbotn, fjord proche de Tromso

  • la route 862 depuis Ersfjordbotn en direction de Sommaroy est propice à l’observation des northern lights également. Peu de pollution lumineuse et un superbe cadre
  • en cas de très forte activité solaire lors de votre voyage en Norvège, vous pourrez en voir depuis la ville directement. L’un des meilleurs spots est alors de prendre le téléphérique Fjellheisen pour les admirer depuis le sommet de la montagne qui fait face à la ville

Pour plus d’informations sur les spots autour de cette ville de Laponie norvégienne, vous pouvez consulter mon guide pour voir des aurores boréales à Tromso en Norvège.

 

Voir des aurores boréales en Norvège par soi-même

J’ai rapidement évoqué quelques points à prendre en compte pour pouvoir observer des aurores boréales en Norvège. Je ne reviens pas ici sur la saison à laquelle il est possible d’en voir mais plutôt sur les autres facteurs à considérer pour trouver le meilleur endroit et le meilleur moment lors de son voyage dans le pays.

Pollution lumineuse & aurore boréale

Toutes les sources de pollution lumineuse sont à éviter pour observer ce phénomène lumineux. Son intensité est faible et peut-être totalement parasité par un lampadaire ou des lumières d’habitation. Il faut donc absolument sortir des villes où les éclairages pullulent.

Il n’y a pas vraiment de site web qui permet d’identifier les endroits où la pollution lumineuse est faible / nulle. L’idéal est donc de repérer des endroits sympa, à l’écart d’habitations, de lampadaires, …

C’est donc la raison pour laquelle il est indispensable de louer une voiture pour pouvoir s’éloigner de toutes ces sources de pollution lumineuse afin de profiter du spectacle magique des aurores boréales.

Pour louer votre voiture en Norvège, je vous recommande de passer par RentalCars. Comme pour tout le reste dans les pays scandinaves, la location de voiture est plus onéreuse qu’ailleurs dans le monde. L’idéal est alors de réserver tôt sa voiture pour la payer moins cher. RentalCars vous permet de comparer les principaux loueurs implantés dans la ville / aéroport ou ailleurs dans le pays, mais aussi de bénéficier d’un tarif négocié.

Kp, l’indicateur de l’activité solaire à surveiller

Sans forcément rentrer dans les détails techniques de l’activité solaire, il est important de comprendre la base.

L’indicateur Kp correspond à l’intensité de l’activité géomagnétique. Cet indicateur aura la même valeur à un instant t, que vous soyez dans l’extrême nord de la Norvège, dans les Lofoten ou encore plus au sud.

Ce qu’il faut retenir :

  • l’indice Kp va de 0 à 9
  • plus vous êtes proche du pôle nord, plus il est facile de voir ce phénomène lumineux, même si l’indice Kp est faible. Un Kp de 2 ou 3 suffit pour pouvoir en voir au nord du cercle arctique, à Tromso ou plus au nord de la Norvège
  • plus vous vous éloignez du pôle nord, plus il faut un indicateur Kp élevé pour qu’elles apparaissent. Au Danemark par exemple, il faudrait un Kp égal à 6 ou 7 pour pouvoir voir des aurores boréales. A la latitude d’Oslo, il faut un Kp d’au moins 4. Et lorsque cela arrive, elle sera moins visible que si vous étiez, au même moment, à Alta ou dans les Lofoten par exemple

Carte avec indice Kp pour les aurores boréales en Norvège

La cartographie ci-dessous correspond à un relevé à la fin du mois d’avril et dans l’après-midi. Cela n’a donc pas trop de sens. Mais en gros, pour bien comprendre, si vous vous situez dans le zone couverte de vert, cela signifie que vous pouvez voir des aurores boréales.

Bien évidemment, cela reste conditionné par le fait de sortir des zones de pollution lumineuse et de ne pas avoir de couverture nuageuse.

Pour consulter l’indicateur Kp, vous pouvez aller sur ce site.

Je vous recommande ce site car il vous permettra de voir l’intensité actuelle de l’activité géomagnétique mais aussi des prévisions sur 3 jours. Comme je l’indiquais, si vous comptez partir en voyage dans le nord de la Norvège pour les aurores boréales, un Kp de 2 ou 3 peut suffire pour les observer. Bien évidemment, le spectacle sera plus impressionnant si vous avez un Kp de 4, 5 ou plus. Mais c’est plus rare ;-)

Fuir les nuages pour observer les aurores boréales en Norvège

Dernier point à considérer : la couverture nuageuse. Et celui-ci peut parfois être un vrai casse-tête si vous tombez sur des jours couverts.

Je vous recommande de conserver dans vos favoris cet excellent site qui donne des prévisions très utiles sur la couverture nuageuse.

Couverture nuageuse et aurore boréale en Norvège

Comme vous pouvez le voir sur l’impression d’écran ci-dessus, le site donne des prévisions par ville, avec la couverture nuageuse par heure. Et en séparant les nuages haut, bas et intermédiaire.

Si vous êtes basé à Tromso pour votre voyage et que vous souhaitez partir voir des aurores boréales lors d’une soirée en partie nuageuse, ce site vous sera d’une grande aide. Il pourra vous aider à localiser les zones proches qui seront épargnées par les nuages.

Parfois, la couverture nuageuse est totale sur toute la Laponie norvégienne. Parfois, il suffit de quitter la ville et faire 15 ou 20 kilomètres pour se retrouver dans une zone où il n’y a pas de nuage (c’est du vécu !). Et dans ce cas, ce site vous aidera grandement à localiser ces zones avant de partir à la chasse aux aurores boréales dans le nord de la Norvège.

 

Comment réussir ses photographies d’aurore boréale en Laponie norvégienne ?

Pour la dernière partie de ce (long) guide sur les aurores boréales en Norvège, je vais évoquer le sujet de la photographie. Très souvent, lorsque l’on arrive à en voir, on souhaite immortaliser ce moment et réussir 2 ou 3 photographies sympa.

Clairement, photographier ce phénomène lumineux n’est pas forcément la photographie la plus simple à réaliser pour un débutant. Il faut tout d’abord avoir le bon matériel et maitriser un minimum son appareil photo et les notions de base de la photographie.

Quel matériel photo prévoir ?

Si vous espérez faire des photographies d’aurore boréale en Norvège avec votre iPhone ou avec un appareil photo à main levée, vous risquez d’être déçu.

Faire de belles photos nécessite un minimum de matériel. Voici le matériel que je recommande :

  • un appareil photo type reflex / hybride (ou à la limite bridge)
  • un objectif grand-angle (14mm à 20/24mm full frame), idéalement avec grande ouverture (2.8)
  • un trépied est absolument indispensable (j’utilise et recommande celui-ci)
  • télécommande pour déclencher à distance ou boîtier avec retardateur
  • au moins une batterie de rechange (le froid “gèle” les batteries et elles se vident rapidement)

Trépied, indispensable pour les photos d'aurore boréale

Bien se préparer pour observer & photographier des aurores boréales en Norvège

Pour réussir vos photographies d’aurores boréales en Norvège, il faut aussi être bien équipé d’un point de vue vestimentaire !

En effet, qui dit aurore boréale dit souvent plusieurs heures en extérieur, sous -5°, -10° voire des températures encore plus faibles … Vous risquez de raccourcir fortement votre séance d’observation et de photographies si vous sortez sans être bien couvert.

Point clé, n’oubliez pas de sortir avec des gants. Personnellement, pour la photographie lorsqu’il fait froid, j’utilise cette paire de gants. C’est très pratique car on peut facilement utiliser son appareil photo et son smartphone tout en conservant ses gants. Lorsque je n’utilise pas mon appareil (entre 2 photos par exemple), je mets par dessus une autre paire de gants, type gants de ski.

Réussir ses photographies d’aurore boréale

Pour réussir vos clichés d’aurore boréale en Norvège, voici quelques règles à respecter :

  • utiliser systématiquement votre trépied
  • utiliser télécommande / retardateur pour éviter de faire bouger votre appareil lors du déclenchement
  • désactiver la stabilisation de votre objectif
  • utiliser la mise au point manuelle avec une MAP sur l’infini (sauf si vous souhaitez faire la MAP sur un objet au premier plan)

Pour la mise au point à l’infini, certains objectifs disposent d’un indicateur permettant de sélectionner facilement la MAP à l’infini. Dans le cas contraire, il faudra positionner votre bague de mise au point sur l’infini en journée et l’indiquer si votre objectif à l’aide d’un stylo. Préparez vous sur ce point car ce n’est pas quelque chose à découvrir le soir, dans le noir, sous -10° !

Photographier des aurores boréales en Norvège

Côté réglages, voici ce que je vous recommande pour photographies une aurore boréale en Norvège (ou ailleurs) :

  • ouverture maximale (f/2.8 si votre objectif le permet)
  • temps de pose de 15 secondes environ
  • sensibilité (ISO) à ajuster en fonction de la luminosité (souvent 2000 ou plus)

La luminosité peut fortement varier en fonction de l’endroit où vous êtes mais aussi de la phase de la lune. Lors de ma séance photo pour les aurores boréales en Norvège, c’était une nuit de pleine lune. Avec la réflection sur la neige des montagnes environnantes, la nuit n’était clairement pas noire. Je shootais alors avec des ISO à 800 !

Enfin, concernant le temps de pose, pensez à l’ajuster en fonction de l’activité des aurores boréales. Elles sont parfois lentes (vous pouvez alors pousser jusque 20 secondes par exemple) mais sont parfois plus rapides (dans ce cas, limitez vous à 10 secondes pour éviter d’avoir des photographies floues.

 

 

Ce guide sur les aurores boréales en Norvège se termine. Les principales questions que vous pouvez vous poser avant d’observer ce phénomène naturel devraient avoir trouvé réponse ici.

Si vous voyagez dans le nord du pays à la bonne période, en hiver, observer une aurore boréale sera surement l’un des moments forts de votre séjour en Laponie. Un moment dont on ne se lasse pas !

Comme toujours sur le blog, les questions / remarques sont les bienvenues. Si vous vous posez encore des questions sur les endroits où les voir ou sur la période propice à leur observation, n’hésitez pas à commenter ce billet. Je m’efforce de répondre rapidement aux commentaires publiés sur le blog ! Et ces échanges seront très certainement utiles à d’autres lecteurs du blog qui comptent voyager dans ce pays nordique. Et qui forcément comptent bien observer des aurores boréales, si la période / saison du voyage est la bonne.

Aurélien

Je voyage de nombreuses fois par an, du city trip de 4/5 jours au séjour de plusieurs semaines à l'autre bout du monde. Je partage sur mon blog voyage, mes avis, mes coups de coeur et mes conseils pour mieux voyager en indépendant.

12 commentaires

  • Bonjour,
    J’envisage un voyage en Norvège afin de voir des aurores boréales. J’hésite entre mars (6 au 21 mars 2020) et octobre (14 et 30 octobre 2020), pouvez-vous me dire quelles dates seraient les mieux ? Car je viens de l’île de la réunion çà sera donc un long et couteux voyage et je sais que ce n’est pas garantie de les voir. C’est pourquoi je voudrais mettre toutes les chances de mon coté et pour ce qui est du lieu j’hésite aussi entre Tromso et Lyngenfjord car nous aimerions aussi faire des activités tel que sortie en chien de traineau, visite élevage de rennes (si çà existe).
    Est ce que c’est mieux de louer une voiture et de faire moi meme mes réservation d’hôtels et de passer par une agence en terme de budget et d’organisation.

    Merci d’avance pour vos conseils

    cordialement
    Mme Maillot

  • Hello,
    Entre ces 2 périodes, je choisirai mars. A priori, tout sera encore bien enneigé et les paysages seront encore plus beaux ! Essayez d’y aller le plus tôt possible en mars. Sur les 2 périodes citées, il est possible de voir des aurores boréales dans le nord de la Norvège. Si vous partez 10 jours ou plus, vous êtes quasi-assurée d’en voir car vous pourrez tenter plusieurs fois, surtout si vous partez à la “chasse” aux aurores avec votre voiture de location.

    Les Alpes de Lyngen sont proches de Tromso et d’ailleurs plusieurs activités au départ de Tromso s’y déroulent. Je vous recommande de prendre Tromso comme base pour ce voyage. Evitez de passer par une agence, ce sera plus coûteux. Et de la Réunion ou d’ailleurs, aller à Tromso coûte cher (hébergement, voiture, activités, repas, …). Je vous invite à lire mon billet consacré à Tromso. Vous devriez y trouver toutes les réponses pour préparer votre voyage (et je parle justement des autres activités possibles).

    Aurélien

  • Bonjour,
    Après bien des recherches, nous avons choisi Tromso comme point de chute. Nous hésitons encore sur la période entre fin janvier et février. Nous partirions du 20 au 28 février. Comme nous voulons faire d’autres activités que la chasse aux aurores (chiens de traineau, raquettes) nous avons choisi cette période pour avoir plus de “jour”. Notre doute est la météo à cette période. Nous avons tellement peur de les rater…
    Faut-il mieux louer une voiture ou faire plus confiance aux chasseurs professionnels?
    Votre blog est super et nous a bien aidé à faire nos choix. Merci.

  • Vincent,
    Personnellement, je préfère louer une voiture et “chasser” les aurores boréales par moi-même. C’est plus fun et plus flexible. De plus, la voiture peut servir à autre chose en journée, les paysages autour de Tromso sont magnifiques. J’en parle dans mon guide sur Tromso.
    Si tu n’as pas envie de conduire ou pas forcément envie de regarder les prévisions météo / prévisions activité solaire, opter pour une excursion est alors préférable.
    Même si la finalité est de voir des aurores boréales, ce sont 2 alternatives vraiment différentes !
    A priori, je dirais que si tu ne comptes pas du tout aller profiter des environs de Tromso en voiture, c’est un peu contraignant de louer une voiture “juste” pour les aurores boréales. A l’inverse, si tu loues une voiture, ce serait dommage de ne pas en profiter pour aller voir des aurores par toi-même. Surtout que les excursions en Norvège sont assez onéreuses …
    A toi de voir :)

  • Bonjour,
    Merci pour ce post.
    Nous , enfin moi je vais sortir les arguments pour le convaincre, de partir mi février 2020. Concernant la location de voiture, quel type de véhicule faut-il pour deux personnes afin de pouvoir circuler aisément? De plus, les routes sont elles “ultra” praticables?
    Cordialement

  • Je recommande de louer une voiture classique mais juste éviter les voitures citadines. Un équivalent Clio, 208 est OK selon moi.
    Les routes ne sont pas ultra praticables dans le sens où il peut y avoir de la neige au sol. Néanmoins, elles sont salées/déblayées très rapidement et comme je l’indique, les voitures de location sont équipées de pneus cloutés. On peut donc y conduire sans aucun souci mais il faut juste rester prudent dans les pentes / virages.

  • Bonjour,

    Je vais à Tromso avec des amis au mois de Janvier (12-19). je vais du 12-17 à tromso et passe le week end à Oslo.
    Que recommandez vous en activités dans cette période ou il fait nuit quasiment tout le temps ?
    Je souhaite faire balade en chiens de traineaux, est ce possible la nuit ? Quant aux aurores, j’espère qu’en bookant les tours on sera à même d’en voir.

    Merci pour vos conseils
    Orlane

  • Orlane,
    Alors oui en janvier, il fera “nuit” toute la journée dans le sens où le soleil n’apparaitra pas. Néanmoins, en pleine journée 10h / 15h, il ne fais pas réellement nuit au sens nuit noire. C’est un peu comme la demi-heure qui suit le coucher de soleil pour simplifier ;-)
    Du coup, oui les activités sont possibles durant cette période. Et c’est d’ailleurs la haute saison à Tromso !
    Au delà de l’observation des aurores boréales, je recommande de faire :
    – chien de traineau (j’ai fait cette sortie, cadre superbe)
    – sortie en mer pour observer les orques (ici) car c’est justement la saison pour cela !

    Pour l’observation des aurores boréales, en réservant un tour, vous maximisez les chances d’en voir car le prestataire a pas mal d’expérience sur le sujet et pousse parfois jusqu’à la frontière avec la Finlande si la couverture est trop présente autour de Tromso. Il y a donc de très fortes chances d’en voir, seul l’endroit varie en fonction des conditions météo !

    Aurélien

  • Bonjour

    Merci pour toutes ces infos. Je me demande cependant la manière la plus rapide de se rendre à Tromso en partant d’Oslo. En effet, il ya a 1600 km. La location d’un camping car me paraissait être une bonne idée mais faire autant de km est exclu. Quel site d’observation plus au Sud pourriez vous nous conseiller?
    Merci d’avance pour vos réponses

  • En effet, la route Oslo / Tromso est longue, et encore plus en hiver ;-)
    Plus au sud, il y a des îles Lofoten où il est possible d’aller pour voir des aurores également. J’y vais à la fin de cette semaine d’ailleurs, j’en parlerai sur le blog. Mais c’est également assez loin d’Oslo …
    Pour le reste, je ne pourrais vous en dire plus !

  • Bonjour,
    J’aimerai partir la deuxième semaine des vacances scolaires d’avril du 11 au 18 Avril. Pensez vous qu’il y’a des chances de voir des aurores boréales à cette période ou pas du tout? Même si j’ai bien compris que la science n’est pas exacte et que tout dépend de la température, mais est ce qu’il y en a déjà eu à cette période? car j’ai vu que c’était potentiellement jusqu’a mi avril…
    merci beaucoup
    cordialement
    kim

  • Mi-avril est plus ou moins la limite en effet. Tout dépend de où vous allez en Norvège, de la météo mais aussi de l’activité solaire (et non de la température …). Où comptez vous partir ? Car la Norvège est vaste ;-)
    Si vous allez en Norvège principalement pour les aurores, il serait bien plus prudent de reporter à l’année prochaine !