Accueil > Destinations > Italie > Mon ascension (ratée) du Stromboli
Mon ascension (ratée) du Stromboli

Mon ascension (ratée) du Stromboli

En février, je suis parti en voyage en Sicile pour un roadtrip d’une semaine. Je vous avais déjà partagé mon carnet de voyage en Sicile précédemment.

Aujourd’hui, à travers ce billet, je reviens plus en détail sur mon ascension que l’on peut qualifiée de ratée du Stromboli. Point clef de ce voyage en Sicile, voir un volcan en éruption était dans ma liste d’envies de voyages depuis pas mal de temps. Et on peut dire que ce point reste dans ma todo ;-)

Je vous raconte donc mon passage sur le Stromboli et je vous communique quelques conseils pour vous éviter la même mésaventure!

 

 Ce qu’il faut savoir sur le Stromboli

Le Stromboli est un volcan situé dans les îles éoliennes, au large de la côte nord de la Sicile.
C’est un volcan idéal pour l’observation des éruptions. Les éruptions sont régulières, et il n’est pas dangereux de le gravir pour observer l’explosion depuis son sommet. Ce qui n’est pas le cas de tous les volcans. Sur le Stromboli on peut donc observer les éruptions et la lave à quelques centaines de mètres!

Pour rejoindre l’île de Stromboli, le plus rapide est de partir du port de Milazzo, petit ville côtière du nord de la Sicile.
L’aller/retour en bateau vous coûtera tout de même la somme de 40 euros et quelques environ. Prévoir 1 à 2 heures de trajet en fonction du nombre d’arrêts sur les autres îles éoliennes.

Réservez votre hôtel !

Je vous recommande de réserver votre hôtel sur l’île Stromboli avant votre séjour. En effet, l’île est plutôt petite et en haute saison, la plupart des hôtels peuvent vite se remplir.

Afin de bénéficier d’un tarif correct, il est donc préférable de réserver votre hôtel dès que possible ! Vous pouvez effectuer votre réservation en ligne sur Booking, où tous les hôtels de l’île sont référencés.

 

Mon passage au  Stromboli

En ce mois de février 2014, nous avions réservé nos billets pour le  trajet Milazzo / Stromboli quelques semaines à l’avance.
Arrivés sur place, on nous annonce que la météo est mauvaise est que les bateaux faisant le trajet Sicile / îles éoliennes pourraient être annulés. Nous nous rendons cependant à l’embarcadère et les bateaux sont maintenus malgré la pluie et le vent fort!

Arrivé vers 7h30 du matin à l’île de Stromboli, nous sommes accueilli par une belle pluie!
Il faudra attendre 30 minutes avant de voir le seul et unique café ouvrir pour pouvoir prendre un petit déjeuner bien mérité.
L’île est déserte. Personne dans les rues, tous les commerces sont fermés et une énorme nuage couvre le volcan: nous n’apercevons pas le sommet du volcan depuis la ville.

L’ascension ne s’annonce pas top!

Le Stromboli et l’île de Stromboli ce n’est pas le top en hiver!

En plein de mois de février, seul 2 ou 3 hôtels sont ouverts (sur une bonne dizaines). Un seul restaurant ouvert. De même pour les cafés. Une épicerie ouverte 5 ou 6 heures par jour. En résumé: bienvenue sur une île déserte!

Il y a très peu de touristes, c’est donc un gros avantage si la météo est clémente car vous serez seul ou presque sur le Stromboli.
Cependant, il faut savoir que si la météo est mauvaise, les bateaux faisant la liaison îles éoliennes / Sicile peuvent être annulés. Les mauvaises conditions météo peuvent réduire à néant vos chances de voir quelque chose sur le Stromboli.
Ce fut mon cas avec un magnifique nuage qui s’accrocha au sommet du volcan!

Y aller en hiver, c’est donc prendre le risque d’y aller pour rien!

Ma tentative d’ascension du Stromboli

Arrivé tôt le matin sur l’île, malgré le mauvais temps, nous étions bien décidés à occuper notre journée!

sciara del fuoco

Nous avons alors tenté une première balade en direction de la Sciara del fuoco: l’endroit où la lave coule et se jette dans la mer. Nous y arrivons après une bonne heure (voire plus) de marche. Il y fait un vent à décorner les bœufs! Nous ne verrons pas de lave couler mais je pense que la lave doit arriver rouge ici que lors des grosses éruptions.
L’endroit est sympa mais pas top, le top à Stromboli, c’est le sommet de toute façon.

Demi-tour, retour vers le village pour entamer l’ascension. Nous retrouvons un peu d’espoir car le ciel se dégage même si un énorme nuage reste accroché au sommet du volcan.

C’est donc parti pour l’ascension vers le sommet. En cours de route, nous nous trompons de chemin et on s’en rend compte après un bon kilomètre! Demi-tour. Retour sur le chemin vers le sommet.
Plus on avance plus ça devient raide, on passe le panneau indiquant les 400 mètres et l’interdiction d’aller plus haut sans guide sous peine de lourde amende.

Vu la météo (on ne croisera personne sur le volcan), nous n’avons pas trop peur de rencontrer des gardes. Nous continuons donc jusqu’à un  bon 600 mètres d’altitude. Nous entendons de gros grognements, ce sont les éruptions, de manière régulière, toutes les 15 ou 20 minutes.

ascension du stromboli

A ce stade, nous faisons un bilan: il commence à faire nuit, l’énorme nuage est toujours accroché au volcan, à 50 mètres au dessus de nous à peine. Autant dire que les chances de voir les éruptions depuis le sommet sont nulles!
Nous décidons alors de redescendre vers le village sans terminer l’ascension. Déception, grosse déception même.

 

 

Ironie du sort, le lendemain matin lorsque nous nous dirigeons vers l’embarcadère pour quitter l’île: grand soleil et ciel dégagé. Nous voyons le sommet du volcan. Mais il est trop tard. Nous avions déjà réservé les billets retour pour le bateau et la vingtaine de kilomètres effectuée hier se fait sentir dans les jambes. Retenter l’ascension ne nous semble pas être une bonne idée!

 

A savoir sur l’ascension du Stromboli

L’ascension du Stromboli est autorisé, sans guide, jusque 400 mètres. En dehors de la vue sur le village, jusque 400 mètres il n’y a que peu d’intérêt. Au delà de 400 mètres d’altitude, guide obligatoire sous peine d’amende de 500 euros.

De mon expérience, je pense que les contrôles se font surtout en haute saison lorsqu’il y a beaucoup de touristes à Stromboli. En hiver, le risque semble très faible.

Plusieurs agences proposent des excursions pour l’ascension du volcan. En haute saison, le tarif est de 25 euros par personne. En basse saison, tout dépend du nombre de personnes. Si vous êtes seul, il faudra compter 150€ pour le groupe. Si le temps est nuageux, aucune agence ne vous proposera l’ascension. Nous avons compris le pourquoi du comment après avoir tenté par nous-même: l’intérêt est nul!

L’ascension n’est pas particulièrement difficile, du moins pour arriver à 600 mètres d’altitude mais c’est tout de même assez long!
Prévoir de bonnes chaussures et une bonne lampe de poche par personne si vous comptez descendre de nuit.

 

A refaire?

Même si je me suis rendu sur l’île de Stromboli et que j’ai fait une partie de l’ascension du volcan, on peut presque dire que ce fût inutile.

Dans ma liste d’envies de voyages, l’item “voir un volcan en éruption” est donc toujours d’actualité.
Le Stromboli a le gros avantage d’être en Europe et son ascension est possible avec quasi-certitude, la météo est presque le seul facteur qui peut poser souci.

 

Alternative: observer le Stromboli en bateau!

Pour les plus pressés (ou les moins sportifs!), une autre possibilité s’offre à vous pour observer les éruptions du Stromboli depuis la mer!

Particulièrement pratique pour ceux qui n’ont pas de voiture, une excursion est possible depuis Taormina. Sur la journée, vous pouvez découvrir Milazzo avant de prendre un bateau pour observer les éruptions du Stromboli de nuit avant de retourner sur Taormina.

 

Je pense donc retourner un jour en Sicile et sur le Stromboli afin de le voir en éruption! Mais cette fois, ce sera en été!
Avez-vous déjà vu un volcan en éruption? Si oui, lequel?

 

Recherches effectuées amenant à ce billet du blog voyage

    ascension du stromboli, ascencuon du stromboli, ascension stromboli

Cet article vous a été utile ? Prenez le temps de le noter !

Note : 5.0. Basé sur 1 vote.
Prise en compte du vote en cours ...

A propos de Aurélien

Passionné par les voyages, je voyage de nombreuses fois par an, du citytrip de 4/5 jours au voyage de plusieurs semaines à l’autre bout du monde. Je partage sur mon blog voyage et les réseaux sociaux, mes avis, mes coups de coeur et mes conseils pour mieux voyager en indépendant.

27 commentaires

  1. Héhé, rien n’est jamais garanti avec les sommets. J’ai failli avoir le même tour que toi au Costa Rica où j’esperais observer le volcan Arenal. J’ai finalement eu bcp de chance car les nuages ont disparu comme par magie…

  2. Bonjour,

    J’avais fait l’ascension en Juillet et avais eu plus de chance que toi. Concernant la lave qui se jette dans la mer, on a plus de chance de voir la couleur rouge la nuit qu’en journée grâce à la faible luminosité.

  3. Aïe, dommage!
    Je ne savais pas que l’ascension pouvait être compromise en hiver.
    Pour ma part, j’y suis allé en septembre, temps magnifique et c’est vraiment une expérience à vivre.
    L’île de Stromboli en elle-même n’est pas exceptionnelle mais l’ascension du volcan est vraiment une expérience à vivre. Je te conseille d’y retourner!

  4. Pas de chance pour toi! C’est le risque lorsque l’on voyage hors saison. On peut trouver des sites/coins totalement vides et c’est top mais si la météo n’est pas au rendez-vous, ça peut gâcher un voyage!

    Les îles éoliennes me font rêver, j’aimerai bien aller sur 2 ou 3 de ces îles et bien évidemment faire l’ascension du Stromboli. Voir un volcan en éruption c’est vraiment quelque chose de grandiose!

  5. Bonjour,
    Pour ma part le seul volcan que j’ai gravi se trouve à l’île Maurice, le Trou aux Cerfs. C’est un cratère éteint et donc sans risque pour y emmener les enfants. Magnifique ces points de vue du haut d’un sommet! Retente ta chance en été pour le Stromboli!

  6. Dommage pour cette ascension qui a échoué!
    En tout cas, c’est très utile de nous partager tous ces conseils pour éviter de tomber dans les mêmes pièges.

  7. Bonjour,
    Je suis allé 2 fois sur le Stromboli.
    Pour ma première ascension, ce fût relativement proche de ce que vous racontez ici. Ascension en basse saison, île “morte”, pas de guide disponible tous les jours. Résultat, j’ai tenté de monter seul, pas évident et la météo n’était pas bonne. Je n’ai rien vu. Echec. Dur à digérer car pour se rendre sur le Stromboli ça prend du temps et ce n’est pas du tout gratuit!
    Nouveau séjour l’année dernière, en été cette fois-ci. Avec un guide. Grandiose mais le guide c’est cher pour ce que c’est. Si j’y retourne, je tenterai sans guide même si c’est interdit.

    En résumé, si vous êtes dans le coin en été, tentez d’aller faire l’ascension du Stromboli pour y voir ces éruptions magiques. En basse saison, passez votre chemin, trop de risque d’être déçu sauf si vous avez un gros budget et la possibilité de rester plusieurs jours sur une île morte !

  8. Salut!

    J ai vécu la même déception que toi en automne 2013, nous étions tout un groupe, et faisions un voyage volcanique de Naples à la Sicile avec comme objectifs l ascension de Vesuve, Stromboli, Vulcano et Etna.
    Le programme ne laissait pas de chance au changement en cas de mauvais temps , mauvais temps uniquement arrivé le jour prévu de l ascension ….. Du Stromboli.

    J y suis retournée avec ma classe de 11ème ( Suisse, 14-16 ans), cette semaine. Notre camp de base pour 4 nuits était à Lipari. Cette variante me laissait 3 possibilités différentes de gravir le Stromboli.
    L agence de guide choisie était magmatrek, cette dernière collabore avec une p’tite agence qui loue des bateaux pour petit groupe ( Damassimo). Le bateau nous a pris vers midi pour nous ramener vers minuit.

    Je ne ferai pas l ascension sans guide car le chemin du retour à travers les cendres n est pas clairement indiqué , il est utile d avoir un guide.

    Au départ de Lipari, il existe d autres compagnies privées qui organise transfert en bateau et ascension du Stromboli.

    Avec 3 jours complets sur l île de Lipari, cela permet aussi de faire le tour de l île et visiter le charmant village de Lipari. De passer une journée à Vulcano et de réaliser l ascension du Stromboli.

    • Merci pour ces informations utiles pour préparer une ascension du Stromboli.
      C’est sûr que je tenterai l’ascension une nouvelle fois. J’en profiterai pour découvrir d’autres coins de la Sicile comme Syracuse par exemple.

    • Bonjour,

      J’ai organisé un voyage aux îles éoliennes début octobre:
      2 nuits à vulcano
      2 nuits a lipari
      1nuit a Stromboli
      2 nuits à salina
      Et enfin 2 nuits près de l’Etna

      Vous pouvez me dire si j’ai bien choisi ?

      Merci de me communiquer ce qu’il faut surtout pas manquer.
      Pour le Stromboli faut-il réserver d’avance puisqu’on reste qu’une nuit ?

      Merci d’avance pour la réponse
      Mes salutations
      Mme Delobel

      • Bonjour,

        Je ne vais pas pouvoir vous répondre sur l’ensemble car je ne connais que le Stromboli parmi les îles éoliennes.
        Une nuit me semble suffisante à condition d’arriver tôt le matin (premier bateau?) et de repartir relativement tard le second jour si vous voulez faire d’autres balades que l’ascension du Stromboli.

        Pour l’hôtel, a priori octobre n’est pas le pic, donc il n’est pas indispensable de réserver l’hôtel.
        Concernant l’ascension, vous pouvez contacter les agences avant votre départ, a minima pour avoir les horaires ;-)

        Pour le reste, je ne peux pas vous répondre car je ne connais pas!

        Aurélien

  9. Dommage pour cette météo qui a gâché ton séjour sur le Stromboli…
    Je pars ce week-end pour la Sicile, je peaufine mon itinéraire. Je compte passer par le Stromboli et faire l’ascension, je ne devrais pas avoir de souci de météo “normalement” ;-)

    Voir un volcan en éruption est quelque chose que j’ai envie de faire depuis longtemps, ça doit être terriblement impressionnant!

  10. Aïe, j’aurais du lire ton billet plus tôt ;-)
    En mars dernier, je suis allé en Sicile et j’ai plus ou moins vécu la même expérience que toi. Je suis allé sur l’île (déserte) sans pouvoir faire l’ascension (les guides ont indiqué que les conditions météo ne permettaient pas l’ascension). Je suis donc resté un peu plus de 24 heures sur cette île, déserte, à ne rien faire car il pleuvait légèrement …

    Je rejoins donc Aurélien, le Stromboli en hiver, c’est à éviter!

  11. Merci pour ce retour d’expérience utile, en tout cas pour moi :)
    Je vais en Sicile en janvier (fin du mois) et je souhaitais aller sur le Stromboli.
    Vu que c’est un peu la loterie avec la météo, je vais m’abstenir pour ce voyage.
    Merci pour ces infos!

  12. Pas cool d’aller spécialement sur le Stromboli et de ne pas voir les éruptions. Surtout qu’en dehors du Stromboli, comme dire, l’île est un peu nulle ;-)

    C’est sympa de partager ton expérience en tout cas, ça aidera les prochains à ne pas y aller en hiver. J’y suis allé en mai donc forcément moins de risques côté météo. C’était vraiment sympa!

  13. Ton billet tombe à pic.
    Je prépare mon trip en Sicile, je décolle dans une dizaine de jours.
    Je pensais aller au Stromboli mais ton billet m’a refroidi ;-)
    C’est plus ou moins la même période que toi et l’idée de prendre le bateau (et le billet n’est pas donné!) pour me retrouver sur une île déserte sans pouvoir voir le sommet du Stromboli. Moyen … :/

    Je pense visiter autre chose en Sicile. Merci pour ce retour d’expérience fort utile pour les voyageurs hivernaux !

  14. J’habite actuellement en Sicile à quelques kilomètres de Messina !
    J’attends les beaux jours pour faire cet ascension et je l’espère, voir une éruption !
    Je ne manquerai pas de commenter ton article après avoir visité l’île pour te donner mon avis :)

    • En habitant en Sicile et en plus à proximité du Stromboli, il est en effet préférable de mettre toutes les chances de son côté et d’attendre les beaux jours :)

      Réserver le bateau à la dernière minute si la météo est clémente semble être une excellente solution pour éviter un déplacement inutile! Le volcan étant le principal (seul?) atout l’île.

      • Bonjour.
        Pas forcément d’accord. Stromboli à une ambiance particulière; pour avoir connu stromboli un peu hors saison en mai juin, les locaux sont détendus et on sort de l’usine estivale. Et c’est un super endroit de farniente pour sortir du mode de consommation majoritaire “je viens , je monte et je repars”. Les nuits au point des 400m, les étoiles filantes dans un ciel sans lumière, le calme de plages isolées ou de Ginostra… C’est sûr que l’amateurs de vieilles pierres sera déçu mais l’amateur de calme et de nature peut y trouver son compte.

      • Je parle de l’hiver ;-)
        Mai / juin, le risque météo est faible. Dans mon cas, le Stromboli c’était en février.
        Et au programme: pluie, île morte et pas d’ascension :(

        Pour mai / juin, ça doit en effet être bien mieux qu’en juillet/août!

  15. Merci pour ce billet très utile!
    Nous partons en Sicile dans deux semaines et nous comptons grimper au sommet du Stromboli.
    En juillet, nous devrions avoir plus de chances côté météo :)

    J’espère que le spectacle du Stromboli sera au rendez-vous car ce sera l’un des moments forts de notre voyage en Sicile !

  16. Merci pour ces informations précieuses, je comptais essayer le Stromboli en octobre, mais je vais y réfléchir à 2 fois je crois :-(

    Pour ton volcan, c’est certes un peu loin, mais le volcan Yasur au Vanuatu est magique : volcan explosif régulier avec accès au cratère. Une expérience unique ! Et les îles du Vanuatu méritent à plus d’un titre d’y passer de longues vacances. J’espère que tu auras bientôt la chance de pouvoir vivre ton expérience volcanique.

  17. Merci pour ce retour d’expérience très informatif.
    Je vais en Sicile en novembre et je comptais aller sur le Stromboli.
    Je pense que je regarderai la météo à la dernière minute ;-)
    L’idée de payer le bateau et une nuit pour être sous les nuages ou la pluie, bof !
    Merci beaucoup, ce billet peut éviter des déconvenues pour ceux qui vont au Stromboli hors saison …

  18. Bonjour,
    Pour répondre de mon expérience, le Stromboli peut être ou ne pas être. J’ai fait l’ascension du Stromboli jusqu’au cratère principal en Octobre avec un guide et là, rien rien de chez rien : le Stromboli était complètement endormi.
    J’avoue que c’est décevant d’avoir grimpé 900m de dénivelé et avoir payé 28 euros pour en revenir bredouille. Enfin vous avez l’ambiance d’avoir gambadé en groupe …

    • Merci pour ce retour d’expérience sur le Stromboli !
      J’étais persuadé que les éruptions étaient régulières et systématiques.
      Je ne savais pas qu’en plus de l’aléa météo, il pouvait y avoir cet aléa en plus … :(

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée.Les champs requis sont indiqués. *

*

Remonter en haut
Plus dans Italie
cefalù sicile
Photo #18: Cefalù en Sicile

Cefalù est une petite ville du nord de la Sicile. Située sur la côté nord à l'est de Palerme, cette petite ville en bord de mer est très agréable. Plage, centre historique, monuments, un endroit...

Fermer