Voyage Way
Home > Destinations > Mexique > Conduire au Mexique

Conduire au Mexique

Conduire au Mexique

Il existe différentes façons de voyager au Mexique. Opter pour une location de voiture est selon moi la solution idéale pour un voyage d’une durée de 2 à 4 semaines. La voiture permet d’économiser un temps non négligeable sur les différents trajets mais permet aussi de s’arrêter dans des endroits plus reculés et peu fréquentés par les touristes.

L’idée de conduire au Mexique peut être synonyme d’appréhension pour certaines personnes.

Je vous partage aujourd’hui sur mon blog voyage quelques conseils et précautions à prendre pour conduire au Mexique en toute sécurité afin de pouvoir bénéficier des avantages de la location d’une voiture en voyage.

Billet rédigé suite à un voyage dans les états de Yucatan, Quintana Roo, Campeche et Chiapas. La majorité des conseils s’appliquent à tout le Mexique. Pour les questions de sécurité, renseignez-vous sur le ou les états concernés et sur la situation peu avant votre départ.

 

Conduire au Mexique: quelques conseils

La conduite au Mexique est certes différente de la conduite en France mais on s’y habitue très vite.

A titre d’exemple, je dirais que la conduite au Mexique est proche de la conduite en Espagne. Certains automobilistes roulent vite mais c’est surtout le non respect de certaines règles qui diffère de la conduite française: non utilisation du clignotant, dépassement par la droite, … Si l’on compare à la conduite dans des pays comme le Maroc ou l’Inde, la conduite mexicaine est très très cool ;-)

Pour être totalement honnête, il n’y vraiment aucune raison d’avoir peur de conduire au Mexique. Vous vous y habituerez très vite!

L’état des routes est globalement très correct. Dans le Yucatan, les routes sont même très bien entretenues et il y a peu de trous sur les routes. L’autoroute payant entre Cancun et Mérida est d’ailleurs excellent même s’il est plutôt coûteux (tarif plus élevé qu’un autoroute français). Pour l’essentiel des autres routes dans les états du Yucatan, QROO, Campeche ou Chiapas, les routes sont généralement gratuites ou coûtent quelques pesos (péages occasionnels de l’ordre de 20 à 40 pesos soit quelques euros).

Notons tout de même que dans certains états, il existe des routes en moins bon état sans que ce soit dangereux, il faut juste être attentif et éviter les trous parfois assez gros. Je pense notamment aux routes du Chiapas ou le peu de routes que j’ai emprunté dans l’état de Tabasco.

Le tope, bête noire de la conduite au Mexique

Les topes sont des ralentisseurs type dos d’âne. En plus gros et en plus nombreux ;-)
Vous en trouverez partout au Mexique, dans les villes, sur les routes à l’entrée/sortie des villages, …

En plus d’être très nombreux (la route entre Palenque et San Cristobal, 200 kilomètres, recenseraient plus de 250 topes), ils sont aussi bien plus costauds que des dos d’âne classiques. Il faut les passer à 5 ou 10 km/h pour ne pas abîmer le véhicule. Sur plusieurs centaines de kilomètres, ça devient vite un peu lourd ;-)


Topes au Mexique

Ouvrez bien les yeux pour ne pas les rater, surtout de nuit, même s’ils sont souvent signalés par des panneaux. J’en ai pris 2 ou 3 à 20/30 km/h, mon pare-choc a touché le sol à chaque fois …

 

Coût de la location de voiture au Mexique

Le coût de la location de voiture au Mexique est plutôt correct.

Pour la location de voiture en elle-même, je n’ai pas vraiment compris pourquoi il y avait de tels écarts entre les loueurs. Pour ma part, je m’en suis tiré avec une location à environ 12€ par jour, assurance basique incluse (loueur international). Sur les mêmes dates, avec la même catégorie de véhicules, d’autres loueurs proposent des tarifs à plus de 30 euros la journée!

Pour trouver une voiture de location au meilleur prix, je vous conseille de passer par RentalCars. Ce comparateur permet d’obtenir en quelques clics, les tarifs de nombreux loueurs. De plus, ces tarifs négociés sont systématiquement plus avantageux que lors d’une réservation en direct auprès du loueur. J’utilise systématiquement RentalCars pour mes réservations de voiture de location !

Faites attention aux tarifs très attractifs (parfois inférieur à 10 euros la journée) car ils sont souvent sans assurance incluse. Arrivé sur place, il faut donc ajouter l’assurance minimale appelée CDW, assurance obligatoire.

station-essence-pemex-mexique

Concernant le carburant, en décembre 2014, un litre d’essence coûte environ 13 pesos (MXN) soit 0.70 euro environ.

Enfin, pour les péages, comme évoqué plus haut, en dehors du l’autoroute 180D reliant Mérida à Cancun, le coût des différents péages est négligeable (1 à 3 euros en moyenne, représentant entre 10 et 20 euros au total en fonction de votre roadtrip).

Arnaques aux stations essence Pemex

Avant de partir au Mexique, j’avais lu pas mal d’articles de blogs parlant d’arnaques dans les stations essence.

Pemex semble être le seul distributeur d’essence au Mexique, ou presque. Je n’ai vu que des stations Pemex lors de mon voyage.

Sur l’ensemble des mes voyages (hors Mexique), je n’ai rencontré qu’une seule tentative d’arnaque dans une station service au Maroc, sur le rendu de monnaie.

Au Mexique, j’en ai eu 3 en 3 semaines! Beau score!
La première: je demande 400 pesos d’essence, je donne un billet de 500 pesos et le pompiste me dit que je lui ai donné 100 pesos. Pas de chance, je sortais de l’aéroport, je n’avais que des billets de 500 pesos venant de l’ATM de l’aéroport. J’étais donc sûr de moi et en 2/3 minutes il a abandonné ;-)

La seconde (rencontré 2 fois): je demande 400 ou 500 pesos d’essence et le pompiste ne remet pas le compteur à 0. Le client précédent avait par exemple pris 150 pesos d’essence et du coup, le pompiste repart de 150 pour s’arrêter à 400 soit 250 pesos d’essence dans mon réservoir au lieu de 400. J’avais entendu parler de cette arnaque avant mon départ et heureusement car du coup je regarderai l’écran à chaque fois. Sinon je n’aurai rien vu ;-)

Bref, 3 fois en 3 semaines, ça fait beaucoup, l’arnaque semble être très répandue et surtout pas uniquement dans une ou deux stations. Prêtez-y attention!

 

Conduire de nuit au Mexique

Si vous consultez une guide de voyage papier ou que vous parcourez quelques blogs ou forums, vous vous rendrez vite compte que la conduite de nuit au Mexique est plus que déconseillée.

Globalement, je pense qu’il faut éviter de conduire de nuit. N’espérez pas gagner du temps en faisant des trajets en soirée car la conduite de nuit peut être fatigante (il faut être extrêmement attentif) et vous roulerez forcément moins vite.

Néanmoins, je ne suis pas catégorique comme certains sur le sujet. Il ne faut pas entrer dans une psychose où il faudrait absolument éviter de conduire ne serait-ce que 20 minutes la nuit.

A plusieurs reprises j’ai conduit de nuit au Mexique et il faut juste être très attentif pour voir les piétons et chiens errants (et topes!) car c’est parfois très peu éclairé.

J’ai par exemple conduit de nuit pour:

  • rejoindre Valladolid depuis Cancun via l’autoroute payant 180D : aucun danger de nuit, l’autoroute est vide et c’est un « vrai » autoroute ;)
  • assister à des couchers de soleil en dehors des villes

En résumé, ne prévoyez pas un plan où vous allez parcourir plusieurs dizaines de kilomètres de nuit régulièrement, mais ne vous privez pas d’un son & lumière ou d’un coucher de soleil!

 

Voiture & sécurité

Sur les 3 semaines je ne me suis jamais vraiment senti en insécurité en conduisant, ni en dehors d’ailleurs ;-)

Dans les états du Yucatan, Quintana Roo et Campeche, il y a vraiment beaucoup de postes de police sur les routes et il n’y a vraiment aucune raison de s’inquiéter même sur des routes secondaires vers des sites peu touristiques.

Au Chiapas, la conduite peut être un peu plus impressionnante mais j’insiste sur le fait que je ne me suis pas senti en insécurité. Quelques événements que j’ai rencontré au Chiapas qui peuvent étonner:

  • enfants qui tiennent une corde en hauteur au milieu de la route pour arrêter les véhicules et tenter de vendre des fruits ou du café. Ralentissez sans vous arrêter, les enfants lâcheront la corde au sol avant votre passage. Ne vous arrêtez pas car sinon ce sera plus long pour redémarrer ;-)
  • blocage de la route entre Palenque et San Cristobal de las Casas (armée zapatiste ou proches de l’EZLN). J’ai été bloqué pendant 3h30 entre Ocosingo et San Cristobal …
  • poste de péage pris d’assaut par des zapatistes. Vous ne payez pas le péage à la cabane comme d’habitude mais vous payez aux zapatistes, armés mais très courtois. Ils m’ont même rendu la monnaie sur un billet de 50 pesos ;-)
  • filtrage sur la route Palenque / Ocosingo: vous devez vous arrêter on vous explique le pourquoi du filtrage et vous devez/pouvez donner de l’argent en fonction des filtrages. Un premier pour une église (don facultatif) et un second pour l’enseignement (péage obligatoire).

zone-zapatiste

Bref, rien de dangereux mais ça peut surprendre. J’ai rencontré tous ces événements sur la route Palenque / San Cristobal qui est le cœur de la contestation zapatiste.

De plus, tous les voyageurs ne rencontrent pas forcément ces blocages ou péages. Cela semble dépendre du contexte politique/social du moment et aussi de votre propre chance. Pour ma part, je n’ai pas eu de chance et le contexte était plutôt tendu: contestation du projet d’autoroute Palenque/San Cristobal et nouvelle annonce d’étudiants disparus/tués, en plus des revendications habituelles des zapatistes (défense de la cause des amérindiens).

Contrôles de l’armée/police

Il y a de nombreux postes de police ou de l’armée sur les routes.

En tant que touristes, vous vous ferez peut-être contrôler. Pour ma part j’ai été contrôlé 2 fois. Une première fois uniquement pour les papiers (permis de conduire) et une seconde fois pour une fouille des bagages plutôt inutile (ouverture d’un seul bagage pour à peine regarder ce qu’il y a dedans …).

Globalement, au Mexique comme ailleurs, mieux vaut faire le touriste qui ne parle ni espagnol, ni anglais. C’est pour moi la meilleure solution pour éviter les demandes de bakchich. Le flic lâchera vite l’affaire si vous donnez votre passeport lorsqu’il vous demande de sortir du véhicule ;-)

 

Pour résumer, je vous conseille vivement d’opter pour la location de voiture au Mexique. Il n’y a aucune raison d’y renoncer si vous souhaitez partir sur ce mode de voyage. On s’habitue très vite à la conduite au Mexique. Et puis conduire au Mexique permet d’être libre dans son voyage et d’aller dans des coins reculés sans forcément devoir partir pour plusieurs mois!

 

Recherches effectuées amenant à ce billet du blog voyage

    police mexique sans argent, conduire a cancun, conduire au mexique

Cet article vous a été utile ? Prenez le temps de le noter !

Rating: 5.0/5. Basé sur 6 notes.
Please wait...

Aurélien

Passionné par les voyages, je voyage de nombreuses fois par an, du city trip de 4/5 jours au voyage de plusieurs semaines à l'autre bout du monde. Je partage sur mon blog voyage et sur les réseaux sociaux, mes avis, mes coups de coeur et mes conseils pour mieux voyager en indépendant.

6 commentaires

  • Ah les petites arnaques pour les touristes ;-)
    Le seul souci que j’ai eu avec des pompistes ce fût au Maroc mais ça a été très vite réglé.
    A priori c’est vrai que je ne serais pas trop partant pour conduire au Mexique, préjugé sans réellement fondement.
    C’est toujours intéressant d’avoir un avis détaillé sur la conduite dans un pays où l’on hésite à conduire car comme tu le dis si bien, la voiture offre une liberté non égalée par le train, bus ou avion!

  • Je confirme, conduire au Mexique est très simple et on se fait très vite à la conduite à la mexicaine ;-)
    La voiture augmentera votre budget car les déplacements en bus au Mexique sont peu chers et on peut aller dans beaucoup d’endroits différents!
    Pour avoir été 2 fois au Mexique, une fois en me déplaçant en bus et une seconde fois avec une voiture de loc’, je confirme que la voiture permet de gagner pas mal de temps mais vous permet aussi d’aller dans des endroits moins touristiques sans galérer!

  • Je confirme aussi, nous n’avons pas eu de souci particulier notre précédent séjour au Mexique avec une voiture de location.
    Au contraire, c’était un vrai sentiment de liberté.
    Nous avons été contrôlé deux fois, la première à cause de la plaque d’immatriculation que le policier n’avait pas vu … la deuxième pour un simple contrôle, toujours avec fair play… des touristes .. allez !
    Les routes sont effectivement correctes et dans le Yucatan, on ne se prend pas la tête avec les tournants !!!
    Les topes … ha oui !
    On eu de grosses sueurs froides a la rencontre du premier (on a bien, mais vraiment bien raclé !!! ) après forcément on s’est méfié !
    La location s’est bien passée, la voiture une Renault S. était très propre intérieur et extérieur, pour une vingtaine d’euros /jours assurances comprises.
    Pour l’essence, je ne pense pas que nous nous soyons fait arnaquer … ou alors, ils sont trop forts car on a rien vu !

  • Salut,
    En Amérique centrale, les topes sont appelés tumulos. Récemment, le gouvernement du Guatemala avait l’intention de faire passer une loi qui, sous couverte de retirer les INNOMBRABLES dos d’âne (pour le seul département de Huehuetenango, du nord au sud, on en compterait plus de 200 sur une distance en kilomètres qui doit être de 150km, je crois), visait en fait à rendre impossible et même criminaliser les manifestations sur l’autoroute, un des seuls recours démocratiques pour protester contre l’Etat au service du grand capital… La loi a été abrogée.
    Au Honduras, je me suis rendu compte que c’était la même, concernant les dos d’âne. C’est chiant quand on conduit ou qu’on est passager mais il faut savoir que le taux de mortalité lié à la conduite (les conducteurs de bus sont des CHAUFFARDS) est supérieur à la mortalité par le crime. Imagine un peu…
    A+

  • Je ne conteste pas leur utilité, bien au contraire ;-)
    Au moins les dos d’âne au Mexique servent à quelque chose et on est obligé de fortement ralentir. Contrairement aux dos d’âne en France… !
    Au delà de la gêne lorsque l’on conduit, l’important est surtout de ne pas en rater un en roulant à 30 km/h car la voiture risque d’avoir très mal…

  • Haha, pour l’arnaque des stations service, oui on voit rien car c’est au niveau des responsables des stations, il y a un vrai scandale là-dessus, ils règlent la pompe à distance pour qu’elle affiche par exemple 20Litres, mais elle te sert que 15 ou 18 ça dépend des stations.. ;) Faites le test avec un bidon d’essence certifié.
    Quand les gars de l’état viennent de temps en temps contrôler les stations, ils les voient arriver et remette le débit/calcul normal..
    Je suis actuellement au Mexique pour voyager, ce sont de petites anecdotes que je vais partager sur mon blog

    Cette video et les relatives en parlent: https://www.youtube.com/watch?v=gKlxzP0nCgQ

Hey, tu peux me suivre sur Facebook !

Partenaires

  • LEC le spécialiste du séjour linguistique vous fait découvrir l’apprentissage des langues