Voyage Way
Home > Destinations > Japon > Takayama au Japon, la « petite Kyoto » des Alpes japonaises

Takayama au Japon, la « petite Kyoto » des Alpes japonaises

Takayama au Japon

Takayama, située dans la préfecture de Gifu, est la ville que j’ai préféré lors de mon voyage dans les Alpes japonaises. Surnommée la « petite Kyoto », Takayama regroupe de nombreux monuments et lieux d’intérêt. Dans la ville ou dans ses environs. Visiter Takayama au Japon fait pour moi partie des étapes incontournables lors d’un passage dans les Alpes japonaises.

Que faire à Takayama ? Comment s’y rendre, où dormir à Takayama ? Dans ce guide pour visiter la ville, je partage mon retour d’expérience en vous parlant des lieux d’intérêt du tourisme à Takayama. Je vous donne également quelques conseils pratiques pour visiter Takayama et ses environs.

 

Takayama au Japon, une ville charmante au coeur des Alpes japonaises

Takayama porte bien son surnom de la petite Kyoto des Alpes japonaises. Il faut dire que le charme de la ville opère rapidement. La ville qui se situe dans la préfecture de Gifu regroupe plusieurs lieux d’intérêt mais aussi de magnifiques ruelles où l’on trouve de nombreuses maisons traditionnelles parfaitement entretenues.

Takayama, 高山市 en japonais, signifie littéralement haute montagne. La ville porte bien son nom car elle est entourée de hauts sommets. Les monts Haku, Ontake, Norikura, Yari et Hotaka qui entourent la ville culminent à près de 3000 mètres. Ces sommets des Alpes japonaises sont appelées les monts Hida.

Rivière Miyagawa à Takayama

La ville est également connue pour son festival qui se déroule au printemps et à l’automne. Il est considéré comme l’un des 3 plus beaux festivals du Japon.

Si vous n’avez pas ou peu entendu parler de Takayama au Japon, nous allons évoquer ensemble tout ce qu’il faut savoir sur cette ville. Avant de rentrer dans les détails, voici un court récapitulatif qui vous donnera une idée pour savoir que faire à Takayama :

  • visiter le Takayama Jinya qui était le siège du pouvoir de l’ancienne province d’Hida
  • balade dans le parc où se trouve les ruines du château de Takayama
  • aller au sanctuaire Sakurayama Hachimangu
  • goûter au boeuf d’Hida, l’un des plus connus du Japon
  • arpenter les ruelles du quartier historique de Sanmachi-Suji où l’on trouve de magnifiques maisons traditionnelles
  • assister au festival de Takayama si vous avez la chance d’y aller aux bonnes dates (cf. suite du billet)
  • découvrir les environs de Takayama comme le magnifique village de Shirakawa-go

Que faire à Takayama

Après les informations pratiques qui vont suivre, nous évoquerons en détails ces lieux d’intérêt de Takayama. J’évoquerai aussi d’autres endroits à visiter car le tourisme à Takayama ne se limite pas à ces quelques incontournables. Il y a bien d’autres choses à faire ou à voir.

 

Conseils pratiques pour visiter Takayama et bien préparer son séjour

Après cette courte introduction sur la ville de Takayama au Japon, évoquons ensemble les préparatifs d’un séjour dans cette ville des Alpes japonaises. En effet, plusieurs aspects pratiques peuvent poser question, avant même de se demander que faire à Takayama.

Dans cette partie du billet, nous allons donc voir comment se rendre à Takayama ou encore où dormir à Takayama.

Comment aller à Takayama ?

Pour visiter Takayama et plus largement pour mon séjour dans les Alpes japonais, j’ai privilégié la location de voiture. En effet, même s’il est possible de se rendre à Takayama en train, certaines parties des Alpes japonaises sont plus difficilement accessibles en transport en commun.

Le choix à faire sur le moyen de transport dépend selon moi de la durée de votre séjour dans cette région du Japon. Si vous ne comptez visiter qu’une ou deux villes comme Takayama, le train peut s’avérer suffisant. Pour une visite plus approfondie, une voiture sera un gain de temps … et de confort.

Pont sur la rivière Miyagawa à Takayama

En voiture, aller à Takayama demandera :

  • depuis Kyoto : 260 kms pour environ 3h30 de route
  • depuis Kanazawa : 120 kms, 1h50 de route environ
  • depuis Nagano : 150 kms, 3 heures de route

Pour louer une voiture, je suis passé par RentalCars. Au Japon comme ailleurs, c’est le site qui permet de bénéficier du meilleur tarif. En effet, avec RentalCars, on obtient un tarif négocié, bien meilleur que pour une réservation en direct auprès du loueur. Si vous souhaitez en savoir plus sur le sujet, vous pouvez consulter mon billet consacré à la location de voiture au Japon.

Concernant le train, comme je l’indiquais, la ville de Takayama reste facilement accessible. On peut s’y rendre avec le JR Pass, le pass permettant de voyager en illimité sur le réseau ferroviaire du Japon (à acheter ici). Des trains directs permettent d’aller à Takayama depuis :

  • Toyama : 1h30 de trajet
  • Nagoya : 2h30 environ

Depuis Tokyo ou Kyoto, une correspondance à Nagoya est donc à prévoir. Et depuis Kanazawa ou Nagano, ce sera une correspondance à Toyama.

Comment aller à Takayama

Où dormir à Takayama

La ville de Takayama n’étant pas très étendue, vous devriez pouvoir visiter la ville à pied, quelque soit l’hébergement choisi. Ou presque. La question à se poser concernant où loger à Takayama porte plus sur le type d’hébergement.

En effet, on trouve des hôtels classiques mais aussi pas mal de ryokans. Et il faut avouer qu’avec le cadre d’une ville comme celle-ci, il est préférable de loger à Takayama dans une auberge traditionnelle.

Ryokan où loger à Takayama

Pour ma part, j’ai séjourné au ryokan Tanabe. Il est idéalement situé, dans l’artère principale de la ville. Si vous allez à Takayama en voiture, le ryokan dispose d’un parking (sans supplément). Les chambres y sont spacieuses, très propres, l’accueil est parfait (et la patronne parle anglais). Bref, l’endroit idéal où loger à Takayama selon moi. Les photographies ci-dessous proviennent de ce ryokan, prise lors de mon séjour.

Voici quelques autres adresses d’hébergement où dormir à Takayama :

  • avec un petit budget, la K’s House Takayama est l’auberge qui est certainement la plus abordable de la ville. Vous pouvez opter pour un lit en dortoir ou pour une chambre privative. Situation géographique excellente, vraiment à 2 pas de la gare. Très pratique si vous comptez arriver dans la ville par le train
  • avec un budget intermédiaire, le Wat Hotel & Spa est l’hébergement idéal selon moi. Un hôtel moderne et bien situé (300 mètres de la gare). L’adresse à choisir si vous ne souhaitez pas loger dans un hébergement traditionnel
  • pour une expérience hors du commun, vous pouvez loger à Takayama dans le temple Zenko-ji qui propose des hébergements clairement haut de gamme. Un cadre parfait et une expérience inoubliable. Très bonne situation géographique également, au coeur de Takayama

Où dormir à Takayama

 

Que faire à Takayama : les lieux d’intérêt à visiter

Après ces informations pratiques sur la visite de la petite Kyoto, parlons maintenant des choses à faire et des lieux d’intérêt du tourisme à Takayama.

Avec ce retour d’expérience, je partage donc ici mes coups de coeur et les endroits à voir à Takayama.

Visiter Takayama au Japon

Combien de jours pour visiter Takayama ?

La visite de la seule ville de Takayama vous occupera pour une journée. Pas forcément plus. Les lieux d’intérêt sont proches et peuvent presque tous se visiter à pied. Néanmoins, je vous recommande d’y passer a minima une nuit pour profiter d’une balade en soirée dans la ville. La ville est encore plus belle le soir avec les éclairages et les maisons traditionnelles.

De plus, Takayama est une bonne base pour visiter les environs de la ville. Je vous en reparle dans la dernière partie de ce guide. Il est tout à fait possible d’y rester pour 2 ou 3 nuits si l’on souhaite faire une randonnée et visiter les lieux d’intérêt proches de la ville (cf. dernière partie de ce guide).

Takayama Jinya, une visite incontournable de Takayama

L’une des visites à faire : Takayama Jinya. A l’origine, l’édifice était une demeure appartenant au seigneur de Takayama. Pendant l’époque Edo, le bâtiment devint la demeure du gouverneur de la province. Ce type de bâtiment administratif est appelé jinya. Durant la période Edo, on estime qu’il y avait de l’ordre d’une soixantaine de jinya. Celle de Takayama est la seule qui a été préservée de la sorte.

Takayama Jinya

Après avoir traversé la cour intérieure, la visite (libre) enchaîne de nombreuses pièces successives. Certaines jouissent d’une vue magnifique sur les jardins. L’endroit est plutôt photogénique. La seconde partie de la visite se présente plus sous la forme  d’un musée notamment avec la visite des anciens entrepôts.

Une des salles du Takayama Jinya

En matinée, sur la petite place où donne l’entrée du bâtiment, vous pouvez voir l’un des marchés du matin de Takayama. On en reparle plus loin dans le paragraphe dédié à ce sujet.

Visite du Takayama Jinya

Le billet d’entrée coûte 430 yens. Le site est ouvert tous les jours (quelques jours de fermeture en fin d’année) de 8h45 à 17h (fermeture à 16h30 en hiver). Il faut compter au moins une heure pour visiter correctement ce lieu d’intérêt du tourisme à Takayama au Japon.

Quartier Sanmachi Suji : se balader dans le centre historique de Takayama

Le quartier Sanmachi Suji est à l’origine du surnom donné à Takayama, à savoir Little Kyoto ou la petite Kyoto en français. C’est dans ce quartier que l’on retrouve de nombreuses maisons traditionnelles et historiques.

Quartier Sanmachi Suji à Takayama au Japon

Le quartier historique de Takayama date de la période Edo et se balader dans les rues de ce quartier correspond parfaitement avec le cliché que l’on peut avoir d’un Japon traditionnel. Des maisons en bois, des petites échoppes, des fleurs, … Le quartier s’articule autour de 3 principales rues : San-no-machi, Ichi-no-machi et Ni-no-machi. Néanmoins, les rues proches restent également intéressantes.

Ruelle dans le centre historique de Takayama

Certaines portions de rue sont occupées par de nombreuses boutiques alors que d’autres sont plus calmes, plus résidentielles. On trouve également plusieurs brasseries de saké dans le quartier. On peut les repérer avec la grosse boule accrochée en façade (cf. photographie ci-dessous).

Brasserie de saké à Takayama

Découvrir ces ruelles de nuit offre un spectacle différent. Le calme et les éclairages des maisons donnent l’impression de se balader dans un village !

Sanmachi Suji de nuit à Takayama

Le temple Hida Kokubun-ji et sa pagode

De l’autre côté de la rivière Miyagawa se trouve le temple Hida Kokubun-ji. Ce temple bouddhiste est le plus vieux temple de Takayama. Sa construction remonte à 746 (période Nara).

Ce temple de la secte Shingon est avant tout connu pour sa pagode mais aussi un vieux gingko (arbre) qui se trouve dans l’enceinte du temple. La pagode à 3 étages a été reconstruite au début du XIXème siècle suite à un incendie. A l’origine, elle était haute de 7 étages ! Si vous comptez visiter Takayama en automne, l’endroit doit être encore plus beaux grâce aux couleurs des arbres qui se trouvent dans ce temple bouddhiste.

Pagode à Takayama

Le temple Hida Kokubun-ji est une visite à faire à Takayama. L’entrée dans le temple est gratuite et la visite ne vous prendra qu’une dizaine de minutes !

Le sanctuaire shinto à visiter à Takayama : Sakurayama Hachiman-gu

Le sanctuaire Sakurayama Hachimangu est l’une des visites à faire à Takayama. Ce sanctuaire shinto est le principal de la ville et il peut se visiter gratuitement. Il se situe en bordure du centre, comptez 10 minutes de marche depuis le coeur de la ville.

Ce sanctuaire shinto n’est pas forcément exceptionnel mais il reste charmant et sa visite est agréable. Notons que pas mal de locaux viennent y prier étant donné que c’est le principal sanctuaire shinto de Takayama.

Sanctuaire shinto à Takayama

Takayama Yatai Kaikan, le musée des chars du festival

Juste à côté du Sakurayama Hachimangu Shrine se trouve le Takayama Yatai Kaikan, le musée des chars du festival de la ville (Takayama Matsuri). Si vous comptez visiter Takayama en une seule journée, vous n’aurez peut être pas le temps de faire cette visite.

Néanmoins, si votre planning est un peu plus large et que vous n’avez pas la chance de tomber sur les dates du festival (cf. suite du billet), ce musée est un bon moyen d’en apprendre plus sur le festival de Takayama. Il est réputé pour être l’un des 3 plus beaux du Japon !

Le musée est ouvert tous les jours, de 9h à 17h. L’entrée coûte 900 yens par personne. Comptez une petite heure pour en faire une visite sérieuse.

Visite du Daiouji Temple et les temples / sanctuaires voisins

Le temple Daiouji se situe lui aussi en bordure du centre de Takayama, au bout de la rue principale, à l’opposée de la gare. Il n’est pas forcément très connu mais j’ai vraiment apprécié cet endroit. Autour de ce temple se trouvent également d’autres temples bouddhistes et sanctuaires shinto, tous en bordure de la colline.

Temple bouddhiste à Takayama

Là encore, aucun temple n’est particulièrement exceptionnel mais le calme qui y règne est agréable. Surtout dans des endroits aussi proches du centre-ville de Takayama. Vous pouvez grimper au Higashiyama Hakusan Shrine. La montée qui y mène offre un panorama sur une partie de la ville.

Arts martiaux dans un temple de Takayama

Enfin, ouvrez bien les yeux dans ces temples « non touristiques ». On peut souvent y voir de belles scènes de vie comme cet entrainement d’art martiaux dans l’un de ces temples. C’est l’avantage des temples moins connus : on y croise des locaux et pas seulement des touristes !

Temple à Takayama au Japon

Ruines du château de Takayama & parc Shiroyama

Les ruines du château de Takayama se trouvent dans le parc Shiroyama, juste en bordure du centre-ville. Quelques dizaines de mètres séparent les magnifiques ruelles du quartier de Sanmachi Suji de l’entrée de ce parc.

Pour être totalement honnête, n’y allez pas en espérant voir un château ou même des ruines de château. Il n’en reste que des pierres … Par contre, ce parc a d’autres atouts. Un havre de paix en plein Takayama même si les pentes y sont assez raides.

Parc & ruines du château de Takayama

Vous pouvez notamment visiter le temple Shoren-ji qui se trouve dans le parc. Là encore, c’est en automne que l’endroit doit être le plus beau avec le mélange de couleur des différents arbres du parc.

Visiter Takayama :  les marchés du matin ou asaichi

A Takayama, il y a 2 petits marchés en matinée appelés marchés du matin. Ces marchés sont les meilleurs endroits pour acheter des produits locaux (même si l’on y trouve aussi quelques souvenirs, notamment sur celui qui se trouve en bordure de la rivière Miyagawa.

Ces marchés du matin sont une partie du patrimoine de la ville. Ils existent depuis 200 ans environ. Ils sont appelés asaichi en japonais (朝市).

Marchés du matin à Takayama

Les marchés du matin de Takayama sont :

  • marché de Miyagawa, le long de la rivière portant le même nom
  • marché de Jinya-mae qui se trouve sur la place devant l’entrée du Takayama Jinya

Ces 2 marchés débutent tôt le matin, vers 7 heures pour se finir vers midi.

Si vous vous demandez que faire à Takayama en matinée, vous pouvez ajouter un rapide passage par ces 2 marchés. L’occasion également de prendre un petit déjeuner sur le pouce avec les nombreux stands de street food que l’on trouve sur ces marchés du matin.

Hida Takayama Museum of Art

Le Museum of Art se situe un peu à l’écart du centre de Takayama mais il est tout à fait possible de s’y rendre à pied. Comptez environ 20 minutes de marche depuis la gare. Ce musée est consacré à l’Art Nouveau. Si vous comptez privilégier les visites liées au Japon et la culture japonaise, ce n’est donc pas une visite incontournable. Surtout si vous êtes pressé !

Néanmoins, si vous avez plusieurs jours pour visiter Takayama, la collection du Museum of Art de Takayama est vraiment intéressante.

Le billet d’entrée pour la visite coûte 1300 yens par personne. Le musée est ouvert de 9h à 17h tous les jours sauf le mercredi. Pour plus d’informations sur le Museum of Art d’Hida Takayama, vous pouvez consulter le site officiel.

Visiter Takayama pendant son festival

Le festival de Takayama, le Takayama Matsuri, se décompose en 2 événements :

  • le Sanno Matsuri au printemps (14 et 15 avril)
  • le Hachiman Matsuri en automne (le 9 et 10 octobre)

Le Takayama Matsuri se déroule aux mêmes dates chaque année. Le moment fort du festival s’appelle le yomatsuri. Ce défilé se déroule le premier soir (14 avril et 9 octobre donc) à partir de 18 heures. On peut y voir les chars, appelés yatai, illuminés de lanterne.

Avec le Gion Matsuri (Kyoto) et le Chichibu Yomatsuri (proche de Tokyo), il fait partie des 3 plus importantes festivals du Japon. Si vous avez la chance d’être dans les Alpes japonaises à l’un de ces 2 moments de l’année, je ne peux que vous conseiller de caler votre visite de Takayama avec les dates du festival !

Visiter Takayama dans les Alpes japonaises

Hida no Sato, une alternative à Shirakawa-go plus proche de Takayama

Plus loin dans le billet, je vous parle de Shirakawa-go, un village traditionnel à visiter autour de Takayama. Néanmoins, si vous comptez visiter Takayama en 1 jour (voire même 2), vous n’aurez peut-être pas le temps de vous y rendre.

Dans ce cas, pour voir les maisons traditionnelles de style gasshō-zukuri, l’autre option est d’aller à Hida no Sato. Ce site est tout proche de Takayama, contrairement à Shirakawa-go. Hida no Sato se trouve à 2 kilomètres du centre de Takayama. Vous pouvez donc vous y rendre en bus voire même à pied (surtout si vous allez au Museum of Art, tout proche).

Contrairement à Shirakawa-go qui est un « vrai » village historique, ici, on parle d’un site de reconstitution d’un village traditionnel avec des maisons de style gasshō-zukuri. Bien que l’endroit soit très instructif, on n’y retrouve pas l’aspect « réel » et le cadre magnifique de Shirakawa-go. De plus, l’entrée est payante : 700 JPY par personne.

Bien évidemment, le village de Shirakawa-go reste la référence en la matière (j’en reparle dans la suite du billet). Si vous avez plus de temps pour visiter Takayama et sa région, vous pouvez tirer un trait sur Hida no Sato et privilégier uniquement Shirakawa-go.

Boeuf d’Hida, une spécialité à goûter à Takayama

Le boeuf d’Hida fait partie des boeufs les plus réputés du Japon. Goûter à ce célèbre boeuf s’impose lors d’un séjour à Takayama. Il existe de nombreux restaurants spécialisés dans cette viande.

Boeuf d'Hida, spécialité régionale

Elle peut être servie sous différentes formes, généralement à griller sur un barbecue.
Rien à voir avec le boeuf d’Hida mais si vous êtes accroc au café (c’est mon cas) et que vous voulez boire un bon café à Takayama, je vous recommande le TRAVELLER Coffee House qui se trouve sur le rue principale. Le café y est vraiment délicieux.

Café à Takayama

 

Visiter les environs de Takayama au Japon

Comme je l’indiquais plus haut dans ce post, au delà de la visite de Takayama, la ville peut être une bonne base pour visiter ses environs. En effet, il y a plusieurs lieux d’intérêt à découvrir autour de Takayama.

Bien évidemment, avoir une voiture de location vous permettra d’être plus flexible et de pouvoir visiter plus facilement ces endroits en un minimum de temps. Néanmoins, se déplacer autour de Takayama en transport en commun reste tout à fait envisageable.

Que faire autour de Takayama

Pour cette dernière partie du guide sur Takayama, je vous parle donc de quelques endroits qui sont selon moi à voir autour de la ville.

Hida, une petite ville charmante toute proche de Takayama

Toute proche de Takayama, la ville d’Hida peut mériter une visite si vous comptez visiter Takayama en 2 jours ou plus. Il est aisé de s’y rendre depuis Takayama, que ce soit en voiture (20 minutes) ou en train jusqu’à la station Hida-Furukawa (15 minutes, ligne JR Takayama).

Le centre historique est tout proche de la gare d’Hida-Furukawa. Il se situe entre la gare et les rivières Miyagawa et Araki. Le charme de cet ancien quartier opère rapidement. Maisons traditionnelles en bois, petites boutiques, canal Setogawa qui serpente dans le quartier, …

Hida Furukawa proche de Takayama

Une visite rapide que l’on peut faire depuis Takayama. Comptez entre 2 et 3 heure sur place pour visiter les différents lieux d’intérêt d’Hida et vous balader dans les ruelles. Il est donc tout à fait possible d’effectuer cette visite depuis Takayama, en matinée ou dans l’après-midi par exemple.

Shirakawa-go et ses maisons typiques

Shirakawa-go est l’incontournable à visiter autour de Takayama. Ne pas s’y rendre lors d’un séjour à Takayama serait vraiment une erreur. Shirakawa-go, qui signifie village de la rivière blanche en japonais, se trouve à 50 kilomètres (45 minutes de route) au nord-ouest de Takayama. Sans voiture, le Nouhi bus, depuis la gare JR de Takayama, permet de s’y rendre en un peu moins d’une heure de trajet.

Village de Shirakawa

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO (au même titre que Gokayama), Shirakawa-go est un village situé au coeur de la vallée de Shokawa dans les Alpes japonaises. Il est avant tout connu pour ses maisons typiques aux toits de chaume. Ces maisons traditionnelles sont de style gasshō-zukuri. La culture du mûrier ainsi que l’élevage du ver à soie étaient les 2 principales activités de ce village de la région de Takayama.

Les toits de ces maisons sont très inclinés pour supporter les fortes chutes de neige qui touchent la région en hiver. Il peut neiger l’équivalent de 10 mètres de neige sur un hiver …

Shirakawago, village des Alpes japonaises

Dans le village, les maisons typiques sont entourées de rizières et l’endroit est vraiment magnifique. Se balader dans les rues, allées et chemins du village de Shirakawa-go est un vrai plaisir ! Même si hélas, la pluie s’est invité lors de ma visite …
A ne pas oublier, grimper au point de vue de Shiroyama pour profiter d’un magnifique panorama sur le village et les montagnes environnantes.

Si vous ne devez visiter qu’un seul endroit dans les environs de Takayama, c’est clairement ici qu’il faut aller ! Vous pouvez aisément y passer une journée entière en incluant les temps de trajet depuis / vers Takayama.

A faire depuis Takayama : le téléphérique de Shin-Hotaka

Le téléphérique de Shin-Hotaka est l’une des choses à faire depuis Takayama. Il est tout de même assez éloigné de la ville, à environ 50 kilomètres à l’est de la ville. Néanmoins, Takayama reste la ville la plus proche pour s’y rendre. En voiture, il faut compter une heure de route. Si vous faites un road trip dans la région, vous pouvez tout à fait vous y rendre lors de votre trajet entre Takayama et Nagano.

Téléphérique de Shin-Hotaka

Le téléphérique de Shin-Hotaka est tout simplement le plus long téléphérique d’Asie. La montée permet d’atteindre le sommet de la montagne Nishi Hotakadake. Ce sommet culmine à près de 3000 mètres. C’est le troisième plus haut sommet du Japon.

La montée depuis Shin-Hotaka Onsen s’effectue en 2 temps (2 téléphériques). Si vous allez directement au Visitor Centre, la montée se fait alors en un seul trajet. Ci-dessous, le plan devrait vous permettre de mieux comprendre la géographie du site.

Téléphérique Shin-Hotaka depuis Takayama
crédits : shinhotaka-ropeway.jp.e.uk.hp.transer.com

Attention, prévoyez une importante différence de température entre la vallée et le sommet. Au mois de mai, alors que j’étais en t-shirt au niveau du Visitor Centre, il faisait très frais au sommet et il y avait une importante quantité de neige au sol !

Statue de Bouddha au sommet du Nishi Hotakadake

Inutile de vous dire que la vue est magnifique depuis le sommet. Et c’est clairement la montée qui est la plus impressionnante car on s’élève petit à petit au dessus des montagnes environnantes. Si vous passez plus de temps à Takayama, vous pouvez aisément passer la journée ici car plusieurs randonnées sont possibles.

Vue sur les Alpes japonaises à côté de Takayama

Pour le prix du téléphérique : 2800 yens aller / retour par personne pour le trajet depuis le Visitor Center vers le sommet (2900 JPY si vous partez de Shin-Hotaka Onsen).

S’y rendre depuis Takayama sans voiture

Sans voiture, il est également possible de s’y rendre. Mais uniquement par le bus. Aucun train ne permet de s’y rendre.

Vous pouvez prendre le bus depuis la gare ferroviaire de Takayama. (Nouhi bus). Il faudra tout de même compter près de 2 heures de trajet aller simple. Vous pouvez consulter ce site pour avoir les horaires. Comme je le disais au début de ce billet, la voiture permet de visiter plus facilement Takayama et sa région. En effet, cette visite peut par exemple être intégrée à votre journée de route entre Takayama et Nagano.

 

 

Ce post se termine bientôt. Si vous vous demandiez que faire à Takayama, j’espère que ce billet vous donnera plusieurs idées de visites mais suscitera aussi votre envie d’aller visiter Takayama au Japon.

Je le répète, c’est pour moi une étape incontournable d’un séjour dans les Alpes japonaises, au même titre de Kanazawa. Même se déplacer en bus / train dans les Alpes japonaises peut prendre pas mal de temps, c’est une région qui mérite le détour. Et la ville de Takayama en est le parfait exemple.

Si vous prévoyez d’aller à Takayama lors de votre voyage au Japon et que vous avez des questions sur la visite de cette ville, n’hésitez pas à commenter ce billet. Je réponds rapidement aux commentaires postés sur le blog ! Et nos échanges pourront peut-être s’avérer utiles à d’autres lecteurs qui comptent visiter la ville et qui se demandent également que faire à Takayama …

Recherches effectuées amenant à ce billet du blog voyage

    takayama alpes japonaises
Rating: 5.0/5. Basé sur 5 notes.
Please wait...

Aurélien

Passionné par les voyages, je voyage de nombreuses fois par an, du city trip de 4/5 jours au voyage de plusieurs semaines à l'autre bout du monde. Je partage sur mon blog voyage et sur les réseaux sociaux, mes avis, mes coups de coeur et mes conseils pour mieux voyager en indépendant.

Une question ? Laissez un commentaire ...

Partenaires

  • LEC le spécialiste du séjour linguistique vous fait découvrir l’apprentissage des langues