Voyage Way
Home > Destinations > Japon > Miyajima, l’île sacrée du Japon

Miyajima, l’île sacrée du Japon

Miyajima au Japon

Miyajima, aussi appelée Itsukushima, est une île sacrée du Japon. Située dans la mer intérieure de Seto, l’île est avant tout connue pour son célèbre torii rouge qui se trouve au milieu de l’eau. Pourtant, visiter Miyajima réserve bien d’autres surprises et l’île d’Itsukushima ne pourrait se résumer à cette simple image.

Avant de se rendre sur l’île, on se demande souvent que faire à Miyajima ? Dans ce guide, je vais commencer par vous donner quelques conseils pratiques pour préparer votre séjour. Après avoir visité l’île à deux reprises, je partage mes conseils pour tirer le meilleur partie de cette île magnifique proche d’Hiroshima. Où dormir à Miyajima, comment s’y rendre ou combien de temps prévoir pour visiter l’île, toutes ces questions trouveront réponse ici.

Bien évidemment, après ces conseils pratiques, je vous parlerai des différents lieux d’intérêt de l’île. Et si vous vous demandez quoi visiter à Miyajima, vous verrez qu’il y vraiment de quoi faire !

 

Miyajima ou Itsukushima, l’île sacrée de la mer de Seto au Japon

Avant de rentrer dans les détails, rappeler quelques faits concernant l’île de Miyajima s’impose. Le terme Miyajima (宮島 en japonais), signifiant île sanctuaire, est en réalité le surnom qui est donné à l’île d’Itsukushima (厳島 en japonais).

 

Île de Miyajima

L’île est considérée comme un lieu saint du shintoïsme. Au delà du shintoïsme, on trouve aussi des temples bouddhistes sur l’île de Miyajima. Le sanctuaire shinto d’Itsukushima (auquel est rattaché le torii flottant) aurait été construit à cet endroit en 593, même s’il a été reconstruit depuis. Il est d’ailleurs classé au patrimoine mondial de l’UNESCO pour son importance religieuse mais aussi comme témoin de la capacité des japonais à allier paysage et création de l’homme.

De par son côté sacré, l’île reste très sauvage. Il est interdit d’y couper des arbres. De ce fait, la grande majorité de l’île reste une forêt dense. On peut notamment s’en apercevoir en prenant le téléphérique qui monte au mont Misen. Ce mont est le sommet de l’île et culmine à 535 mètres.

Le célèbre torii d’Itsukushima, l’une des 3 vues les plus célèbres du Japon

Le torii flottant du sanctuaire d’Itsukushima figure parmi les 3 vues les plus célèbres du Japon. Cette liste a été créée (en 1643) par l’érudit Hayashi Gahō dans un ouvrage appelé Nihonkoku jiseki kō (signifiant « de l’héritage du Japon »).

Nous verrons plus loin dans ce guide que le torii est entièrement entouré d’eau uniquement à une certaine hauteur de marée. A marée basse, il est possible de marcher jusqu’au torii.

 

Visiter Miyajima : informations pratiques pour préparer sa visite

Avant de vous parler des lieux d’intérêt de Miyajima, il me semble utile de clarifier ensemble quelques aspects pratiques. En effet, bon nombre de questions peuvent se poser avant d’aller visiter l’île d’Itsukushima. J’évoque ici les questions majeures liées aux préparatifs d’un séjour sur cette île japonaise : comment s’y rendre et où dormir à Miyajima.

A la toute fin du billet, j’évoque d’autres questions pratiques que je juge plus secondaires comme la durée nécessaire pour visiter l’île ou encore les meilleurs saisons pour s’y rendre.

Comment se rendre sur l’île d’Itsukushima

L’île se situe dans la mer intérieure de Seto, à une vingtaine de kilomètres au sud-ouest d’Hiroshima. Pour se rendre à Miyajima, la solution la plus simple est de prendre le train.

Comment aller à Miyajima

Tout d’abord, il faudra vous rendre à Hiroshima, ville facile accessible en shinkansen (équivalent du TGV) depuis le nord (Himeji, Osaka, Kyoto) ou depuis le sud (Fukuoka par exemple). Ensuite, il faut prendre la JR Sanyo Line pour se rendre à Miyajimaguchi, petite ville qui se situe juste en face de l’île. Le trajet depuis Hiroshima prend 28 minutes et il y a de nombreux trains tous les jours (toutes les 15 minutes en moyenne).

Ensuite, il suffit de prendre le ferry (JR Miyajima Ferry) pour rejoindre l’île. Le départ se fait à 2/3 minutes à pied de la gare (juste en face). Le trajet en ferry prend 10 minutes et il y a des départs tous les 15 minutes en moyenne.

Ferry pour Miyajima

En résumé, pour se rendre à Miyajima, il faut suivre cet itinéraire :

  • rejoindre Hiroshima en shinkansen depuis une grande ville (Kyoto, Osaka, Fukuoka par exemple)
  • prendre la JR Sanyo Line jusqu’à Miyajimaguchi (28 minutes, 410 yens sans le JR Pass)
  • prendre le JR Myiajima Ferry (10 minutes, 180 yens aller simple)
Utilité du JR Pass pour aller à Miyajima

Là encore, le JR Pass s’avère très utile. En effet, tous les trajets évoqués ici sont couverts par le JR Pass, même le ferry ! Si vous voyagez au Japon avec le pass, vous pourrez alors rejoindre Hiroshima en shinkansen, puis aller sur l’île sans ajouter un seul euro !

Attention, le JR Pass doit s’acheter depuis la France, vous ne pouvez pas l’acheter sur place … Vous pouvez l’obtenir ici.

Où dormir à Miyajima

Dans l’encart ci-dessous, j’explique pourquoi je recommande vivement de passer une nuit à Miyajima. Pour cela, il faut savoir qu’il existe quelques hôtels ou ryokans où dormir à Miyajima.

Forcément, lieu d’exception oblige, les tarifs des hébergements où loger à Miyajima ont tendance à être plus élevés qu’ailleurs au Japon. Néanmoins, l’expérience d’une nuit sur l’île d’Itsukushima mérite de faire cet effort financier ;-) Quoiqu’il en soit, il est recommandé de réserver le plus tôt possible. Les hébergements sont peu nombreux (moins d’une dizaine) et ils se remplissent vite …

Où dormir à Miyajima

Voici les adresses que je recommande pour dormir sur l’île de Miyajima au Japon :

  • malgré des tarifs assez élevés, la Miyajima Guesthouse Mikunya est l’adresse la plus abordable pour dormir à Miyajima. Le prix à la nuit peut varier en fonction de la saison
  • Kikunoya est l’autre adresse la plus abordable de l’île (bien qu’un peu plus cher)
  • pour un séjour d’exception, c’est sans aucun doute au ryokan Kurayado Iroha qu’il faut loger. Le ryokan est magnifique. En prime : onsen sur le toit de l’auberge avec vue sur la mer …

Si vous avez un budget limité, une autre option peut être de loger en face de l’île, à Miyajimaguchi. Forcément, on oublie le charme de l’île dans cette petite ville qui n’a pas d’intérêt. En fonction de la saison, vous pourrez vous rendre sur l’île pour le lever de soleil. Mais pensez à vérifier ce point avec les horaires du ferry …

Ryokan à Miyajima au Japon

On y trouve quelques hébergements plus accessibles comme le Miyajima Coral Hotel, à deux de l’embarcadère du bateau pour l’île.

Faut-il dormir à Miyajima ?

La réponse est clairement oui ! Un grand oui. Lors de ma première visite de l’île, je n’y avais pas passé la nuit, j’avais visité Miyajima à la journée depuis Hiroshima. Même si Hiroshima est proche de l’île, cette visite à la journée m’avait laissé un goût d’inachevé. L’envie de voir le coucher / lever de soleil, l’envie de se balader en soirée sur l’île, …

Lors de ma seconde visite, j’ai donc passé une nuit sur l’île. Et c’est franchement ce que je recommande. Se balader sur Miyajima, loin des foules, en soirée est plus qu’agréable ! Et en plus, vous pouvez en profiter pour admirer le lever / coucher de soleil sans devoir multiplier les trajets avant / après. Et lorsque que c’est possible car en été.

Passer une nuit à Miyajima est donc ce que je recommande. Inutile d’y séjourner plus longtemps même si c’est tout à fait possible pour profiter de l’île au ralenti.

 

Que faire à Miyajima ?

Dans cette partie du billet, je vais vous parler de la visite de l’île d’Itsukushima en elle-même. Place à plus d’explications sur les lieux d’intérêt du tourisme à Miyajima. Et vous le verrez, il y a vraiment pas mal de choses à faire sur l’île. Comme je le disais en introduction, on ne pourrait résumer l’île à son célèbre torii situé en mer.

Avant de rentrer dans les détails sur les sanctuaires, temples, randonnées ou autres lieux d’intérêt de l’île, un court résumé s’impose. Si vous ne savez pas trop à quoi vous attendre sur cette île, voici un court résumé qui devrait vous permettre de savoir que faire à Miyajima :

  • visite du sanctuaire shinto d’Itsukushima
  • admirer le torii flottant en journée, au coucher de soleil ou encore de nuit
  • visiter les temples bouddhistes de l’île comme le Daishō-in et ses centaines de statues
  • faire l’ascension du Mont Misen et découvrir les 7 merveilles du mont
  • prendre le téléphérique pour dominer la forêt dense de l’île
  • manger un délicieux unagi don (anguille) au restaurant Fujitaya

Que faire à Miyajima

Afin de vous permettre de bien préparer votre visite de Miyajima, je vais maintenant détailler ces différentes visites / choses à faire sur l’île. J’évoque également d’autres lieux d’intérêt à voir.

Sanctuaire shintoïste d’Itsukushima, lieu d’intérêt majeur de l’île de Miyajima

Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, le sanctuaire shinto d’Itsukushima est le lieu d’intérêt majeur de l’île. Il a été construit en 593 par Saeki Kuramoto même s’il a été reconstruit ou rénové depuis.

Sanctuaire d'Itsukushima

Pour rappel, un torii marque l’entrée dans un sanctuaire. Et le célèbre torii flottant est donc l’une des portes de ce sanctuaire. Le sanctuaire en lui-même est en partie construit sur l’eau, sur des pilotis. En fonction de la marée, on peut d’ailleurs voir de l’eau ou du sable en dessous des allées de l’édifice religieux.

L’édifice se divise en plusieurs halls ou bâtiments reliés par des pontons sur pilotis. Lors de votre visite de ce sanctuaire shinto de Miyajima, ne ratez pas les endroits suivants :

  • la Galerie : longue allée proche de l’entrée du sanctuaire avec de magnifiques lanternes
  • Kagami-no-ike ou l’étang miroir : plusieurs petits étangs se trouvent à proximité du sanctuaire. Celui-ci est le plus connu. La nuit, il reflète la lune et aurait inspiré de nombreux poètes
  • la Taka-Butai, une scène surélevée au centre du sanctuaire, en face du torii flottant. Cette scène accueille les cérémonies de bugaku (j’en reparle plus loin)
  • le Naga-bashi (long pont) et le Sori-bashi (pont voûté), les 2 principaux ponts du sanctuaire
  • le sanctuaire principal dédié aux 3 déesses Munakata. Les mariages et cérémonies majeures se déroulent dans ce hall
  • le scène Nô qui dénote du reste du site car elle est en bois brut. C’est la seule scène flottante de Nô au Japon

Itsukushima shrine à Miyajima

Mariage shinto dans le sanctuaire

Au printemps et en automne, bon nombre de mariages sont célébrés dans le sanctuaire shinto d’Itsukushima. Généralement, ils y ont lieu le samedi après-midi ou le dimanche matin.

Mariage shinto à Miyajima

Par le plus grand des hasards, ma première visite de l’île fut un dimanche et j’ai pu assister à un mariage dans le sanctuaire. Pour en voir un, il faut plutôt compter sur la chance. Si vous avez la possibilité de visiter Miyajima un dimanche, a priori, vous augmentez vos chances d’en voir un. Dans ce cas, essayez d’aller visiter le sanctuaire dans la matinée.

Le sanctuaire est ouvert tous les jours, de 6h30 à 18h (fermeture à 17 heures en hiver). Le billet d’entrée pour le sanctuaire d’Itsukushima coûte 300 yens par personne. Si vous souhaitez visiter le trésor du sanctuaire (musée qui se situe à proximité de la sortie du sanctuaire), vous devez acheter le billet jumelé au tarif de 500 yens.

Sanctuaire shinto à Miyajima

Bugaku au sanctuaire d’Itsukushima

Le bugaku est une danse traditionnelle japonaise vieille de plus d’un millénaire. Elle relate souvent des histoires mythologiques, des batailles, … Elle se caractérise par des mouvements lents et précis. Cette danse est accompagnée de musique appelée gagaku.

Plusieurs fois dans l’année, des représentations de bugaku sont données dans le sanctuaire d’Itsukushima. Il est assez difficile de caler sa visite sur ces dates.

Bugaku à Miyajima

Lors de ma seconde visite de Miyajima, je suis tombé par hasard sur le jour d’une célébration au nom de l’impératrice Suiko. Et pour cette célébration, une cérémonie de bugaku a eu lieu dans le sanctuaire d’Itsukushima. Je suis arrivé au cours de la cérémonie qui s’est prolongé pendant une heure facilement. J’ai donc pu assister à cette danse traditionnelle. Les photographies partagées ici proviennent donc de cette cérémonie dédiée à l’impératrice Suiko.

Cérémonie au sanctuaire d'itsukushima

Plusieurs prêtres shintoïstes ont participé à la cérémonie, notamment pour l’aspect musical.

En résumé, si une fête ou cérémonie se déroule lors de votre passage sur l’île de Miyajima, vous ne pourrez pas la manquer. Mais il me semble difficile de caler son voyage sur ce type d’événement vraiment ponctuel.

Danse traditionnelle bugaku

Visiter Miyajima c’est … admirer le torii flottant sous tous les angles !

Aller à Miyajima passe forcément passe le célèbre torii flottant. Lorsque l’on est sur l’île, il est vraiment impressionnant ! Il se situe à 200 mètres en mer et il dépasse les 16 mètres de hauteur. Véritable symbole de l’île, il a été construit en 1168.

A lui seul, il peut vous occuper pendant pas mal de temps. Le voir en journée ou de nuit. Le photographier au coucher de soleil. Passer, à pied, en dessous du torii à marée basse. Bref, c’est l’attraction majeure de l’île et ce n’est pas pour rien. L’endroit est vraiment magique ;-)

Visiter Miyajima au Japon

Prenez donc le temps de profiter de cet endroit à différents moments de votre journée sur l’île. C’est en passant la nuit à Miyajima que vous profitez à 200% de l’endroit lorsqu’il y aura une dizaine de personnes au bord de l’île tout au plus. C’est en tout cas mon moment préféré pour profiter du calme et du côté paisible de l’île.

Sortie en bateau autour du torii

Il est possible de faire un tour en bateau autour (et en dessous) du torii flottant. De mémoire, cela coûte 1500 yens par personne. Je l’avais fait lors de mon premier séjour sur l’île.

Balade en bateau autour du torii de Miyajima

Plutôt sympa mais pas incontournable car, à marée basse, il est possible de marcher jusqu’au torii. En effet, les marées ont une amplitude assez importante dans la région et à marée basse, il est possible de rejoindre le torii à pied.

A noter, si vous souhaitez faire de belles photographies du torii flottant, il est nécessaire de les faire à marée haute. En effet, à marée basse, l’endroit est forcément moins photogénique car le torii n’est plus entouré d’eau.

Pensez donc à vérifier les horaires de marée ici. Deux informations à garder en tête :

  • le torii flottant est entièrement entouré d’eau lorsque la hauteur de marée dépasse les 2.50 mètres
  • il est possible de rejoindre le torii à pied lorsque la hauteur de marée est inférieure à 1 mètre

Temple bouddhiste Daisho-in et ses centaines de statues

Le temple Daisho-in se trouve sur le mont Misen, dans la partie basse du mont. Le chemin qui y mène depuis le coeur de l’île grimpe donc légèrement. Là encore, ce temple fait pour moi partie des visites incontournables de l’île de Miyajima. De par sa situation sur les pentes du mont Misen, il jouit également d’une vue magnifique sur la baie.

Temple Daisho-in à Miyajima

Ce temple bouddhiste, de la secte Shingon, a été fondé en 806 par le moine Kūkai, l’un des plus célèbres moins du Japon. Il figure dans la liste des 33 temples du pèlerinage de Chūgoku Kannon regroupant des temples situés à différents endroits dans le pays.

Le temple est aussi connu pour ses nombreuses statuettes bouddhiques. Il y en a plusieurs centaines sur les côtés d’une petite allée avec des escaliers qui mène aux principaux bâtiments du temple Daisho-in. Après le sanctuaire d’Itsukushima, c’est le lieu de culte le plus connu de l’île de Miyajima.

Chemin du temple bouddhiste Daisho-in

Il y a plusieurs pavillons dans ce temple. Je vous recommande d’aller voir celui qui est situé le plus en hauteur, au fond du temple. La vue sur la forêt depuis ce pavillon est magnifique et lors de mes 2 passages, j’ai pu assister à une prière dans ce hall.

Statuettes dans le temple Daisho-in

Ascension du mont Misen

Pour monter au sommet du mont Misen, il y a 2 principales options : la randonnée ou le téléphérique. Je parle du téléphérique dans le paragraphe suivant. Ici, je vais vous parler des randonnées qui y mènent et des choses à voir ou à faire en haut du sommet de l’île de Miyajima.

Mont Misen à Miyajima

La randonnée vers le sommet est possible via 3 chemins différents :

  • chemin Daisho-in (2h / 3 kms) : certainement le chemin le plus populaire. Il passe par le temple Daisho-in. Pas mal de marches sur cette randonnée ! Il passe également par le sanctuaire Takinomiya
  • chemin Momiji (1h30 / 2.5 kms) : randonnée qui débute au Momijidani Park (proche téléphérique). C’est la randonnée la plus facile pour grimper au sommet du mont Misen
  • chemin Omoto (2h30 / 3.3 kms) : la randonnée débute au niveau du sanctuaire et du parc Omoto dans la partie ouest du coeur de Miyajima. On trouve également plusieurs lieux d’intérêt sur ce chemin comme la grotte Daishi

Randonnée à Miyajima

Quelque soit la randonnée choisie, celle-ci restera à portée de tous (ou presque). Le mont Misen culmine « seulement » à 535 mètres de dénivelé. Les temps donnés ici sont indicatifs. Si vous êtes habitué à randonner, vous devriez mettre un peu moins de temps.

Au sommet du mont, un édifice surélevé a été installé pour pouvoir profiter du panorama avec les gros rochers du sommet en premier plan. Le plus gros de ces rochers est appelé Iwakura-ishi.

Rochers au sommet du mont Misen

Autour du sommet, on trouve plusieurs lieux d’intérêt qui sont très souvent des temples ou petits pavillons. Parmi ces endroits à voir, on trouve les 7 merveilles du mont Misen :

  • Kiezu-no-hi (flamme éternelle) : un feu sacré utilisé par Kobo Daishi (aussi appelé Kukai) et entretenu depuis plus de 1200 ans
  • Mandara-iwa rock (proche du pavillon Misenhondo)
  • Kanman-iwa (rocher des marées) : selon les croyances locales, le niveau de l’eau qui se trouve au niveau du rocher changerait en fonction des marées alors que la mer se trouve à 500 mètres en contrebas
  • son des hyoshigi lié à une croyance locale également
  • Shigure-zakura, un cerisier qui serait constamment recouvert de rosée, quelque soit la météo …
  • Ryuto-no-sugi, un ancien cèdre aujourd’hui mort d’où l’on pourrait voir des lueurs à la surface de la mer durant les nuits
  • Shakujo-no-ume est un prunier. La légende (ou l’histoire) veut que Kukai se soit appuyé sur son bâton à cet endroit même et que celui-ci aurait pris racine pour donner un prunier

Flamme éternelle du Mont Misen à Miyajima

Au delà de ces 7 merveilles du mont Misen, il y a d’autres petits temples ou curiosités à voir comme l’arche Kuguri-iwa constituée de plusieurs rochers. Ou encore les pavillons Akaido, Misenhondo, Monjudo, Sankido et bien d’autres encore. Ces pavillons sont parfois très petits et peuvent constituer de très courts arrêts lors de la randonnée.

Panorama depuis le mont Misen à Miyajima

Téléphérique du mont Misen

Le téléphérique du mont Misen peut être une alternative à la randonnée pour rejoindre le sommet. Il est aussi possible de combiner la montée en téléphérique et la descente par l’un des 3 chemins de randonnée. Ou l’inverse. A noter, le téléphérique s’arrête à 1 kilomètres du sommet du mont. Néanmoins, ce kilomètre est plutôt plat et se parcourt rapidement (environ 20 minutes). Avant de rejoindre le sommet, à quelques mètres de la sortie du funiculaire se trouve l’observatoire de Shishiiwa. Il permet d’avoir une belle vue sur la baie.

Téléphérique du Mont Misen

Concernant le choix entre le téléphérique et la randonnée, personnellement, je recommande plutôt :

  • si vous avez le temps, faites la randonnée A/R par 2 chemins différents
  • prenez le téléphérique A/R pour passer au dessus de l’épaisse forêt de l’île Miyajima

Si vous passez une nuit à Miyajima et que vous y restez donc 1.5 à 2 jours, vous aurez largement le temps de faire la randonnée et le trajet en téléphérique.

Si vous êtes pressé, le moyen le plus rapide sera alors de prendre le téléphérique et redescendre à pied par l’un des chemins de randonnée. Il serait à mon avis dommage de ne pas faire au moins l’une des randonnées menant au sommet du mont Misen.

Ascension du mont Misen au Japon

Côté pratique, les horaires de fonctionnement du téléphérique sont :

  • 9h à 17h pour la montée (16h30 en décembre, janvier et février)
  • dernière descente à 17h30 (17h en décembre, janvier et février)

Le prix du billet est de 1000 yens aller simple ou 1800 yens pour le billet A/R. Les départs sont très fréquents, le trajet ne prend que quelques minutes.

Schéma du mont Misen à Miyajima

Senjokaku ou sanctuaire de Toyokuni

Le Senjokaku est surnommé le pavillon aux 1000 tatamis. La taille de cet édifice en bois est impressionnante. Sa construction remonte au XVIème siècle. A l’origine, on y trouvait un autel dédié au Bouddha Amida. A partir de l’ère Meiji, il fut utilisé pour des rites shintoïstes.

Senjokaku à Miyajima

Au delà d’être un endroit au calme qui domine les autres sites et ruelles de l’île de Miyajima, on y trouve également de très belles peintures sur bois, situées au niveau du plafond.

Pour entrer à l’intérieur du Senjokaku, le prix est de 100 yens. Ouverture de 8h à 16h30 tous les jours. Même si vous ne comptez pas y entrer, je vous recommande de grimper au sommet de la colline où se trouve le pavillon pour en faire le tour. Néanmoins, le sanctuaire de Toyokuni fait partie des lieux d’intérêt à visiter à mon avis. Les peintures qui s’y trouvent sont vraiment belles.

Sanctuaire de Toyokuni

A voir à Miyajima : pagode Goju-no-to

A deux pas du Senjokaku se trouve la pagode Gojunoto. Construite en 1407, elle est dédiée au Bouddha Menlà, le Bouddha de la guérison. Cette pagode de 5 étages est haute de 27 mètres.

Pagode à Miyajima

Il n’est pas possible de rentrer à l’intérieur de la pagode. Il faut donc se contenter de l’observer depuis le sol, notamment depuis le Senjokaku. Ouvrez bien les yeux lors du trajet en ferry vers l’île, on peut facilement l’apercevoir, elle domine le coeur de Miyajima.

Balade dans le Momijidani Park à Miyajima

Le Momijidani Park, signifiant vallée des érables, fait partie des lieux d’intérêt à voir sur l’île. Et c’est encore plus vrai si vous vous y rendez en automne. En effet, comme son nom l’indique, on trouve des érables dans ce parc. Et c’est clairement durant l’automne que le spectacle offert par ces arbres est le plus impressionnant !

Erable dans le parc Momijidani à Miyajima

C’est l’un des spots les plus réputés dans tout le Japon pour profiter des couleurs d’automne. Le parc est très proche du coeur de l’île, vous pouvez le localiser précisément sur la carte ci-dessous. Il longe une petite rivière qui porte le même nom que le parc.

Même si ce parc de Miyajima ne regroupe que 200 érables, ils sont bien regroupés et donnent alors de magnifiques clichés en automne. Notamment à proximité d’un pont rouge qui vient compléter une photographie cliché de l’automne japonais.

Momijidani Park

A noter, il est possible de traverser ce parc pour faire l’ascension (ou la descente) du mont Misen. Un des 3 chemins menant au sommet du mont passe par le parc Momijidani. Vous aurez donc très certainement l’occasion de passer par ce parc.

Enfin, on y trouve également des cerisiers. Au printemps, lors de la floraison des sakura, le parc attire donc aussi les visiteurs …

Les biches de l’île de Miyajima

Les biches sont très présentes sur l’île. Vous en verrez à différents endroits et à de nombreuses reprises lors de votre voyage à Miyajima. A peine sorti du ferry, vous devriez en voir sur la grande place située juste en face de l’embarcadère.

Biche à Miyajima

Attention aux poches ou aux sacs ouverts. Elles sont peu farouches et n’hésitent pas à venir chercher un téléphone dans une poche de short ;-)

On trouve beaucoup de biches sur le front de mer, de l’embarcadère jusqu’à derrière le sanctuaire. Mais aussi aux abords de la plage Tsutsumigaura (j’en parle plus loin). Il est aussi possible d’en voir dans la forêt, notamment si vous faites la randonnée menant au sommet du mont Misen ou encore dans le Momijidani Park.

Biches à Miyajima au Japon

Manger un unagi don au restaurant Fujitaya

Etape que je recommande lors d’une visite de Miyajima : manger un unagi don dans le restaurant Fujitaya. Situé dans une petite ruelle de l’île, il est réputé pour être le meilleur endroit où manger ce plat sur l’île. Unagi signifie anguille. Le poisson est marinée dans la sauce soja et servi sur un bol de riz. C’est vraiment un délice !

Restaurant Fujitaya à Miyajima

Attention, le restaurant n’est pas ouvert en soirée. Si vous passez la nuit sur Miyajima, il faut donc vous y rendre pour le déjeuner. Horaires du restaurant : 11h – 17h tous les jours (adresse : 125-2 Miyajimacho). Le restaurant est très fréquenté, je vous recommande d’y aller à l’ouverture pour éviter l’attente ! C’est souvent la solution à adopter au Japon pour les restaurants réputés.

Gâteau Momiji manju, la spécialité de Miyajima

Le gâteau appelé momiji manju est surement la spécialité culinaire la plus connue de l’île. En forme de feuille d’érable, la pâte est constitué de farine de sarrasin et de farine de riz. Il est, traditionnellement, fourré à la pâte de haricot rouge. Mais il en existe désormais aux fruits ou au chocolat !

Momiji manju à Miyajima

Une spécialité à goûter lors d’une visite de l’île d’Itsukushima. On en trouve dans de nombreuses boutiques de la principale rue commerçante de l’île (cf. carte plus loin dans le billet) et même à Miyajimaguchi.

Daiganji, un autre temple bouddhiste à visiter

Daiganji est un autre temple bouddhiste situé sur l’île d’Itsukushima. Moins connu que le temple Daisho-in, ce n’est pas forcément un endroit incontournable à visiter. Si vous passez plus d’une journée sur l’île, vous devriez avoir le temps de vous y rendre. Dans le cas contraire, il y a d’autres lieux d’intérêt à voir en priorité !

Le temple Daiganji, également appelé Kikyozan Hokoin, se situe à proximité du Miyajima History and Folk Museum (un musée que je n’ai pas eu l’occasion de visiter). Il se trouve à l’opposée de l’entrée du sanctuaire d’Itsukushima, à quelques pas de sa sortie.

Temple à Miyajima au Japon

La date de construction et le fondateur du temple ne sont pas connus. Le temple est dédié à Benzaiten, une divinité du bouddhisme japonais.

Tsutsumigaura beach, le coin méconnu de Miyajima

Le nord-est de l’île est plus méconnu. Il faut dire qu’il y a beaucoup moins de choses à voir dans cette partie de l’île. L’essentiel des lieux d’intérêt se trouvent autour du sanctuaire d’Itsukushima.

Néanmoins, une balade en bord de mer est possible pour rejoindre la plage de Tsutsumigaura. Cette longue plage sauvage est plutôt sympa. Si le soleil et le ciel bleu sont au rendez-vous ! En été, une baignade peut être un bon break lors d’un séjour sur l’île. A proximité de la plage, on peut voir de nombreuses biches. Mais ce n’est pas le seul coin de Miyajima où vous en verrez ! Loin de là …

Tsutsumigaura beach à Miyajima

 

L’île de Miyajima au Japon : questions pratiques

Comme précisé plus haut dans le guide, j’ai évoqué au début du billet les questions pratiques majeures pour savoir où dormir à Miyajima par exemple.

Néanmoins, d’autres questions d’ordre secondaire peuvent se poser pour certains lecteurs qui comptent visiter l’île. Quand partir à Miyajima, combien de temps faut-il prévoir pour découvrir cette île du Japon, budget nécessaire, … Dans cette toute dernière partie du billet, je réponds donc à ces questions qui peuvent intéresser certains lecteurs du blog !

Carte de l’île de Miyajima

En guise de récapitulatif, vous pouvez consulter la carte ci-dessous. J’y ai ajouté tous les lieux d’intérêt mais aussi les aspects pratiques (hébergement, ferry, gare, …) afin de centraliser les endroits clés de l’île.

 

Quand partir à Miyajima

L’été étant chaud mais surtout pluvieux et l’hiver étant froid, c’est clairement les saisons intermédiaires qu’il faut préférer pour aller à Miyajima. Plus globalement, la saison d’un voyage au Japon ne dépend pas que de l’île d’Itsukushima. Et de toute façon, il n’y a pas vraiment d’exigence purement liée à cette île.

Visiter Miyajima au Japon

Les meilleures périodes pour s’y rendre sont donc de fin mars à mi-mai / fin-mai puis de fin septembre à fin novembre. Bien évidemment, comme pour beaucoup d’endroits au Japon, Miyajima fait le plein lors de la floraison des cerisiers. C’est aussi le cas pour la saison des érables en automne même si cette période est plus étalée dans le temps. On y ressent donc moins le côté rush de quelques jours.

Combien de jours prévoir pour la visite de l’île d’Itsukushima ?

Comme je le précisais au début du billet, une grosse journée est un minimum pour profiter de l’île de Miyajima. Pour diverses raisons, je recommande vraiment de passer une nuit à Miyajima : profiter du lever / coucher de soleil, se balader sur l’île en soirée alors que le calme règne, avoir un peu plus d’une journée pour profiter de sa visite.

En arrivant en début / milieu de matinée le premier jour et en repartant milieu / fin d’après-midi le lendemain, vous aurez entre une et deux journées sur l’île. Avec une nuit sur place. C’est pour moi la durée idéale pour visiter Miyajima.

Balade sur l'île de Miyajima au Japon

Bien évidemment, il est tout à fait envisageable d’y passer plus de temps. C’est notamment vrai si vous comptez y faire plusieurs randonnées : ascension du mont Misen (plusieurs chemins possibles), randonnée en bord de mer autour de l’île.

Quel budget prévoir ?

Si vous lisez régulièrement le blog, vous devriez le savoir, je ne donne jamais de budget global. Cela n’a pas vraiment de sens car bien trop de paramètres entrent en jeu pour définir le budget de son séjour à Miyajima.

Premier point, passer une nuit à Miyajima alourdira forcément votre budget. Néanmoins, j’en parlais dans la partie du guide intitulée où dormir à Miyajima, c’est pour moi un vrai plus de passer une nuit sur l’île. Hormis l’hébergement, le budget restera limité pour visiter Miyajima.

Budget pour visiter Miyajima

Afin de vous aider à définir le budget à prévoir, voici quelques idées de prix :

  • trajet en train Hiroshima à Miyajimaguchi : 410 yens (inclus dans le JR Pass)
  • ferry de Miyajimaguchi à Itsukushima : 180 yens aller simple (inclus également dans le JR Pass)
  • prix pour une nuit (hébergement basique) sur l’île : 50 euros par personne
  • nuit à Miyajima dans un beau ryokan : entre 200 et 350 euros (chambre double)
  • billet d’entrée pour le sanctuaire Itsukushima : 300 yens (500 avec la visite du trésor)
  • téléphérique du mont Misen : 1000 yens aller simple (1800 yens aller / retour)
  • unagi don au restaurant Fujitaya : 2300 yens

De mémoire, les autres lieux d’intérêt de l’île sont gratuits (temples, padoge, …).

Comment se déplacer sur l’île

La réponse est simple : à pied ! En effet, même si l’île est longue d’une petite dizaine de kilomètres sur 3 à 4 (30 km2), elle est recouverte principalement d’une épaisse forêt. Les différents lieux d’intérêt de l’île sont assez proches et se rejoignent très facilement à pied.

Lieux d'intérêt du Mont Misen

C’est aussi le cas pour l’embarcadère du ferry qui est à deux pas du coeur de l’île. Les marches les plus longues concerneront les randonnées sur le mont Misen ou sur le tour de l’île. Vous pouvez donc partir du principe que vous vous déplacerez à pied sur l’île d’Itsukushima.

 

 

Ce guide sur Miyajima au Japon se termine. Assez long, je pense que ce billet devrait répondre à vos questions sur la visite de l’île Itsukushima. Comme vous avez pu le voir dans ce post, il y a beaucoup de choses à faire à Miyajima. Y passer une nuit pour avoir une journée et demi à deux jours sur place me semble impératif. J’avais visité l’île à la journée lors de mon premier passage et cela m’avait laissé un sentiment d’inachevé. Mon deuxième passage sur l’île, avec une nuit sur place, était bien plus agréable !

Si vous avez des questions sur la visite de Miyajima qui restent sans réponse, n’hésitez pas à commenter ce billet. Je m’efforce de répondre rapidement aux commentaires déposés sur le blog. Nos échanges en commentaires seront peut être utiles à d’autres lecteurs du blog qui comptent aller à Miyajima lors de leur voyage au Japon !

Recherches effectuées amenant à ce billet du blog voyage

    https://www voyageway com/bagan-birmanie-temple/amp-temple/amp
Rating: 5.0/5. Basé sur 9 notes.
Please wait...

Aurélien

Passionné par les voyages, je voyage de nombreuses fois par an, du city trip de 4/5 jours au voyage de plusieurs semaines à l'autre bout du monde. Je partage sur mon blog voyage et sur les réseaux sociaux, mes avis, mes coups de coeur et mes conseils pour mieux voyager en indépendant.

Une question ? Laissez un commentaire ...