Accueil > Destinations > Japon > Fushimi Inari Taisha, le sanctuaire aux torii rouges
Fushimi Inari Taisha, le sanctuaire aux torii rouges

Fushimi Inari Taisha, le sanctuaire aux torii rouges

Pour un premier voyage à Kyoto, la liste des incontournables à ne pas manquer peut être longue, très longue.

Le sanctuaire shintoïste Fushimi Inari Taisha (伏見稲荷大社 en japonais) est à coup sûr dans le haut de la liste pour la plupart des voyageurs.

Ce sanctuaire est réputé pour ses torii rouges, qui sont au nombre de 10 000, qui vous accompagneront le temps de l’ascension du mont Inari.

Aux origines du sanctuaire Fushimi Inari Taisha

Le sanctuaire Fushimi Inari Taisha a été édifié au tout début du VIIIème siècle et plus précisément en 711.
Ce sanctuaire de la religion shintoïste est dédié à la divinité (kami) Inari, dieu des céréales (et donc du riz) mais aussi du commerce et gardien des maisons. Cette divinité est également associée à la richesse et à la fertilité.

Le sanctuaire Fushimi a été construit avant que Kyoto ne devienne la capitale du Japon.

Allée de torii à Kyoto

Le sanctuaire s’étend aujourd’hui sur plus de 850 000 m². Dans l’enceinte du sanctuaire, on peut observer de nombreuses statuettes (de tailles différentes) de renards. C’est tout simplement lié à la divinité Inari, qui est représentée par cet animal.

Inari, une divinité majeure

Parmi les divinités de la religion shinto, Inari est l’un des plus importantes. Cela s’explique facilement par la place prépondérante de l’agriculture et plus précisément du riz dans la société traditionnelle japonaise.

Divinité Inari

A travers le Japon, plus de 32 000 sanctuaires sont dédiés à cette divinité, soit plus d’un tiers des sanctuaires shinto du pays.

Lanternes japonaises

L’ascension du mont Inari

Comme je l’indiquais au début de ce billet, il est possible de monter au sommet du mont Inari (230 mètres d’altitude environ) en empruntant un chemin et en passant en dessous de ces milliers de torii rouges.

Montée vers le sommet du mont Inari

Ce chemin est d’une longueur de 4 kilomètres environ. L’ascension prend un peu moins de 2 heures (3 heures environ pour l’aller/retour). Vous comprendrez donc aisément que pour visiter le sanctuaire Fushimi Inari, il faut un minimum de temps. Comptez une grosse demi-journée pour l’ascension et la descente ainsi que pour les arrêts photos, les arrêts aux différents petits sanctuaires que vous trouverez sur le chemin de l’ascension.

Une pause ‘amazake’ sur le retour?

Sur le trajet de l’ascension (ou de la descente), vous passerez devant une habitation où une personne âgée propose de déguster un amazake, saké doux accompagné de thé vert.

Amazake à Kyoto

Je m’y suis arrêté un peu par hasard car la pluie commençait à tomber. Une petite pause très agréable et une rencontre sympa!

En savoir plus sur les torii

Les torii rouges du sanctuaire Fushimi Inari donnent un charme incontestable à ce sanctuaire. Sans ces milliers de torii, ce lieu n’attirerait pas foule!

Ces torii ont été implantés suite à des dons de fidèles mais aussi et surtout à partir de dons provenant d’hommes d’affaire ou d’entreprises. D’ailleurs, les inscriptions en japonais qui figurent sur les torii ne sont ni plus ni moins que les noms des donateurs. Pour une entreprise, c’est un moyen de s’attirer prospérité en étant généreux avec la divinité Inari mais c’est aussi une petite publicité visible sur le torii :)

Allée de torii à Kyoto

Dans l’ensemble du sanctuaire, la taille des torii n’est pas toujours identique. Les torii mesurent entre un peu plus de 2 mètres et plus de 3 mètres pour les plus hauts. En fonction de la taille du torii, le montant des dons nécessaires pour couvrir le coût du torii change! On estime qu’un torii coûte entre 1500 et un peu plus de 10 000 euros!

Un torii comme souvenir!

Dans les différentes boutiques du temple, essentiellement situées à l’entrée du temple, vous aurez la possibilité d’acheter un mini torii rouge en guise de souvenir.

Plutôt original, on ne retrouve pas forcément ce souvenir ailleurs au Japon!
Il existe plusieurs tailles différentes. Comptez une petite dizaine d’euros pour un torii d’une quinzaine de centimètres environ.

Se rendre au Fushimi Inari Taisha

Le sanctuaire Fushimi Inari est situé dans l’arrondissement de Fushimi-ku, à l’ouest de la rivière Kamo qui traverse Kyoto selon un axe nord/sud.

Pour vous rendre facilement au sanctuaire Fushimi, le plus simple est d’emprunter une ligne de train JR, appelée JR Nara Line jusqu’à la station Inari. Attention, il faut prendre un train local car les trains rapid ne desservent pas la gare d’Inari. Depuis la station Kyoto, il faut compter 5 minutes de trajet! Départs réguliers.

Train JR Nara Line à Kyoto

Lorsque vous sortirez de la gare (une seule et unique sortie), impossible de rater le sanctuaire Fushimi Inari car le torii marquant l’entrée du sanctuaire se situe juste en face de la sortie de la gare!

Quelques conseils pour les photos!

Le sanctuaire Fushimi Inari est très photogénique. Néanmoins, il faut savoir que la partie la plus photogénique du sanctuaire se situe à proximité des principaux bâtiments du sanctuaire et est donc très fréquentée.

Prête shintoïste au sanctuaire Fushimi Inari

Tôt le matin (le sanctuaire ne ferme pas la nuit), vous aurez le sanctuaire rien que pour vous! Trépied conseillé mais pas indispensable.

Dès que vous vous éloignerez un peu du coeur du sanctuaire et que vous grimperez vers le sommet du mont Inari, la foule se dispersera. Néanmoins, ces parties sont moins photogéniques (torii moins beaux et plus espacés).

 

Recherches ayant amenées sur le billet de ce blog voyage

    fushimi inari, nombre de torii a fushimi inari

A propos de Aurélien

Passionné par les voyages, je voyage de nombreuses fois par an, du citytrip de 4/5 jours au voyage de plusieurs semaines à l'autre bout du monde. Je partage sur mon blog voyage et les réseaux sociaux, mes avis, mes coups de coeur et mes conseils pour mieux voyager en indépendant.

20 commentaires

  1. +1, ce sanctuaire est un régal pour les photographes. Prévoir trépied si le ciel est couvert car ça peut être un peu sombre. Néanmoins, l’intérêt du trépied est présent uniquement si vous y allé tôt le matin.
    En journée, avec les personnes qui passent sans cesse, l’intérêt est plus limité :(

    • Salut Thib’,
      Excellente remarque, le trépied est utile si vous comptez y aller tôt le matin (ou en soirée) pour faire une petite séance photo.
      En journée, il y a beaucoup de monde et le trépied risque d’être superflu …

      Aurélien

  2. Lors de mon tour du monde, je suis resté 3 semaines au Japon. J’aurais bien aimé y rester plus longtemps mais ça pique côté budget quand même!
    J’avais visité ce sanctuaire shinto un peu par hasard, lors de mon dernier jour à Kyoto. Je le recommande également c’est tout simplement magique!
    Je n’avais pas fait l’ascension jusqu’au sommet du mont car ça me semblait plutôt long!

  3. Superbe, j’aime beaucoup l’effet tunnel sur certaines photos et le dégradé de couleurs.
    ça doit vraiment être un endroit magnifique à visiter!

  4. J’ai visité le Japon et notamment Kyoto il y a quelques années en voyage organisé et hélas nous n’avions pas visité ce temple.
    Les photos sont magnifiques et c’est un endroit qui semble unique au Japon!

    • Dommage!
      Le sanctuaire Fushimi Inari est plutôt connu mais, je pense, essentiellement chez les japonais et un peu moins auprès des touristes étrangers.
      Quoiqu’il en soit, il arrive souvent derrière les sites clés de Kyoto comme le pavillon d’or et pavillon d’argent.
      Je ne suis donc pas forcément étonné qu’il ne figure pas dans tous les programmes de voyagistes.
      D’où l’intérêt d’opter pour un voyage en indépendant, organisé par soi-même ;-)

      Aurélien

  5. C’est superbe! Sur la première photo de l’article, c’est un religieux je suppose?

  6. Je vois que je ne suis pas la seule à avoir visiter Fushimi Inari sous la pluie ;-)
    Ma visite du sanctuaire a été un peu gâchée à cause de la pluie et j’ai d’ailleurs dû faire demi tour lorsque j’étais sous les torii car il pleuvait vraiment trop!

    Mais sinon, ce sanctuaire est magnifique! Si je retourne à Kyoto, j’irai à nouveau à Fushimi Inari, bien avant d’aller aux Ginkakuji ou Kinkakuji que je trouve surfaits.

  7. Ce sanctuaire est sur ma liste de mon prochain voyage au japon. Si je comprend bien niveau photo, il vaut mieux éviter les visites en pleine journée… Sais tu si il y a du monde le soir, car je pensais voir ce site un après midi…

    • Le meilleur moment pour visiter Fushimi Inari est le matin, tôt (8h par exemple, voire avant). C’est souvent le cas au Japon et ailleurs, les lève-tôt sont plutôt rares. A Kyoto, il y a vraiment beaucoup de touristes (en tout cas lorsque j’y étais, en juin) et ça gâche un peu la découverte des principaux sites de la ville. Pour Fushimi Inari, vu que le sanctuaire ne ferme pas la nuit, autant en profiter pour le visiter tôt et seul ;-)

      En journée, je pense qu’il y a du monde, que ce soit en matinée ou dans l’après-midi. Le soleil se coucher relativement tôt au Japon et du coup même en fin de journée, il y a aura du monde.

  8. Merci pour ces conseils utiles.
    Décollage pour le Japon ce week-end. Je vais me lever tôt pour aller à Fushimi Inaria. Je rêve de voir ce sanctuaire depuis plusieurs années!

  9. Cette visite fut l’un des temps forts de mon voyage dans la région de Kyoto en 2012. J’avais entendu parler de cette endroit, et sa découverte fut à la hauteur de sa réputation… voyageurs à l’âme rêveuse, ce lieu est fait pour vous ! Prévoyez du temps par contre car le site est immense pour peu que vous souhaitiez le parcourir en entier…
    Ci-dessous le lien vers le récit de mon expérience, qui devrait te rappeler de bons souvenirs ;-) http://smilingaroundtheworld.com/2012/10/08/magic-japan-1-premiers-pas-a-kyoto-7-et-8-octobre-2012/

  10. Magnifique, je ne connaissais pas du tout.
    Merci pour ces photos qui nous transportent au Japon l’espace de quelques instants

  11. Salut,

    Merci pour ce superbe article !
    Je suis allée visiter ce sanctuaire lors de mon précédent voyage au Japon en automne 2014 et j ai adore ! Pour ma part j y suis allé de nuit vers 18h et il n y avait pas grand monde donc c était idéal pour le visiter en toute quiétude et prendre de belles photos !

  12. Superbe! J’aime beaucoup tes photos.
    Je vais au Japon pour un mois prochainement et j’hésitais à visiter le Fushimi Inari Taisha car on m’a dit qu’il y avait parfois vraiment beaucoup de monde!
    Je vais tout de même y aller et je vais suivre tes conseils: y aller tôt le matin ou en soirée.

    Je file lire tes autres posts sur le Japon!
    Merci :)

  13. Très belles photos. Le départ pour le Japon approche.
    Il faut absolument que j’aille dans ce temple. Il a l’air magnifique et très différent des autres!

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués. *

*

Remonter en haut
Cet article devrait vous intéresser ...
Gotoku-ji, temple du maneki-neko
Gotoku-ji, le temple du maneki-neko

A Tokyo, comme partout au Japon, les temples sont légions. Dans le quartier peu touristique de Setagaya se trouve le Gotoku-ji, un temple qui rend hommage au célèbre Maneki-Neko. Une visite intéressante à faire à...

Fermer